OnePlus 7 vs Asus ZenFone 6 vs Xiaomi Mi 9 : qui est le roi du milieu de gamme ?

04 juin 2019 à 17h51
0
Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Le milieu de gamme est désormais inondé de références, et s'y retrouver constitue un sacré défi pour qui n'est pas familier des termes techniques. Désormais, trouver un excellent smartphone à moins de 500€ n'est plus une gageure, et plusieurs constructeurs se partagent d'ailleurs la couronne de ce segment de marché. Alors pour y voir plus clair, nous vous proposons aujourd'hui un comparatif complet des récents OnePlus 7, Asus ZenFone 6 et Xiaomi Mi 9.

Sortis au cours des trois derniers mois, ces smartphones concurrents sont tous vendus autour des 500€, et répondent généreusement à tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un smartphone portant pareille étiquette.

Aux plus récents OnePlus 7 et Asus ZenFone 6, nous avons souhaité opposer le Mi 9 de chez Xiaomi. Sorti en mars dernier, ce smartphone posait de solides jalons en termes de rapport qualité-performances-prix. Une attitude qui a fait des émules, puisque ses deux concurrents du jour disposent d'une fiche technique sensiblement identique au Mi 9.

Alors une question essentielle se pose : lequel est le meilleur dans sa catégorie ? Une interrogation légitime, à laquelle nous allons tenter de répondre en passant au crible les propositions respectives de Asus, OnePlus et Xiaomi.

Asus ZenFone 6, OnePlus 7 et Xiaomi Mi 9 : les fiches techniques


Avant toute chose, une petite piqûre de rappel concernant les fiches techniques des smartphones de ce comparatif.

Sans titre-1.png

On vous le disait plus haut : à une vache près, les trois concurrents du jour affichent des caractéristiques techniques proches. Tous trois sont mus par l'inénarrable Snapdragon 855 et affichent un contingent de mémoire vive similaire.

Il existe pourtant de grosses différences entre les trois flagships. Leur écran, tout d'abord. LCD mais sans bord chez Asus, les écrans des OnePlus 7 et Mi 9 profitent de la technologie AMOLED mais se voient grignotés par une "goutte d'eau" logeant la caméra frontale. Ces derniers embarquent aussi un capteur d'empreintes intégré.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Chaque smartphone dispose de sa propre philosophie en matière de photo. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Deuxième différence de taille : leurs appareils photo. Les trois modèles prêtent allégeance au capteur 48 mégapixels Sony IMX 586, mais seul le Mi 9 affiche un trio d'appareils photo offrant plus de polyvalence à l'utilisateur. Le OnePlus 7 donne ainsi dans le classique, avec un binôme objectif standard + téléobjectif. Asus parvient pour sa part à tirer son épingle du jeu grâce à un duo d'appareils photo (standard + grand-angle) intégrés à un mécanisme de balancier. En plus de dégager l'écran de toute forme d'encoche, ce choix permet au ZenFone 6 de produire des clichés aussi détaillés à l'avant qu'a l'arrière.

Enfin, la batterie et les capacités de recharge rapide de chaque adversaire diffèrent. Le ZenFone 6 d'Asus est le plus généreux en termes d'accumulateur (5 000 mAh), mais il est aussi le plus lent à recharger avec une compatibilité jusqu'à 18 W seulement. Le Xiaomi Mi 9 fait quant à lui figure d'exception en étant le seul smartphone de ce comparatif à être compatible avec la charge sans-fil (et jusqu'à 20 W !). OnePlus ne change lui pas ses habitudes par rapport au précédent modèle, et affiche une batterie de 3 700 mAh rechargeable à 20 W.

Enfin au niveau de leur tarif, le Xiaomi Mi 9 reste le plus abordable en démarrant à 469€. Le ZenFone 6 le suit de près en s'affichant à partir de 499€ quand OnePlus se fait le plus onéreux du lot avec 559€.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Que la joute commence ! Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Prise en main et finitions


Nos trois prétendants au titre de meilleur smartphone du milieu de gamme jouent à armes égales. Jusque dans leurs dimensions ! Mis côte à côte, le gabarit de chaque modèle diffère peu. Pourtant une fois en main, un feeling propre à chacun se dégage.

