iPhone 6 et "BendGate" : Apple répond à sa nouvelle controverse (maj)

Par
Le 29 septembre 2014
 0
L'iPhone 6 et 6 Plus se plient-t-il facilement en poche ? Parti de quelques photos et d'une vidéo douloureuse, le #BendGate est la dernière controverse à toucher les smartphones d'Apple, qui s'en serait bien passé alors qu'une autre, bien réelle celle-là, a contraint le constructeur à retirer sa mise à jour iOS 8.0.1. La polémique aura néanmoins été suffisante pour enclencher la communication de crise chez Cupertino, rappelant un autre « scandale » : l'AntennaGate en 2010. La réponse d'Apple nous donne l'occasion de prendre un peu de recul sur cette nouvelle polémique.

Mise à jour du 29/09 :

Consumer Reports, équivalent américain de l'UFC Que Choisir, a publié des tests de torsion supplémentaires, et en conclut que l'iPhone 6 et l'iPhone 6 Plus, bien que plus fragiles que d'autres smartphones testés, sont plus résistants que les précédentes vidéos ne le laissaient penser. Pour arriver à sa conclusion, le site s'est livré à un test utilisant une machine similaire à celle employée par Apple, mais avec des pressions beaucoup plus fortes, et une augmentation de 10 livres (4,5 Kg) à chaque test. Apple indiquait se limiter à une pression de 25 Kg, ce qui correspond selon le constructeur, à la pression maximale à laquelle l'iPhone 6 peut se tordre et revenir à sa position initiale. Consumer Reports est parvenu à appliquer des pressions allant jusqu'à 31,7 Kg pour l'iPhone 6, et 40,8 Kg pour l'iPhone 6 Plus avant que la coque ne se plie. Ce dernier résultat nous apprend au passage que l'iPhone 6 Plus est le plus résistant des 2.

  Déformation Séparation de l'écran
HTC One (M8) 31,7 Kg 40,8 Kg
Apple iPhone 6 31,7 Kg 45,3 Kg
Apple iPhone 6 Plus 40,8 Kg 49,9 Kg
LG G3 59 Kg 59 Kg
Apple iPhone 5S 59 Kg 68 Kg
Samsung Galaxy Note 3 68 Kg 68 Kg

Source : Consumer Reports


Les nouveaux iPhone sont cependant confirmés comme plus fragiles que certains concurrents et, tout aussi embêtant, que son prédécesseur l'iPhone 5S. Comme le LG G3, ce dernier nécessite une pression de 59 kilos avant de plier. Le Galaxy Note 3 officialise l'impression des précédents « bend tests » non scientifiques : il lui faut 68 Kg ! Egalement en aluminium, le HTC One (M8) ne fait pas mieux que l'iPhone 6. Il manque malheureusement à la liste le Motorola Moto X et le Nokia Lumia 1020, que l'auteur des vidéos « controversées » avait utilisés.

Il est également intéressant de noter que le G3 et le Note 3 résistent plus longtemps mais finissent directement par rompre. Le point « critique » de pliage (sans retour à la forme initiale) correspond au point de désolidarisation de l'écran. Les iPhone et le HTC One ont un peu de marge entre le moment de pliage irréversible et le moment de désolidarisation : les 6 et 6 Plus demeurent « intègres » respectivement jusqu'à 45,3 et 49,6 Kg, ce qui est dans les 2 cas une pression moindre que celle nécessaire à achever le G3 et le Note 3.

La recommandation finale de Consumer Reports ne disqualifie aucun des téléphones testés, iPhone ou non. Selon le site, qui avait déconseillé l'achat de l'iPhone 4 pour ses problèmes de réception, ils ne sont « (évidemment) pas indestructibles, mais nous nous attendons à ce qu'aucun de ces téléphones ne pose problème dans un usage quotidien. ».






Article publié initialement le 26/09/2014

On se souvient du « Tenez le différemment », réponse initiale prêtée à Steve Jobs sur les problèmes de réception de l'iPhone 4. On se souvient également que l'ampleur de la polémique avait fini par imposer une réponse plus sérieuse : conférence de presse d'un Steve Jobs visiblement agacé, visite des laboratoires où sont réalisés les tests de réseau et... Distribution gratuite de housses à tous les acheteurs d'iPhone 4 pour empécher le contact direct entre la main et la bordure métallique faisant également office d'antenne, avec à la clé un joli impact sur les ventes desdites housses.

01f4000003384378-photo-conf-rence-de-presse-antennagate-d-apple.jpg


Tel est le prix d'une polémique sur un produit dont la popularité dépasse largement le cercle des « technophiles ». Les files d'attente devant les Apple Store à la sortie sont relayées massivement, un iPhone qui glisse des mains d'un acheteur fait le tour du web, et un défaut constaté sur le nouveau modèle peut rapidement faire la une des médias les plus généralistes. L'Oncle Ben le disait bien : « Un grand pouvoir implique une grande responsabilité ». Au prix que l'on paie un iPhone 6, le moindre défaut de conception devient vite inacceptable.

