Samsung Galaxy S5 : le test

Stéphane Ruscher et Aurélien Audy
11 avril 2014 à 18h29
0
0

Photo et vidéo

00FA000007297956-photo-samsung-galaxy-s5.jpg
Le Galaxy S5 embarque un capteur photo de 16 mégapixels, contre 13 mégapixels sur le Galaxy S4. La puce au format 1/2,6 pouces est plus grande que celle du S4 (1/3,06''), ce qui permet de conserver des photosites de 1,12 µm. Ils restent certes un peu plus petits que ceux de l'iPhone 5s (1,15 µm) ou du HTC One (2 µm). Mais ça n'empêche pas Samsung d'annoncer des résultats améliorés dans les hautes sensibilités, ce que nous vérifierons. En façade, le S5 propose un capteur 1/6'' de 2 mégapixels, pouvant filmer en 1080p à 30 im/s. Attention, le grand angle déforme méchamment. Les « selfisés » qui seront sur les bords de l'image ne seront clairement pas à leur avantage.

Le capteur de 16 mégapixels au dos de l'appareil filme lui aussi en 1080p à 30 im/s ou en 2160p, toujours à 30 im/s. De la « 4K » donc, comme sur le Note 3. Côté optique, le S5 reste sur une focale équivalente de 31 mm et une ouverture à f:2,2. La focale réelle s'est allongée (4,8 mm au lieu de 4,2 mm), mais comme le capteur est plus grand, le cadrage reste identique. Un Jpeg normal pèse entre 5 et 8 Mo.

La photo

00C8000007297780-photo-galaxys5-effets.jpg
La couche photo est toujours aussi richement achalandée. Les paramétrages manuels donnent accès à la sensibilité (100 à 800 ISO), la stabilisation (électronique, elle désactive le réglage des ISO), le mode de mesure de la lumière, le flash, la balance des blancs, la correction d'exposition ou encore les effets photo (vintage, vignette, couleurs atténuées, fisheye, sepia, etc.). La fonction HDR est accessible directement depuis la fenêtre de visée, c'est pratique.

012C000007297792-photo-galaxys5-menu1.jpg
012C000007297794-photo-galaxys5-menu2.jpg

Sur le terrain, le S5 se montre déjà sacrément réactif. Son autofocus, qui repose en partie sur de la détection de phase (probablement des pixels du capteur dédiés à ce rôle), s'actualise en un battement de cil. La latence au déclenchement ne dépasse pas 0,05 s. En matière de qualité d'image, les promesses de Samsung semblent avoir été tenues. Sur notre scène de test éclairée artificiellement à 5 600 K, le S5 délivre des images très détaillées, fort de son importante définition de capteur. En sensibilité auto, il descend à 40 ISO.

01F4000007297368-photo-samsung-galaxy-s5-40iso.jpg

Scène de test à 40 ISO et dessous, les extraits à 100%

00FA000007297370-photo-samsung-galaxy-s5-extrait-40iso.jpg
00FA000007297376-photo-samsung-galaxy-s5-extrait2-40iso.jpg

Si on monte à 800 ISO toujours sur la même scène, la qualité est encore là. Des textures se sont brouillées, le bruit s'accentue, mais les clichés restent très propres et encore bien détaillés.

00FA000007297372-photo-samsung-galaxy-s5-extrait1-800iso.jpg
00FA000007297378-photo-samsung-galaxy-s5-extrait2-800iso.jpg

Maintenant quand on baisse nos projecteurs au minimum, le S5 ne parvient pas à éclairer convenablement la scène. On constatait déjà la même faiblesse sur le S4. Il faut activer la stabilisation, qui place l'appareil en mode nuit et effectue alors une pose longue (les métadonnées ISO sont alors masquées). L'image reste encore assez sombre, les détails sont fortement lissés. Mais en visionnage écran ou pour du partage Web, il n'y a rien à redire. En revanche, le trépied s'impose.

