Indice de réparabilité : tout ce que vous devez savoir sur cet indicateur

Gabriel Manceau
Spécialiste Smartphone
22 janvier 2022 à 09h09
23
demontage fairphone 4
Le Fairphone 4 est très facile à réparer. Crédit : Gabriel Manceau pour Clubic.

Cela ne vous a pas échappé, un indice de réparabilité est maintenant donné à nos appareils électroniques. Une indication qui vise à limiter l'impact environnemental de ce type de produits. Voyons ensemble comment cet indice est calculé, ses avantages, ses limites et la manière dont il va évoluer dans les années à venir. D'ici à la fin de ce dossier, l'indice de réparabilité n'aura plus aucun secret pour vous.

C'est quoi l'indice de réparabilité ?

L'indice de réparabilité est une note sur 10, donnée obligatoirement à cinq types de produits électroniques et électriques : les smartphones, ordinateurs portables, téléviseurs, lave-linge (à hublot) et les tondeuses à gazon électriques. Ce système de notation a pour objectif d'indiquer au consommateur si les appareils en question sont faciles à réparer ou non. Dans une démarche de lutte contre l'obsolescence programmée, le gouvernement souhaite encourager les consommateurs à réparer leurs appareils plutôt que d'en racheter.

Décret sur l'indice de réparabilité : ce que dit la loi

En partant du constat que seulement 40 % des produits électriques et électroniques qui tombent en panne sont réparé en France, le gouvernement a décidé de mettre en place l'indice de réparabilité. Son objectif ? Faire grimper ce chiffre à 60 % d'ici à cinq ans en donnant au consommateur les moyens d'agir pour favoriser une économie circulaire. Un code couleur a été mis en place pour identifier rapidement les produits avec le meilleur score.

reparabilite
L'indice de réparabilité tel qu'il apparait sur la fiche technique d'un produit.

L'indice de réparabilité a été mis en place dans le cadre de la loi anti-gaspillage qui comprend cinq étapes, dont la quatrième est d'agir contre l'obsolescence programmée et d'éviter le gaspillage des ressources. C'est ainsi qu'a été rendu obligatoire l'affichage de l'indice de réparabilité sur les catégories de produits cités plus haut, depuis le 1er janvier 2021. Cet indice de réparabilité va évoluer (oui, comme un Pokémon) en indice de durabilité d'ici à 2024 grâce à de nouvelles mesures sur lesquelles nous revenons à la fin de ce dossier.

Indice de réparabilité : un double objectif

Le premier objectif de cet indice de réparabilité est bien sûr d'éduquer le consommateur afin qu'il adopte un comportement d'achat plus responsable. Ainsi, choisir un produit facilement réparable, c'est prolonger sa durée de vie. Cela permet de retarder l'achat d'un produit neuf et produit moins de déchets électroniques. Au-delà de l'aspect écologique, le consommateur préserve également son pouvoir d'achat en utilisant son produit plus longtemps.

Mais il ne faut pas non plus oublier la pression que cela peut exercer sur les fabricants qui doivent faire des efforts pour améliorer l'indice de réparabilité de leur produit. À l'image du Nutri-Score sur les produits, cette note de réparabilité incite les marques à changer la manière dont ils conçoivent leurs produits pour continuer à séduire les consommateurs.

Comment est calculé l'indice de réparabilité ?

Cinq critères ont été retenus par le Ministère de la Transition écologique pour établir cette note sur 10 :

  1. La documentation
  2. La démontabilité du produit
  3. La disponibilité des pièces détachées
  4. Le prix de vente des pièces détachées
  5. Des critères spécifiques

Revenons maintenant un peu plus en détail sur les grilles de calcul de l'indice de réparabilité et sur chacun des critères que nous venons de citer.

1. La documentation

Le premier critère à respecter est la mise à disposition des documents nécessaires techniques nécessaires à la réparation du produit. Les consommateurs comme les réparateurs (qu'ils soient agréés ou non) peuvent donc accéder à tous les manuels, intructions, etc. dont ils ont besoin pour réparer et entretenir au mieux l'appareil.