Des trois, le Asus ZenFone 6 est le plus massif. De bonne taille (159,1 x 75,4 x 9,2 mm pour 190 g), le smartphone taïwanais est surtout le plus épais de ce comparatif. Un embonpoint nécessaire pour loger l'énorme batterie de 5 000 mAh dont il est pourvu. Une fois en main, on ne s'en émeut pas particulièrement. L'appareil dispose d'une bonne préhension, encore améliorée par un dos en verre incurvé.

Asus ZenFone 6 test
Le ZenFone 6 dispose du gabarit le plus généreux du comparatif. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le pourtour du smartphone, en aluminium, renforce aussi cette impression de solidité générale. On peut d'ailleurs y admirer la qualité des finitions ; avec cet écran majestueux qui en dépasse légèrement. Pourtant quelque chose nous chagrine : le placement des boutons.

Comme le Xiaomi Mi 9, le smartphone est doté d'un bouton (le "Smart Key") attribué par défaut à l'appel de Google Assistant. Problème : celui-ci se situe au-dessus de la réglette de volume. Un placement que d'autres constructeurs choisissent pour le bouton d'alimentation ; ici positionné sous le bouton de volume. Autrement dit il n'est pas rare de faire une fausse manipulation.

Asus ZenFone 6 test
Esthétiquement, le ZenFone 6 se défend très bien. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Plusieurs remarques peuvent être émises quant au design du ZenFone 6, ergonomie mise à part. Le placement du logo à la verticale est judicieux, et s'intègre avec harmonie à l'ensemble. D'aucuns pourraient en revanche trouver le capteur d'empreintes dorsal - rectangulaire - moins pratique à atteindre qu'un modèle parfaitement rond. Enfin, tout ingénieux que soit le système de bascule pour les appareils photo, la chose est tout à fait inesthétique de notre point de vue.

Xiaomi Mi 9 test
Le Xiaomi Mi 9 est le smartphone le plus fin de ce comparatif. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le Xiaomi Mi 9 marque quant à lui sa différence en étant le smartphone le plus maigrichon de cette joute à trois. Embarquant un bel écran de 6,4 pouces dans un châssis de 157,5 x 74,7 x 7,6 mm pour 173 grammes, le Mi 9 jouit d'un équilibre parfait et de mensurations idéales pour se glisser dans (presque) toutes les poches.

Lui aussi incurvé en son dos et cerclé d'aluminium, on regrette amèrement que Xiaomi n'ait pas fait plus d'efforts pour rendre son Mi 9 attrayant. À côté de ses concurrents, le dépouillement visuel du smartphone fait pâle figure. Le logo de la marque situé tout en bas est trop petit à notre goût, et pas idéalement placé pour créer une belle harmonie. Le trio d'appareil photo ressort quant à lui énormément de son logement, rendant le téléphone instable lorsqu'il est posé à plat.

OnePlus 7 test
Le OnePlus 7 profite du même design que le OnePlus 6T. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, OnePlus persiste et signe avec le design inauguré sur le OnePlus 6T. Ce nouveau modèle n'en diffère pas le moins du monde, si ce n'est qu'il ne s'offre plus que dans un coloris unique : gris miroir. Remarquez que le smartphone ressemble à s'y méprendre à son concurrent Mi 9. On y retrouve des courbes similaires, même si le OnePlus 7 est légèrement plus épais (157,7 x 74,8 x 8,2 mm pour 182 grammes).

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Les OnePlus 7 et Xiaomi Mi 9 se ressemblent énormément. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Mais c'est bien au dos que OnePlus fait preuve de plus de goût. Nous parlions d'équilibre visuel plus haut, et le constructeur chinois semble s'en sortir mieux que ses petits camarades en la matière. Le duo d'appareils photo situé au centre haut du smartphone, il surplombe le logo de la marque. Une griffe supplémentaire "OnePlus" figure au bas du smartphone.

