iOS 8 : le changement dans la Continuité

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
17 septembre 2014 à 19h41
0
0
iOS 8 arrive un an après la refonte majeure - visuellement parlant - de la version 7. Cette fois-ci, l'accent est mis sur la collaboration entre l'iPhone, l'iPad et le Mac et sur des changements internes qui devraient enrichir, à terme, les jeux et applications tierces.



Après plusieurs années de stagnation, iOS 7 apportait enfin du neuf, mais il faut bien admettre que la refonte était essentiellement visuelle. À l'exception de quelques changements dans la gestion du multitâche, et notamment des téléchargements en tâche de fond, iOS restait iOS : pas ou peu de communication entre les applications, pas d'évolution des notifications ou de l'écran d'accueil pour y placer des widgets ou des vignettes dynamiques, toujours pas de possibilité de choisir ses applications par défaut.

Et on ne peut pas dire que les nouveaux codes visuels aient fait l'unanimité. Si on a fini par se faire au style très épuré dessiné par les équipes de Jonathan Ive, certains aspects du système, un an après sa sortie, continuent d'agacer : le comportement du clavier virtuel et de sa touche MAJ qui défie la logique, l'interface de certaines applications qui ne tiennent absolument pas compte de la surface d'affichage de l'iPad, la recherche Spotlight dont on se demande si elle n'est pas encore moins accessible qu'avant... iOS 7 était un premier jet d'une refonte majeure, mais une refonte ayant besoin d'un gros coup de polish que les très rares mises à jour mineures n'ont pas su apporter.

0190000007623373-photo-apple-ios-8.jpg


iOS 8 répond à ces critiques de manière variable : tous les points ne sont pas corrigés, mais la nouvelle version de l'OS mobile ouvre enfin les applications à une meilleure collaboration entre elles, et multiplie les interactions entre l'iPhone, l'iPad et le Mac via une série de nouvelles fonctionnalités et API regroupées sous la bannière « Continuité ». La mise à jour fait enfin tomber certaines barrières d'iCloud sur le stockage des photos et le partage des fichiers entre les applications.

NB : Ce dossier a été réalisé à partir de la GM Seed distribuée le 9 septembre. Il est possible que certaines différences apparaissent dans la version finale.

L'iPhone 4 passe à la trappe

Apple était dans une situation délicate l'an dernier : l'iPhone 4 venait d'être retiré du catalogue, et le smartphone était encore vendu sur certains marchés. Pourtant, iOS 7 ne tournait ni sur iPad 1, ni sur l'iPod Touch de 4e génération, qui intégraient la même puce. La décisen espérant qu'Apple soit un peu plus restrictif que Google sur ce pointion de le proposer malgré tout aux utilisateurs d'iPhone 4 a généré plus de mécontentement que de satisfaction : amputé de nombreuses fonctionnalités, la mise à jour portait également un gros coup aux performances du smartphone, et en a sans doute incité pas mal à basculer vers d'autres plateformes.

Cette fois-ci c'est clair, l'iPhone 4 disparaît de la liste des appareils compatibles qui inclut :

  • iPhone 4S et supérieur
  • iPad 2 et supérieur
  • iPad Mini et iPad Mini avec écran Retina
  • iPod Touch (5e génération)
En résumé : tous les appareils iOS intégrant au moins un processeur A5 double cœur. Apple, à l'heure où nous écrivons ces lignes, ne mentionne que deux limitations. Les fonctionnalités de « continuité », qui nécessitent un terminal compatible Bluetooth 4.0, ne sont accessibles qu'à partir de l'iPhone 5 et de l'iPad de 4e génération (les 2 iPad Mini sont inclus). Quant à l'app Santé, elle n'est disponible que sur iPhone et iPod Touch.

Interface : des ajustements après la refonte

On n'imaginait pas Apple effectuer de nouveaux changements radicaux à l'interface d'iOS après la version 7, et c'est sans surprise que la version 8 n'apporte que quelques modifications. Le « springboard » est toujours là, les dossiers n'ont pas évolué, on note, au plus, l'arrivée de nouveaux fonds d'écran.

00FA000007624549-photo-ios-8-gm.jpg
00FA000007624551-photo-ios-8-gm.jpg


Quoi de neuf alors ? Principalement des ajustements à l'existant. La recherche Spotlight adopte ainsi les nouveautés présentes dans OS X Yosemite et inclut désormais des résultats issus du web et de Wikipedia, sans avoir à lancer une recherche dédiée, ainsi que d'autres sources comme... L'iTunes Store. Les requêtes web sont fournies par Bing, et certains pourront reprocher au moteur de Microsoft un certain manque de pertinence, en tous cas sur la version française.

00FA000007624483-photo-ios-8-gm.jpg


Le centre de notifications perd l'onglet « Notifications manquées », dont on n'a jamais vraiment compris l'intérêt, mais gagne une fonctionnalité bienvenue : les notifications interactives. Déjà disponibles dans OS X Mavericks, et dans Android depuis la version 4.1, elles permettent par exemple de répondre directement à un message, accepter ou décliner une réunion ou encore archiver un mail sans basculer vers l'appli. C'est ouvert aux développeurs tiers : Twitter fera notamment partie des premiers à l'utiliser dans sa prochaine version.

00FA000007624487-photo-ios-8-gm.jpg
00FA000007624547-photo-ios-8-gm.jpg


L'autre « grande » nouveauté du centre de notifications réside dans la possibilité de placer des widgets - oui, vous avez bien lu ! - dans le volet Aujourd'hui. Là encore, les API proposent de créer ces extensions dans n'importe quelle application. Évidemment, il faudra attendre qu'elles soient disponibles pour en tirer parti.

Le centre de contrôle introduit l'an passé, n'a pas vraiment bougé depuis iOS 7. Il se paie juste une petite refonte graphique : les icônes sont désormais pleines, ce qui permet de détecter plus facilement quelles fonctionnalités sont activées ou non. Mais il n'est toujours pas possible de personnaliser cet affichage pour y insérer les raccourcis de son choix, ni d'accéder directement aux options concernées, comme la liste des réseaux Wi-Fi accessibles. L'intérêt reste assez limité.

00FA000007624491-photo-ios-8-gm.jpg
00FA000007624553-photo-ios-8-gm.jpg


Tout aussi bizarre : l'ajout des contacts récents dans l'écran destiné au multitâche. On entrevoit l'idée, mais la juxtaposition des deux n'est pas franchement évidente.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top