Pour obtenir le maximum de point sur ce critère, les constructeurs de téléviseurs doivent mettre à disposition cette documentation pendant minimum 11 ans. Pour les smartphones et les ordinateurs portables, ce délai doit être d'au moins 7 ans.

2. La démontabilité du produit

test fairphone 4
Crédit : Gabriel Manceau pour Clubic

Pour déterminer la note de ce critère, les caractéristiques de la fixation sont ici évaluées. Le nombre et le type d'outils nécessaires au démontage de l'appareil sont pris en compte, tout comme le nombre de pièces amovibles et d'étapes pour y accéder. Autant d'éléments cruciaux si vous souhaitez réparer vous-même votre appareil sans y passer des heures.

Certains produits sont très bien étudiés dans ce sens. C'est notamment le cas du Fairphone 4 qui a obtenu un indice de réparabilité de 9,3/10. Le meilleur du marché des smartphones à ce jour. Il doit son excellente note de démontabilité à sa conception ingénieuse qui permet de remplacer de très nombreux composants en utilisant un simple tournevis cruciforme. Moins de 10 minutes suffisent pour "désosser" complètement l'appareil.

Fairphone 4
  • Design modulaire et grande réparabilité.
  • Un smartphone équitable.
  • Photos de jour

Bien qu'imparfait, le Fairphone 4 est une proposition unique qui pointe la responsabilité que nous avons en tant que consommateur de choisir un téléphone qui répond à nos besoins réels et de le garder le plus longtemps pour en faire un achat responsable.

Bien qu'imparfait, le Fairphone 4 est une proposition unique qui pointe la responsabilité que nous avons en tant que consommateur de choisir un téléphone qui répond à nos besoins réels et de le garder le plus longtemps pour en faire un achat responsable.

3. La disponibilité des pièces détachées

Pouvoir démonter facilement un produit, c'est bien. Mais pouvoir le réparer en trouvant rapidement les composants, c'est mieux. C'est tout l'objet de troisième critère. Si vous devez remplacer l'écran de votre smartphone, ou le haut-parleur de votre ordinateur portable, pouvez-vous trouver des pièces détachées ? Si oui, combien jusqu'à combien d'années après la date de commercialisation du produit ? Ces composants sont-ils livrés rapidement ? Autant d'éléments pris en compte ici.

À ce jeu, les géants du secteur ont un avantage concurrentiel. En effet, ils profitent d'un réseau de distribution plus large et d'une logistique supérieure aux marques plus petites qui fabriquent également des produits électroniques.

4. Le prix des pièces détachées

Pour évaluer le cout relatif d'une pièce détachée par rapport au prix du produit, un calcul de ratio et de points a été mis en place. Ainsi on prend le prix du composant le plus cher de l'appareil, que l'on additionne à la moyenne des prix de tous les autres composants. Une fois divisée par deux, cette somme donne un ratio auquel est associé un certain nombre de points.

ratio prix piece detache
Chaque ratio détermine le cout moyen d'une réparation par rapport au prix du produit.

Ainsi, un appareil avec un ratio de 0,15 aura un cout de réparation moyen de 15 % du prix de l'appareil. Ce qui lui permet d'obtenir 75 points sur 100. Un autre produit avec un ratio de 0,10 ou moins aura le nombre de points maximum grâce à son cout de réparation qui ne dépasse pas les 10 % du prix du produit.

5. Une note liée aux spécificités du produit

Le dernier critère est celui qui varie le plus dans la mesure où il dépend des spécificités du produit. Du moins, c'est de cette manière qu'il est présenté. En effet, en consultant ces fameux sous-critères, nous avons constaté très peu de différence entre les téléviseurs, les ordinateurs portables et les smartphones.