OnePlus 7 test
Les finitions du OnePlus 7 sont exemplaires. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

On retrouve aussi sur le smartphone le commutateur cher à la marque, permettant de passer du mode silencieux au vibreur et à la sonnerie. Un simple bouton, tout bête, mais qui semble bénéficier d'un soin tout particulier de la part des ingénieurs de l'entreprise. Le genre de petites choses qui font sortir du lot un smartphone face à ses concurrents.

Et celui qui parvient le mieux à sortir sa tête de la mêlée est d'ailleurs le OnePlus 7. S'il n'invente strictement rien par rapport à la précédente génération, le smartphone combine dimensions idéales à une préhension exemplaire. Pour couronner le tout, le téléphone est visuellement magnifique.

Écrans : l'éternelle bataille du LCD contre l'OLED


On ne vous apprendra rien en écrivant que le marché des smartphones se divise en deux catégories concernant l'écran. Nous avons d'un côté les smartphones dotés d'une dalle LCD ; de l'autre ceux avec une dalle OLED. Mais quelles réelles différences entre les deux ?

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Le ZenFone 6 (à gauche) est le seul des trois smartphones a embarquer un écran LCD. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Rapidement, un écran LCD aura tendance à être plus lumineux, mais verra ses couleurs légèrement ternies par une matrice éclairée en permanence par ses cristaux liquides. Autre conséquence de cette approche : les noirs ne seront pas vraiment noirs - encore à cause du rétroéclairage permanent. Seulement le LCD a un avantage certain face à l'OLED. Il est moins cher à produire.

Plus coûteux, un écran OLED offrira cependant des couleurs plus justes, et surtout un contraste que l'on dit "infini" - pour la simple et bonne raison qu'un affichage de noir sera totalement noir ; la diode correspondante s'éteignant totalement. Il se dit aussi qu'un écran OLED aura tendance à aider à l'économie d'énergie, étant donné que l'intégralité de l'écran n'est pas forcément éclairé en permanence lors de l'utilisation.

Si l'on s'est permis ce petit laïus récapitulatif, c'est justement parce que nos adversaires du jour jouissent de l'une ou l'autre de ces technologies.

Le Asus ZenFone 6 "souffre" ainsi de son écran LCD de 6,4 pouces par rapport à ses concurrents. Sur le papier du moins. Car à l'usage, nous défions les yeux les moins avertis d'y déceler une différence.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Le Asus ZenFone 6 à côté du Xiaomi Mi 9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Que l'on s'entende bien : non, les couleurs de l'écran du ZenFone ne sont pas aussi fidèles que celles du Mi 9 ou du OnePlus 7. Évidemment, les contrastes ne sont pas aussi bien gérés, et une sorte de voile blanchâtre vient déboucher les noirs. Mais pour quiconque ne souhaite pas faire du graphisme, de la retouche photo ou du visionnage intensif de grands films de cinéma sur son smartphone, il n'y a rien de rédhibitoire à cela. D'autant que, on rappelle, le ZenFone 6 est vendu moins cher que son concurrent OnePlus 7.

Ce dernier affiche un superbe écran AMOLED de 6,4 pouces à la calibration colorimétrique d'usine parfaite. Le OnePlus 7 affiche aussi la plus haute luminosité des trois smartphones de ce comparatif, avec une valeur maximale comprise entre 650 et 700 nits.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
L'écran du OnePlus 7 est le plus lumineux du trio. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Parfaitement calibré lui aussi, l'écran du Xiaomi Mi 9 ne parvient pas à se hisser au niveau de son concurrent direct chez OnePlus. Avec une luminosité maximale calculée autour de 450 nits, sa lecture sera plus complexe en plein soleil.

Cela étant dit, reste une question essentielle en suspens. Avec quel écran est-il le plus agréable de naviguer, de lire et de regarder des vidéos ?

