Snapchat nie toute responsabilité dans le piratage de milliers de photos

0
La société rejette toute responsabilité dans la publication d'une base de données contenant des milliers de photos et vidéos provenant de Snapchat. Le service pointe du doigt les applications tierces émettant et recevant ces clichés comme étant la probable source des fuites.

00FA000006839562-photo-snapchat.jpg
En fin de semaine dernière, une base de données contenant plusieurs milliers de clichés et vidéos personnels ont été publiés. Cet événement, mis en lumière notamment par le biais de 4Chan, a été rapidement qualifié de « Snappening » par la communauté, en référence à la dernière fuite majeure de données personnelles appartenant à des célébrités.

Suite à la publication de cette base d'informations, l'utilisation d'applications tierces a été mise à l'index. Sur son compte Twitter, le service a ainsi tenu à rappeler que ses conditions d'utilisation interdisent formellement tout recours à ce type d'outil permettant de sauvegarder ses clichés.

Snapchat précise également que ses serveurs n'ont pas été hackés et qu'il n'est donc pas « la source des fuites d'informations ». Plusieurs applications, dont Snapsave, ont été, par la suite, pointées du doigt. Toutefois, selon businessinsider, la faute pourrait revenir à snapsaved.com, un site qui aurait agi comme un client web et ainsi reçu ces milliers de contenus.

Toujours est-il que cette fuite d'informations est une nouvelle mauvaise publicité à l'encontre de Snapchat. En mai dernier, le service avait accepté de revoir ses mesures de sécurité. Cet accord signé avec la FTC était la conséquence de la compromission de 4,6 millions de comptes d'utilisateurs en début d'année.

Pour en savoir plus

Télécharger Snapchat pour iOS.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page