Sur ces deux derniers, les critères retenus sont la disponibilité des informations sur la nature des mises à jour, l'assistance à distance sans frais et de pouvoir réinitialiser le système d'exploitation. Les téléviseurs ne sont pas concernés par les informations relatives aux mises à jour, mais doivent être équipés d'un dispositif d'affichage qui enregistre de façon cumulative l'usage du produit en nombre d'unités. Dispositif que le consommateur doit pouvoir consulter facilement.

tableau indice reparabilite
Un exemple de tableau avec le détail des notes pour chaque sous-critère.

Si vous voulez connaitre les détails qui permettent de calculer la note globale sur 10 du produit que vous voulez acheter, sachez que le vendeur ou le fabricant ont l'obligation légale de vous les fournir lors de l'achat. Cela prend la forme d'un tableau comme vous pouvez le voir ci-dessus.

iFixit et l'indice de réparabilité : une approche complémentaire

Bien avant l'indice de réparabilité, l'entreprise iFixit militait pour une économie circulaire en mettant en avant le niveau de réparabilité des appareils électroniques en leur attribuant une note. Vous l'avez peut-être déjà constaté, les notes iFixit et celles de l'indice de réparabilité peuvent aller du simple au double.

Pour mieux comprendre, prenons le cas (désormais célèbre) du Samsung Galaxy S21. Comme vous pouvez le voir ci-dessus, il a obtenu une note de 4 sur 10 par iFixit. À l'inverse, l'indice de réparabilité du Galaxy S21 est de 8,2 sur 10. Comment expliquer cet écart allant du simple au double ? Pour établir sa note, iFixit se concentre uniquement sur la démontabilité de l'appareil et la facilité avec laquelle un utilisateur peut le réparer seul.

Cet aspect est également pris en compte par l'indice de réparabilité, mais ne représente qu'un des cinq critères, soit 20 % de la note, dans la mesure ou chaque critère a la même importance. Une pondération discutable dans la mesure où il est bien plus simple d'avoir une bonne note sur la documentation ou la partie logicielle que sur la réparabilité en elle-même.

indice reparabilite samsung galaxy s21
Une note de 7,8/20 pour la réparabilité du Samsung Galaxy S21.

En étudiant d'un peu plus près la fiche de notation du Galaxy S21, on constate que Samsung n'a obtenu qu'un 7,8 sur 20 sur le critère "démontabilité, accès, outils, fixations". Cela représente finalement un peu moins que les 4 sur 10 d'iFixit.

Un bon indicateur qui peut être amélioré

Comme nous venons de le voir, on touche rapidement aux limites de l'indice de réparabilité. La note et le code couleur sont un excellent moyen pour donner au consommateur un critère supplémentaire pour sa décision d'achat. Mais le terme "indice de réparabilité" avec une bonne note associée laisse entendre que le produit est facilement réparable… Ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas.

Samsung a au moins eu le mérite d'être honnête sur la réparabilité de ses produits. Car oui, ce sont bien les constructeurs qui s'auto-évaluent avec les critères définis par le gouvernement. Un choix compréhensible dans la mesure où il serait impossible pour les autorités de tester tous les produits commercialisés en France. Évidemment, les marques ont tout intérêt à jouer le jeu dans la mesure où ils peuvent être contrôlés et sanctionnés en cas de tricherie.

Mais il serait trop facile de critiquer ce nouvel outil qui représente une vraie avancée pour optimiser la durée de vie des produits que nous consommons.

Pour aller plus loin : l'indice de durabilité dès 2024

L'indice de réparabilité mis en place en 2021 dans le cadre de la loi anti-gaspillage n'est qu'une première étape vers un "indice de durabilité" plus complet en 2024. Ainsi, de nouveaux critères seront ajoutés comme la robustesse, la fiabilité ou encore l'évolutivité du produit.