01F4000007297382-photo-samsung-galaxy-s5-maxiso.jpg

Scène de test en mode nuit par très faible éclairage et dessous, les extraits à 100%

00FA000007297374-photo-samsung-galaxy-s5-extrait1-maxiso.jpg
00FA000007297380-photo-samsung-galaxy-s5-extrait2-maxiso.jpg

Parmi les fonctionnalités photo, outre les habituels modes panoramique à la volée, HDR et beauté, et le plus « samsunguesques » mode Dual Caméra, un brin kitsch, on notera l'arrivée de la fonction Mise au point sélective.

000000C807298150-photo-samsung-galaxy-s5-menu-photo-modes.jpg
000000C807298154-photo-samsung-galaxy-s5-pano.jpg

Cette dernière, à l'instar de Ufocus sur HTC One (M8), propose à l'utilisateur de modifier la mise au point après la prise de vue. A la différence du smartphone d'HTC qui effectue ce traitement en fonction de la zone touchée, et avec l'appui d'informations de profondeur de champ fournies par le deuxième capteur dorsal, ici la fonction est purement algorithmique, basée sur une série de vues prises en rafale. Elle nécessite de se placer sur ledit mode avant déclenchement (alors que le One peut manipuler ainsi n'importe quelle image prise en 16/9e) et impose d'avoir un sujet dans la composition à moins de 50 cm.

Une fois en édition, on peut alors choisir entre trois options : mise au point proche, éloignée ou totale. Quid des résultats ? Cette limitation à trois types de mise au point facilite la tâche du traitement. Et si on a bien composé son image, les résultats sont plutôt intéressants. Mais attention, le sujet ne devra pas bouger pendant la rafale. Et chaque fichier, qui en encapsule plusieurs, pèse dans les 20 Mo !

00C8000007297786-photo-galaxys5-map-prem-plan.jpg
00C8000007297784-photo-galaxys5-map-ar-plan.jpg
00C8000007297790-photo-galaxys5-map-totale.jpg

Mise au point au premier plan, à l'arrière-plan et partout


La vidéo

Le Galaxy S5 filme en 1080p à 60im/s, avec un dispositif de stabilisation numérique qui ne vaut pas celle optique du PureView de Nokia. Les rushs sont capturés en AVC à 17 Mbps, avec de l'audio stéréo en AAC à 128 Kbps à 48 kHz. Les séquences sont de bonne qualité, et on appréciera le fait de pouvoir appliquer à la volée les mêmes effets qu'en photo ou encore la HDR. L'autofocus se montre fiable, réactif et fluide, un très bon point.


Si la 4K vous tente, vous passerez sur des captures en 3 840 x 2 160 pixels à 30 im/s, avec un gros bitrate de 48 Mbps environ ! Là, tous les effets sont désactivés, tout comme la stabilisation ou la prise de photo simultanée. Mais ça en vaut la peine si vous avez un écran adapté, parce que la finesse de la capture est hallucinante ! On craignait que la lentille soit un facteur limitant, mais non, c'est une bonne nouvelle.

Modifié le 06/06/2018 à 16h47
Ce qu'il faut savoir sur l'affiliation sur Clubic

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer.  Consultez notre charte pour en savoir plus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Harry Potter : HBO Max aurait commencé à travailler sur une potentielle adaptation en série
Les astronautes de l'ISS gardent un endroit de la station sale pour une expérience du CNES
Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des bons plans high-tech du lundi
Test Yale Linus Smart Lock : cette serrure connectée simplifie t-elle vraiment la vie ?
Soldes Boulanger : cet écran gamer MSI est à prix cassé
L'opérateur RED by SFR relance son forfait 200 Go à 15€
L'édition collector Complete Set de Resident Evil 8 Village est affichée... à plus de 1 500 euros !
Samsung Galaxy S21 : 100€ de remise et les Galaxy Buds offerts pour les Soldes !
Sony : un nouveau boîtier annoncé demain ? Les rumeurs vont bon train
Haut de page