Test du OnePlus X : le vrai remplaçant du Nexus 5 ?

Par
Le 20 novembre 2015
 0
Annoncé le 29 octobre, le X est le dernier smartphone en date du constructeur chinois OnePlus. Design travaillé, finition appliquée, fiche technique équilibrée et prix contenu : de prime abord, la formule rassemble tous les critères du succès. Serait-ce le vrai remplaçant du Nexus 5 que Google n'a pas sorti ?

Le OnePlus X n'est que le troisième téléphone du constructeur chinois et pourtant il suscite déjà un intérêt et une attente considérable sur la toile. Il faut dire qu'en matière d'attente, la société dirigée par Pete Lau, ex vice-président d'Oppo, en connait un rayon. Son système d'invitations distillées au compte-gouttes a généré autant d'effervescence que de frustration, deux sentiments opposés qui découlent d'une même convoitise. En peu de temps, il s'est bâti autour de OnePlus une véritable communauté d'utilisateurs, conquis par la marque, bien aidée au départ par l'intégration native de CyanogenMod.

Pour ce nouveau smartphone, OnePlus rompt avec les designs précédents et notamment les gabarits des One et 2. Ici, le smartphone est fin, en verre - une version en céramique, plus rare, sera également proposée - et il passe sur un écran « plus petit » de 5 pouces. Plus abordable encore que ses prédécesseurs, le OnePlus X est commercialisé à 269 euros.



Présentation du OnePlus X


Si le OnePlus X n'a rien d'original - un smartphone noir, en verre, avec un cerclage métallique - ça ne l'empêche pas d'être réussi. La belle finesse du produit, le côté accrocheur des bordures striées, l'extrême douceur des parties vitrées atteste du soin apporté à la finition. Le smartphone est très agréable à tenir, bien proportionné, consistant pour un appareil de ce prix.

OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails
OnePlus X en détails

En revanche, les vertus du verre sont à double tranchant et OnePlus n'a pas pu contourner les lois de la physique : le X est salissant, son dos se raye (malgré la protection Gorilla Glass 3 également présente à l'arrière du smartphone, contrairement à ce que nous avions dit précédemment) et on peut craindre de la casse en cas de chute. Chose qui se produira possiblement puisque ce dos en verre est si bien poli que le téléphone se laisse entraîner par le moindre écart de niveaux du support sur lequel on le pose. Un vrai petit hovercraft. OnePlus livre un bumper, mou et pas très esthétique, mais mieux que rien. On se dit que cette prudence à laquelle invite le constructeur ne peut pas être totalement fortuite.

01a4000008233708-photo-oneplusx-6.jpg
01a4000008233694-photo-oneplusx-17.jpg

Le OnePlus X adopte un écran 5 pouces Full HD de technologie AMOLED. Perdu dans le design sombre du téléphone, on a l'impression que l'écran est particulièrement bien intégré. En fait, il occupe 71,5 % de la façade du smartphone, un ratio standard. Qui dit AMOLED dit en revanche contraste extrême : la dalle du X affiche un noir à 0 cd/m², soit un taux infini toujours impressionnant quand on vient d'un appareil en écran LCD. La luminance maximum de 324 cd/m² n'est pas énorme, toutefois, contraste aidant, la lisibilité reste bonne en toutes circonstances.

035c000008233716-photo-oneplusx-versus1.jpg
Le OnePlus X au centre, bordé par le Nexus 5 et l'iPhone 6s

Là aussi, la technologie comporte un revers de médaille, à savoir que la colorimétrie ultra saturée n'est pas réaliste, et que le blanc vire au bleu (ou vert selon la vue) dès qu'on s'éloigne de l'axe central. Dommage pour la colorimétrie parce que les angles de vision sont bons en matière de luminosité. Le blanc est, de manière générale, assez froid : notre sonde enregistre une température de 7 928 K.

035c000008233730-photo-oneplusx-versus7.jpg
La différence de saturation par rapport au OnePlus 2 à droite est manifeste

OnePlus reste fidèle aux touches physiques capacitives sous l'écran, un bon point puisqu'elles permettent d'exploiter pleinement toute la surface d'affichage. Cependant, pourquoi ne pas les avoir rétroéclairées ? Rassurez-vous, la diode de notifications a été maintenue. Et l'interrupteur de notifications Alert Slider du OnePlus 2 aussi.

01a4000008233698-photo-oneplusx-19.jpg
01a4000008233686-photo-oneplusx-13.jpg

OnePlus introduit une nouveauté importante sur son X : le support de l'extension de stockage. Soit vous utilisez la trappe à SIM en mode double SIM, soit vous mettez une SIM et une microSD pour compléter les 16 Go de base. L'intention, plus que louable, est malheureusement entachée pour l'heure par une prise en charge cahoteuse des microSD.

01a4000008233690-photo-oneplusx-15.jpg
01a4000008233696-photo-oneplusx-18.jpg

Le formatage exFAT n'est pas reconnu, il faut utiliser le FAT32 (éventuellement sur les petites cartes) ou le NTFS. Par ailleurs, le gestionnaire de stockage natif d'Android ne détecte pas la carte : on ne voit figurer que le stockage interne, il est donc impossible de retirer proprement sa microSD.

000001c208249962-photo-cartesd-2.jpg
000001c208249964-photo-cartesd-3.jpg
En exFAT, le téléphone bloque sur la recherche d'erreur. Dans les autres formats, le stockage externe n'apparaît pas dans le gestionnaire natif d'Android : impossible de retirer sa carte "proprement"


Enfin, si l'option « Déplacer vers la carte SD » est bien disponible via le menu Applications, la manipulation n'est pas encore opérationnelle : elle se solde par un message d'erreur comme quoi le stockage serait insuffisant. Nous disons « pas encore » parce que le problème est remonté à OnePlus qui promet une résolution dans sa prochaine mise à jour.

000001c208249966-photo-cartesd-4.jpg
000001c208249968-photo-cartesd-5.jpg


0000017208249960-photo-cartesd-1.jpg
En attendant, les applications d'exploration des fichiers peuvent voir la carte et son contenu : on peut donc procéder « à l'ancienne » en copiant de la musique ou des films sur la carte depuis un PC. On déplore également que l'application appareil photo de OnePlus, calquée sur celle, native, de Google, ne permette pas de choisir la destination d'enregistrement des images. Heureusement, il reste possible d'utiliser la carte microSD pour mettre sa musique en hors ligne via Google Musique ou Spotify par exemple. Avec ce dernier service en revanche, ce n'est pas simple : il faut réinitialiser complètement l'application, vider le cache, éteindre le téléphone, mettre la carte SD formatée (FAT32 ou NTFS, peu importe) et redémarrer...

À l'instar des précédents smartphones de OnePlus, la section audio est tout à fait satisfaisante. Qu'il s'agisse du haut-parleur principal dégageant 81,6 dB (peu de graves mais bon, sur les smartphones...), du haut-parleur d'écoute précis sur les conversations ou de la puissante sortie casque, le X assure. De quoi commencer à bâtir une bonne réputation au constructeur dans ce domaine précis.

0258000008233688-photo-oneplusx-14.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Smartphone Android

scroll top