Sans conteste, le Asus ZenFone 6 tire ici son épingle du jeu, et pour la simple et bonne raison qu'il est le seul des trois smartphones à n'afficher aucune encoche. La surface couverte par l'écran frôle les 90% (on est autour de 85% pour les deux autres), et permet alors de profiter de ses contenus sans aucune distraction visuelle.

Asus ZenFone 6 test
La surface d'affichage de l'écran du ZenFone 6 frôle les 90% d'occupation de la face avant. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le ZenFone 6 mis à part, qui remporte le duel sur ce point entre le OnePlus 7 et le Mi 9 ? Le premier, selon nous. Pour une raison toute simple : l'encoche en "goutte d'eau" nous apparaît plus fine - incurvée aussi - que celle du Mi 9. Un petit détail esthétique qui fait que cette encoche s'oublie plus facilement.

Un duel des plus serrés opposait nos concurrents du jour en ce qui concerne leur écran. Si le ZenFone 6 propose la plus grande surface d'affichage, il pâtit légèrement de son écran LCD face à l'AMOLED des Mi 9 et OnePlus 7. C'est donc ce dernier qui remporte la manche, grâce à un écran parfaitement calibré, très lumineux et dont l'encoche s'oublie assez facilement à l'usage.

Quid de l'interface utilisateur ?
Les trois smartphones tournent sous Android 9.0 Pie, mais affichent des interfaces dissemblables.

Asus opte pour son ZenUI dans une version repensée, très proche d'Android Stock et donc des récents Pixel 3 de Google. On aime la simplicité de son utilisation, mais on regrette le manque de personnalisation dans la navigation.

Xiaomi persiste et signe son Mi 9 de la marque de MIUI dans sa version 10. On retrouve alors un OS fortement inspiré de l'écosystème Apple. Simple et très efficace.

OxygenOS de OnePlus est pour sa part toujours aussi agréable à utiliser. Totalement dépourvu de bloatwares (ce qui n'est pas le cas de MIUI), il représente un parfait équilibre entre Android Stock et une version personnalisée de l'OS. Notre petit préféré des trois donc.

Des performances dans un mouchoir de poche


Les smartphones de milieu de gamme ont fait des progrès impressionnants en matière de performances ces dernières années. Souvent dotés des mêmes puces que les appareils très haut de gamme, ils se classent souvent dans le haut du classement des téléphones les plus rapides du marché.

Les Asus ZenFone 6, Xiaomi Mi 9 et OnePlus 7 sont de ceux-là, et se dotent par ailleurs de l'exact même SoC : le Snapdragon 855. Mais le calcul des performances d'un smartphone ne se limite pas au seul processeur. La mémoire vive et le support de stockage entrent aussi en compte. De plus, des trois smartphones, notre version du Xiaomi Mi 9 n'affiche "que" 6 Go de RAM, contre 8 Go pour ses adversaires. Les dés s'en retrouvent très légèrement pipés.

Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses. Sur AnTuTu Benchmark tout d'abord, les trois smartphones affichent étonnamment des résultats dissemblables malgré le Snapdragon 855 qui les propulse tous les trois. Le ZenFone 6 voit ses résultats osciller entre 361 071 et 380 372 points (un mode overclocking est disponible pour augmenter la puissance du processeur). Le Xiaomi Mi 9 obtient quant à lui 373 376 points, contre 371 752 points pour le OnePlus 7. Un mouchoir de poche on vous dit.
Asus ZenFone 6 test
Xiaomi Mi 9 test
OnePlus 7 test

Les résultats du ZenFone 6, Mi 9 et OnePlus 7.

Geekbench nous offre lui aussi des résultats sensiblement identiques. 3 525 en single-core pour le ZenFone 6, et entre 10 753 et 11 210 en multi-core selon si l'overclocking est activé ou non. Le Mi 9 obtient pour sa part 3 536 et 10 963 points. Le OnePlus 7 récolte enfin 3 468 points et 11 278 points en multi-core. Des smartphones décidément difficiles à départager...

Asus ZenFone 6 test
Xiaomi Mi 9 test
OnePlus 7 test

Les résultats du ZenFone 6, Mi 9 et OnePlus 7.