L'objectif est de déterminer l'aptitude d'un produit à fonctionner "dans certaines conditions d'utilisation, de maintenance et de réparation, jusqu'à ce qu'un état limite soit atteint". Un indicateur qui se démarque donc de la simple "durée de vie" d'un produit.

L'élaboration de ce nouvel indice se poursuivra jusqu'en 2024, avec la mise en place de groupe de travail. Ces derniers sont composés de plusieurs acteurs, comme les représentants des fabricants, distributeurs, réparateurs, les pouvoirs publics, ainsi que des associations de consommateurs et de protection de l'environnement.

Ces nouveaux critères seront également l'occasion d'harmoniser et de pondérer la grille de calcul. Nous l'avons vu, cette dernière peut induire en erreur les consommateurs en présentant une note finale flatteuse qui ne reflète pas toujours le niveau de réparabilité d'un appareil.

Conclusion

D'après une étude Eurobaromètre, 92 % des Européens sont favorables à un affichage de la durabilité des produits. En ce sens, la France est précurseure en la matière et montre l'exemple au niveau européen. À quand une uniformisation de cet indice pour tous les états membres de l'UE ? C'est un levier important pour réduire l'impact environnemental des produits électroniques et numériques que nous consommons.

Bien qu'imparfait, l'indice de réparabilité est une belle avancée pour sensibiliser les différents acteurs du marché à l'importance de concevoir et consommer des produits plus durables. Ainsi, les consommateurs pourront faire des choix plus avisés pour préserver la planète et leur budget. L'indice a également pour but d'instaurer une concurrence entre les fabricants pour concevoir les produits les plus durables possible.

Nous aimerions maintenant connaitre votre avis sur la question :

Avez-vous déjà acheté un produit plutôt qu'un autre en comparant leurs indices de réparabilité ? Selon vous, quels critères devraient avoir le plus d'importance pour établir cette note ?