01f4000007645881-photo-iphone-6-bendgate.jpg
Crédit : Unbox Therapy / YouTube


L'iPhone 6 Plus plie mais ne rompt pas


Mais alors, ce nouvel iPhone, il plie ou il ne plie pas ? D'abord, quelques précisions. À l'origine de la controverse, on trouve quelques témoignages successifs d'acheteurs, essentiellement de l'iPhone 6 Plus, le plus grand modèle à écran 5,5 pouces. Placé dans une poche, celui-ci se tordrait sous la pression. Le cas rencontré par un lecteur de MacBidouille concernerait, lui, un iPhone 6.

012c000007645883-photo-iphone-6-bendgate.jpg
Crédit : Macbidouille


Photos à l'appui, on imagine mal des plaisantins maltraiter leur iPhone tout neuf pour le (bad) buzz, même si d'autres ne se gênent pas pour le sacrifier à l'azote liquide où à des tirs de AK47. La machine, en revanche s'est très vite emballée : entre les vidéos prouvant qu'en pliant un iPhone en 2, on peut... le plier en 2, et les nombreuses parodies créées par des internautes ou par des concurrents, le #BendGate est né, et il devient difficile de l'effacer.

01f4000007645879-photo-bendgate-l-iphone-6-se-plie-en-2-et-les-r-seaux-sociaux-en-4.jpg
Crédit : Samsung


La situation est révélatrice des changements assez radicaux apportés par Apple sur sa nouvelle gamme. Jusqu'ici, un iPhone, ça tenait dans la poche, et si le concept d'un smartphone à grand écran n'a rien de nouveau pour de nombreux utilisateurs, les habitués à l'iPhone découvrent cette problématique. Et visiblement, le 6 Plus, aussi grand que fin, ferait les frais d'usages auxquels on n'est pas habitué, au moins chez certains utilisateurs.

D'un autre côté, Apple s'est fendu d'une réponse minimisant fortement le défaut : sur les 10 millions d'iPhone 6 et 6 Plus vendus depuis le 19 septembre, la firme de Cupertino affirme n'avoir reçu que 9 plaintes dans ce sens. Par ailleurs, s'il plierait, l'iPhone 6 semble en revanche plutôt résistant aux chutes, comme le confirment certains « drop test ».

On ne serait pas à la première minimisation d'un incident par un constructeur. Mais dans le contexte délicat dans lequel Apple se trouve ces derniers jours, est-il dans leur intérêt de masquer un problème plus grave ? Entre les ratés de iOS 8.0.1, la polémique sur le lancement du nouvel album de U2, et le récent scandale de photos volées qui entachait l'image de leur service iCloud, l'Apple de Tim Cook, qui se remet encore du fiasco de Plans, n'a pas besoin d'une mauvaise publicité de plus.

Apple ouvre ses portes... Une fois de plus


Qu'il concerne 9 ou 99 999 iPhone, le problème a toutefois été jugé suffisamment grave pour qu'Apple ouvre à nouveau la porte de ses laboratoires de test à la presse, en l'occurrence au site The Verge. Dans leur article, on apprend que 15 000 iPhone 6 et 6 Plus ont été soumis à des tests qui simulent notamment les cas de figure dont les utilisateurs d'iPhone « tordus » estiment avoir été la victime.

01f4000007645823-photo-iphone-6-apple-labo-de-test.jpg
Crédit : The Verge


Dan Riccio, le Vice Président de l'ingénierie matérielle chez Apple, ne le dément pas : « si vous appliquez assez de force pour tordre un iPhone, ou n'importe quel téléphone, il va plier ». D'autres vidéos montrent qu'il est tout de même plus difficile d'appliquer ladite pression à des téléphones plus épais que l'iPhone 6 Plus, tels que le Moto X, le Samsung Galaxy Note 3 ou le Nokia Lumia 1020.



Phil Schiller reprend le même son de cloche : minimisation, mais pas négation. « Comme on s'y attendait, c'est un cas extrèmement rare dans un usage réel. Dans ce cas, nous invitons les clients qui pensent que quelque chose est arrivé à leur appareil ,à utiliser AppleCare, à se rendre à un Genius Bar. Et nous verrons si il lui est arrivé quelque chose qu'il n'aurait pas du lui arriver, et si c'est couvert par la garantie »

Le mot de la fin demeure donc assez flou mais semble tout de même pencher vers un problème dont l'importance a été exagérée : Apple ne nie pas que cela puisse arriver, mais insiste sur le fait que ses laboratoires sont censés l'empêcher. À défaut de cas supplémentaires, il faudra se contenter de leur faire confiance. Quant à l'ampleur prise par la polémique, elle prouve qu'Apple devrait trouver une solution pour s'extirper de ces « Gates » à répétition. Peut-être en générant une attente moins démesurée pour ses produits ?

iPhone 6 Plus : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

À voir également :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top