... à part sur les performances du support de stockage ; où le OnePlus 7 parvient à livrer une véritable démonstration de force. Comme pour les écrans, plusieurs technologies de stockage existent pour les smartphones. Un peu à la manière des différences qui existent entre les disques durs et les SSD dans le domaine de l'informatique, les puces de stockage pour smartphone se répartissent en général entre les eMMC (plutôt destinés à l'entrée de gamme) et l'UFS.

Mais toutes les puces de stockage UFS ne se valent pas. Et si les trois smartphones de ce comparatif profitent bien d'une puce de cette catégorie, seul le OnePlus 7 profite de l'UFS 3.0 - un nouveau standard offrant des débits en lecture et en écriture tout bonnement démentiels. Sur Androbench, le nouveau fleuron chinois obtient pas moins de 1 441,34 Mb/s en lecture et 400,88 Mb/s en écriture séquentielle.

Asus ZenFone 6 test
Xiaomi Mi 9 test
OnePlus 7 test

Les résultats du ZenFone 6, Mi 9 et OnePlus 7.

Le ZenFone 6 obtient 853,09 et 250,72 Mb/s sur le même test, et le Xiaomi 771,97 / 189,33 Mb/s. Le OnePlus 7 se hisse alors à des hauteurs inatteignables pour ses concurrents. De telles performances se traduisent par une expérience de navigation parfaitement fluide, un déverrouillage plus rapide du smartphone et aussi une rapidité d'exécution inédite pour les applications.

Si les premiers tests donnaient à voir des smartphones sensiblement identiques, le support de stockage du OnePlus 7 lui permet de briguer la première place du classement des performances dans ce comparatif. Indiciblement rapide, celui-ci offre la meilleure expérience de navigation des trois smartphones qui, du reste, restent excellents et disposent de suffisamment de ressources pour la majorité des usages.

Autonomie et recharge : la guerre des watts


L'autonomie est un critère essentiel sur les smartphones et, souvent, le milieu de gamme est le segment qui offre les meilleurs compromis entre performances et endurance. Nous sommes ici en présence de trois excellents représentants de cette philosophie.

Avec des batteries respectives de 5 000 mAh, 3 700 mAh et 3 300 mAh, l'autonomie théorique des trois concurrents se voudrait néanmoins très disparate. Pourtant, les différences ne sont pas si marquées, nous allons le voir.

Du moins, entre le OnePlus 7 et le Xiaomi Mi 9. Car vous l'imaginez bien : le Asus ZenFone 6 surclasse de loin ses adversaires en course de fond. Avec un pareil accumulateur, notre exemplaire de test avait pu rester éveillé pendant pas moins de 53 heures pour environ 6h de temps d'écran.

Le Mi 9 nous avait un petit peu déçus sur ce point lors de notre test. Sa pile n'est pas des plus généreuses, et nous permettait d'en profiter pendant un peu plus de 30h, avec un temps d'écran situé entre 4 et 5h selon vos usages.

Le OnePlus 7 fait quant à lui moins bien que son prédécesseur, le OnePlus 6T ; bien qu'il dispose d'une batterie de même taille. Le Snapdragon 855 est visiblement plus gourmand que le 845, puisque notre exemplaire de test s'est éteint après 42h de veille et environ 5h15 d'utilisation (on avait tiré jusqu'à 8h25 sur le modèle précédent).

S'il fallait établir un classement préliminaire en termes d'autonomie, le podium verrait le ZenFone 6 caracoler à la première position, suivi du OnePlus 7 et du Mi 9 à la dernière place.

Seulement, se pose aussi la question de la recharge. Un point qui peut évidemment venir contrebalancer le classement établi.

Ici encore, on se trouve en présence de trois smartphones très différents. Le Asus ZenFone 6 est compatible avec la charge à 18 W et regagne environ 37% de jus en 30 minutes. Il est incompatible avec la recharge sans-fil.

OnePlus remet le couvert avec la FastCharge à 20 W sur son OnePlus 7, et offre un regain de 50% d'énergie en 30 minutes. Il est aussi incompatible avec la charge sans-fil.