Samsung Galaxy S21
Samsung Galaxy S21
Smartphone
date de sortie : 29-01-2021
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
18
Nycko69
Ça c’est super mais faudrait imposer l’affichage de la note dans les magasins
leje
Il faudrait peut-être aller plus loin que simplement l’afficher (système de bonus-malus ne termes de taxation, interdiction de commercialisation pour des produits avec un indice trop bas…).
soaf78
Merci a HOP (halte a l’obsolescence programmée), association a l’origine de ce texte
Neustrie
C’est bien mais il faut pousser plus loin, exemple une tv en panne, on branche la mallette comme pour les voitures, et hop mon collègue change une platine (merci la facture). Le lendemain et il me montre la platine, ce ne sont que des composants collés et là il me montre le coupable une espèce de transistor, il change et la platine fonctionne et là la facture est énormément différente. Je ne parle pas non plus des pièces faites pour ne pas durer, ou aussi des pièces assemblées avec d’autres pour vendre plus cher (on veut changer de durite sur un lave vaisselle, pas de bol la pompe de vidange est sertie avec).
Emmanuel_Angulo
Là oui, la réparation est un domaine où l’on peut parler d’Obsolescence programmée, la fameuse «&nbsp;sentence&nbsp;» prononcée souvent à tort et à travers quand une mise à jour logicielle n’est pas possible…<br /> Car contrairement à ce que l’on lit régulièrement ici, une iphone 6S qui ne peut pas recevoir ios 16 n’est pas victime d’obsolescence programmée car il fonctionnera toujours très bien avec les autres versions d’IOS et remplira sa mission.<br /> C’est le même débat avec Windows 11, d’ailleurs.
Palou
Neustrie:<br /> (on veut changer de durite sur un lave vaisselle, pas de bol la pompe de vidange est sertie avec)<br /> Ou le roulement à billes du tambour d’une machine à laver qui est serti dans la partie plastique du tambour, cela ne se change pas …
Neustrie
Hé oui une demi cuve en plus sur la facture
Palou
quand celle-ci n’est pas sertie et qu’elle existe en pièce détachée chez le constructeur ou importateur
clockover
«&nbsp;il fonctionnera toujours très bien avec les autres versions d’IOS et remplira sa mission.&nbsp;»<br /> Oui mais non pas quand les applis demandent injustement iOS X pour fonctionner…<br /> Et quand le constructeur ne fait AUCUN effort pour suivre la progression des OS alors que le matériel peut suivre alors oui on est clairement sur de l’obsolescence programmée.<br /> La seule vértiablement connue en fait.
gnouman
Avec 6/7 ans de mises à jour et avec le faite que les applications demande rarement voir pas du tout le dernier os mais un n-1 l’exemple d’iOS est un peu limite.
ImMorT4L
Pouvoir remplacer les composants et l’écran c’est bien, mais il y a le software surtout … Quand après quelques générations le système propriétaire devient carrément lent, les programmes mettent des secondes avant de commencer à se lancer,… ce n’est pas que le CPU ou la mémoire qui manquent. Il y a du code qui simule cette «&nbsp;obsolescence&nbsp;» là derrière.<br /> Et pire qu’il n’y ait tout simplement plus de mise à jour possible et que certaines certificats sont tout simplement «&nbsp;expirés&nbsp;» rendant l’utilisation impossible, c’est tout de même un peu un foutage de bouche 0_0<br /> Oui oui, je parle de la marque à la pomme championne dans ce domaine, je trouve, avec des nouvelles versions qui n’apportent rien ou presque et sont facturées plus de … 1500€, ils auraient tors de se priver, il faut vien faire vendre … et il y a du public pour avoir le tout tout dernier !!
clockover
Oui et non.<br /> Je ne sais plus lequel des deux ne fonctionnent plus sur un iPad 2: Prime ou Netflix.<br /> Alors que la bécanne a bien assez de ressource pour le faire tourner…<br /> C’est bien une obsolescence induite le rendant inutilisable pour l’usage concerné.
Fatima
Vu qu’il est de plus en plus difficile de réparer un appareil électronique, pourquoi ne pas faire une loi qui oblige les fabricants de smartphones, téléviseurs etc d’avoir obligatoirement minimum 6 ans de MAJ de sécurité et stabilité ?
gnouman
Tu devrais écrire des séries.
Nycko69
C’est vrai qu’il n’y a pas que les composants à prendre en compte, c’est une très bonne remarque.<br /> L’aspect logiciel avec ça disponibilité si on a besoin de flasher sont téléphone est un point important qui n’est pas développé ici et qui pourtant à toute son importance en cas de crash ou blocage qui peut rendre le téléphone inutilisable.<br /> https://www.omnius-server.com/<br /> Pour le recyclage des vintages, ici il y a toutes sortes de ROM qui peut remettre en service comme neuf les anciens modèles.
max6
Mais pas pour tous, peut-être devrait-on obliger légalement les fabricants à mettre en licence libre les pilotes matériels des engins qu’ils ne veulent plus soutenir.<br /> C’est bien souvent le problème, les pilotes matériels sont propriétaires et fermés avec des licences interdisant l’utilisation par ceux qui pourraient proposer des roms libres.<br /> Et les marques ne se gênent pas pour mettre leurs avocats eu milieu, ils sont facilement payés par le renouvellement « obligatoire » dû au fait qu’il n’y a plus de mises à jours de sécurité et que les logiciels demande une version minimum de l’OS.
philouze
Pour les négationnistes de l’obsolescence intégré (il y en a j’en ai connu !!!) j’ai fait une incursion dans le monde enchanté du design industriel pendant mes études, et j’ai eu droit au cours « off » et pourtant tout à fait « on » pour nous, d’obsolescence intégrée.<br /> Donc non ça n’a rien d’une légende, quels plastiques tiennent X année hors UV, ou en extérieur, ou sous l’eau, lesquels vont casser, le patinage de courroies à l’usage passé un certain nombre d’heure, les fameux sertissages et clip a anti-retour empêchant volontairement la réparabilité.<br /> Et un discours que j’ai jugé à l’époque très convaincant sur le sujet (vous acceptez bien de renouveler tous les jours votre nourriture, le monde des objets a simplement rejoint celui de la nourriture mais avec une amélioration continue à la clé)<br /> Sachant que la première, énorme, gratuite, totalement futile et acceptée de tout le monde, la fondation de, la mother of all obsolescence c’est … la mode vestimentaire et les collections saisonnières qui vous disent quoi porter sinon vous êtes ringard.
Olivier22
Initiative intéressante mais ne soyons pas inquiets, les fabricants ont de la ressource pour décourager l’acheteur de faire réparer<br /> 2 exemples chez moi:<br /> Micro onde l’afficheur digital n’affiche plus qu’une partie des chiffres<br /> Ampli av: une prise hdmi hs ( mon chat a sauté dessus)<br /> Dans les 2 cas, la pièce elle même ne vaut que quelques euros. Mais dans les 2 cas elle est soudée à la carte mère. Il faut donc acheter celle ci en entier (dixit le réparateur)… soit 25% du prix total de l’appareil.<br /> Pour l’ampli pas grave, j’avais des prises inutilisées, j’en suis resté là<br /> Pour le micro onde, impossible de trouver la pièce seule.<br /> Pour un appareil de 8-9 ans, bien des gens lâcheront l’affaire et achèterons du neuf.
vbond007
Il est vrai qu’avoir un suivi des pièces détachées, un appareil démontable, une documentation et surtout les tuto internet, aident beaucoup.<br /> Ex: mon lave vaisselle siemens de 13 ans qui ne fonctionne plus et affiche une erreur E15. Sans documentation comment savoir quelle est la panne. Puis tuto pour résoudre, puis commande de la pièce détachée et remplacementcar facile à démonter. Si ces 4 éléments n’étaient pas honorés, j’étais bon pour racheter un nouveau lave-vaisselle (800€ pour un modèle équivalent), alors que la ça m’à coûté 8 fois moins ( je vous laisse faire le calcul, vous allez y arriver )<br /> Si tout pouvait être comme ça…
Nycko69
Moi j’ai toujours mon portable à clapet car je n’ai jamais aimé les tactiles !<br /> Comme c’était plus robuste à l’époque, je ne fais pas comme mr tout le monde à racheter un portable tout les 2ans en moyenne !
SPH
J’ai un ami qui avait une télévision en panne : la réparation coutait plus chère que la télévision…
Kahn-San
c’est obligatoire pour les smartphone / ordi portable / machine à laver à hublot / tondeuses à gazon électrique et télévision depuis le premier janvier 2022
cid1
Il y a plusieurs années j’avais un processeur sandy bridge dans ma tour, quand windows 10 est sorti je l’ai installé, il a très bien fonctionné, 2 ans plus tard il m’a mis un message en GRAS TRÈS GROS, 1.5 cm de haut, « YOUR HARDWARE IS OBSOLETE » , moi je dit que Windows trafique son logiciel pour rendre le matos obsolète et nous faire acheter du nouveau matériel.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Haut les cœurs les joueurs, la chute du Bitcoin fait baisser le prix des cartes graphiques !
Voici une promo immanquable sur cet écran gaming Acer de 24
Les GeForce RTX 4000 de NVIDIA arriveraient plus tôt que prévu
Profitez de cet écran gaming incurvé de 24
HP met une RTX 3080 Ti dans son ultraportable ZBook Studio G9
Ce casque gaming Acer profite d'une réduction de plus de 50% !
Un premier CPU AMD Zen4 avec iGPU RNDA2 apparaît sur OpenBenchmarking
Un écran gaming incurvé 27
Cette carte graphique RTX 3070 profite d'une belle promo en ce moment !
Le FSR 2.0 d'AMD est aussi efficace que le DLSS 2.0 de NVIDIA d'après les premiers tests
Haut de page