Xiaomi fait office de bon élève ici en dotant son Mi 9 d'une compatibilité avec la charge rapide à 27 W, ainsi que la recharge sans-fil à 20 W (socle propriétaire uniquement). En sans-fil, le flagship chinois peut ainsi se recharger totalement en 1h30 seulement ! Imbattable actuellement, même dans le haut de gamme.

On est bien embêtés. D'un côté nous trouvons un véritable monstre d'autonomie en présence du ZenFone 6, et de l'autre un smartphone à l'endurance un peu chiche, mais à la recharge ultra rapide avec le Mi 9. Reste que ce dernier pâtit d'un accumulateur de trop petite taille pour ses ambitions. On accordera donc le point à Asus, dont le ZenFone 6 n'est pas loin d'être increvable. OnePlus est quant à lui pile entre les deux, et fait également du très bon travail, autant en autonomie qu'en recharge rapide.

Lequel est le meilleur en photo ?


On arrive au terme de ce comparatif. Mais il nous reste une catégorie importante à traiter : la photographie. C'est simple : il n'existe plus un constructeur de smartphones qui ne capitalise pas sur la photo pour attirer de nouveaux utilisateurs.

À les entendre, leur smartphone est celui qui permettra de prendre les plus beaux clichés jamais réalisés, le tout dans un appareil tenant dans la poche et ne nécessitant aucune connaissance particulière dans le domaine. Vous le savez bien, vous qui nous lisez assidument : rien n'est aussi simple.

Il faut néanmoins concéder que la puissance des puces embarquées dans nos smartphones permet de nets progrès en matière de photophonie. Mieux traitées par les algorithmes, les photos prises au smartphone sont plus belles que jamais, et offrent surtout une polyvalence inédite.

Question polyvalence justement, il va sans dire que c'est le Xiaomi Mi 9 qui tire son épingle du jeu. Le smartphone chinois est l'un des seuls sous la barre des 500€ à embarquer un triple capteur photo. Il permet alors une grande variété de prises de vues, en cela qu'il dispose d'un capteur très grand-angle, d'un capteur standard et d'un télé-objectif. On se retrouve alors en présence d'un smartphone offrant une longueur focale équivalente à un kit 17-50 mm sur un reflex plein format.

Tout comme ses petits camarades du jour, le Xiaomi Mi 9 embarque en guise de capteur principal le Sony IMX 586 de 48 mégapixels (en réalité 4 x 12 mégapixels) ouvrant à f/1,8. Voilà qui rend le jeu du comparatif encore plus amusant, en cela qu'il ne se basera que sur le traitement appliqué par les différents constructeurs.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Xiaomi Mi 9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
OnePlus 7. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Asus ZenFone 6. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

En termes de colorimétrie, l'approche du OnePlus nous semble plus juste. Le bleu ciel des clichés issus du ZenFone et du Mi 9 tirent un peu trop vers le cyan - dénaturant ainsi légèrement la scène. La balance des blancs est aussi un poil trop chaude chez Xiaomi, là où Asus et OnePlus conservent des valeurs proches de la réalité.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Xiaomi Mi 9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
OnePlus 7. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Asus ZenFone 6. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Ici, c'est le Asus ZenFone 6 qui s'en sort le mieux. Aussi détaillée peu importe l'appareil, cette petite fleur voit malgré tout ses couleurs mieux restituées du côté d'Asus. Il est cependant talonné par le Mi 9 de Xiaomi. On reprochera sur ce point à OnePlus une petite tendance à la saturation des couleurs.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Trois photos successives prises avec le très grand-angle, standard et téléobjectif du Mi 9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Entrons dans le détail pour une série de photo. On l'a dit : le Xiaomi Mi 9 est le seul du trio à embarquer un triple appareil photo. Cela lui offre une grande polyvalence dans les prises de vue. De puis, contrairement à un certain OnePlus 7 Pro, la colorimétrie est globalement identique entre les trois capteurs. On remarque également le grand niveau de détails de son téléobjectif de 12 mégapixels.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Capteur standard et téléobjectif du OnePlus 7 à l'oeuvre. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Sur la même scène, le OnePlus 7 ne peut guère rivaliser en termes de polyvalence. Il produit en revanche une image plus proche de la réalité grâce à des couleurs très justes - bien qu'à peine trop saturées. Son téléobjectif est en revanche moins impressionnant et montre aisément ses limites en termes de piqué.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Le très grand-angle et le standard du ZenFone 6. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, le Asus ZenFone 6 nous semble moins pertinent ici. La colorimétrie est juste, mais la photo paraît à peine sous-exposée. De nombreux détails sont ainsi perdus dans les zones d'ombre de l'image, qui perd en impact. Le mode grand-angle est quant à lui plaisant pour l'angle de vue qu'il offre, mais n'est vraiment pas à la hauteur en termes de qualité d'image. À champ de vision équivalent, celui du Mi 9 fait un bien meilleur travail.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Autre exemple de prise de vue au grand-angle. ZenFone 6 en haut et Mi 9 en bas. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic


Enfin à l'avant, le mode portrait se fait logiquement de meilleur qualité du côté du Asus ZenFone 6. En effet celui-ci ne disposant pas de caméra avant, mais bien d'un système de balancier faisant permuter les deux APN arrière à l'avant, il permet de prendre des selfies à 48 mégapixels.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Le ZenFone 6 utilise les mêmes APN à l'avant qu'à l'arrière. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le Mi 9 affiche quant à lui des résultats moyens, avec un lissage plutôt prononcé. Pire : les couleurs sont ternies et apparaissent pâles. Le OnePlus 7 se veut bien plus convaincant sur ce point. Moins lisses, les clichés sont aussi plus chaleureux.

Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9
Versus ZenFone 6 OnePlus 7 Xiaomi Mi 9

À gauche le Mi 9, à droite le OnePlus 7. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic


On ne s'attardera pas sur les fonctionnalités vidéo des smartphones. Gardez néanmoins en tête qu'ils sont tous les trois capables de filmer à 60 ips en 4K. Mais seuls les ZenFone 6 et OnePlus 7 voient leur objectif stabilisé.

Vous l'aurez compris, les trois smartphones se défendent excellemment bien en photographie. Tous trois sauront répondre à vos attentes et produire de très bons résultats peu importe la situation à laquelle ils sont confrontés. Mais puisqu'il faut choisir, notre préférence ira au Xiaomi Mi 9 pour sa grande polyvalence et surtout la propreté de ses résultats peu importe le capteur mobilisé. Le OnePlus 7 se trouve juste derrière, et le ZenFone 6 ferme la marche malgré ses très bons arguments.

Verdict : Asus ZenFone 6, OnePlus 7 ou Xiaomi Mi 9, lequel est le meilleur ?


Cette partie à trois s'achève, et l'heure est au verdict. Vous vous en serez rendu compte si vous êtes venus à bout de ce long comparatif : chaque smartphone dispose de grandes qualités. Semblables au premier abord, les ZenFone 6, OnePlus 7 et Mi 9 tablent en fait sur des arguments très différents pour séduire.

Le ZenFone 6 est mu par une formidable autonomie et un design tout en écran des plus originaux. Le OnePlus 7 se pare de finitions exemplaires et inaugure un nouveau format de stockage ultra rapide. Le Mi 9, enfin, combine un peu de tout cela en affichant des performances de haut niveau avec une recharge rapide et sans-fil inédite, ainsi que par une grande polyvalence en photo.

Tous trois excellents, c'est néanmoins le OnePlus 7 qui remporte mathématiquement ce duel avec 3 points au compteur. On apprécie notamment son incroyable vélocité, son écran AMOLED très lumineux et son design résolument premium. Notez néanmoins qu'avec près de 100€ séparant ce smartphone de son rival Xiaomi Mi 9, vous pourriez bien préférer opter pour ce dernier si pour vous la beauté ne fait pas tout.



Modifié le 05/06/2019 à 10h35
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top