Test de l'HTC Incredible S : pas si incroyable que ça

18 mars 2011 à 17h45
0

Introduction[/anchor]

Lors de la conférence HTC qui s'est tenue au Mobile World Congress de Barcelone en février dernier, le constructeur taïwanais présentait deux tactiles haut de gamme : l'HTC incredible S et l'HTC Desire S. Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir le premier d'entre eux.

Moins d'un mois après sa présentation, l'incredible S débarque déjà à la rédaction. Ce nouveau smartphone signé HTC est-il à la mesure de son appellation ? Parviendra-t-il à surclasser la gamme précédente de façon significative ? La réponse dans quelques instants !

0226000004087344-photo-incredible-s-3view-fr.jpg


Vidéo de présentation[/anchor]




Présentation photo[/anchor]

De face, les lignes de l'incredible S s'apparentent à celles du Desire HD. Écran de 4 pouces oblige (contre 4.3 pour le Desire HD), l'Incredible S propose un form factor un peu moins imposant. Pour l'écran, HTC poursuit son partenariat avec Sony : le Super AMOLED (fourni par Samsung) des premiers HTC Desire cède sa place à un affichage Super LCD. Pas de panique : le rendu est tout bonnement excellent. Les couleurs sont intenses, les noirs sont profonds et l'ange de vision est important.


00C8000004078008-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-002.jpg
00C8000004078018-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-007.jpg
00C8000004078014-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-005.jpg


Pour les contrôles, on retrouve quatre touches tactiles propres au système Android placées sur la partie basse de l'écran. Ces dernières s'illuminent et les pictogrammes s'inclinent à 90° lorsqu'on bascule en mode paysage. Les touches physiques se résument au strict minimum : HTC propose des boutons « Power » et « Volume », mais fait l'impasse sur la commande d'activation et déclenchement de l'appareil photo numérique.


00C8000004078114-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-003.jpg
00C8000004078020-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-008.jpg
00C8000004078016-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-006.jpg


La forme de la coque plastique arrière est nettement moins conventionnelle. Le smartphone n'en demeure pas moins très fin, et relativement agréable au toucher (revêtement de type peau de pêche). On observe également la présence d'un large objectif de 8 mégapixels à côté duquel on trouve deux flash LED. Pour le chargement et la synchronisation, HTC ne change pas les habitudes : le micro USB est toujours de la partie.

Quid de la téléphonie ?[/anchor]

Pas de problèmes à signaler. La qualité d'écoute est excellente et l'appelé confirme que le micro offre une bonne restitution. À plein régime, le haut-parleur d'oreille est presque trop puissant. On a vite tendance à baisser le volume dans les environnements peu bruyants, mais l'incredible S offre une bonne marge de manœuvre dans le cas contraire.

00C8000004098010-photo-htc.jpg
00C8000004089096-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-013.jpg
00C8000004089124-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-024.jpg

Couche téléphonie d'HTC Sense


HTC Sense oblige, la couche logicielle reste fidèle à elle-même. La prise en mains des menus est excellente et le carnet d'adresses est aussi ergonomique que complet. Du tout bon. Au passage, rappelons qu'HTC Sense intègre les réseaux sociaux au cœur du système : il est possible de lier les fiches contact avec des profils Facebook ou Twitter.


00C8000004089152-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-023.jpg
00C8000004089154-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-025.jpg
00C8000004091334-photo-device.jpg

Intégration Facebook et Twitter


Le confort du surf Web est-il au rendez-vous ?[/anchor]

Le navigateur Web qui équipe l'Incredible S (Chrome Lite) donne entière satisfaction. L'écran tactile répond à la perfection et les pages se chargent rapidement. Plug-in Flash activé, le butineur parvient à conserver une bonne fluidité, ce qui est particulièrement appréciable. Puisque l'on évoque le sujet, l'Incredible S permet de lire la quasi-totalité des contenus multimédias Flash (audio / vidéo) disponibles sur le Web ! Cerise sur le gâteau, les vidéos se montrent relativement fluides lorsque la HD n'est pas activée !

012C000004089058-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-038.jpg
012C000004089056-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-037.jpg

Affichage paysage.


012C000004088994-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-006.jpg
012C000004088996-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-007.jpg


En bas à droite : la vidéo flash est lue sans problèmes


00C8000004088992-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-005.jpg
00C8000004088990-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-004.jpg
00C8000004088988-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-003.jpg

Affichage en mode portrait


Un bon lecteur audio ?[/anchor]

HTC Sense oblige, le lecteur audio bénéficie de nombreuses améliorations par rapport au programme qui équipe nativement le système d'exploitation mobile de Google. Tout d'abord, HTC propose un égaliseur de tonalité qui offre un large choix de profils prédéfinis qui sont complétés par un mode SRS. Attention toutefois, les profils fonctionnent uniquement avec un casque filaire (et non avec un casque Bluetooth A2DP).

01F4000004089000-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-009.jpg


Lorsqu'on choisit le bon profil, la qualité sonore est excellente. Le kit piéton stéréo de qualité fourni par HTC participe à ces bonnes performances. De plus, ce dernier est équipé d'une petite télécommande qui permet d'accéder aux fonctionnalités principales du lecteur audio et de la couche téléphonie sans avoir à sortir le smartphone de sa poche.

00C8000004089002-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-010.jpg
00C8000004089004-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-011.jpg
00C8000004089006-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-012.jpg

HTC Incredible S : un lecteur audio de qualité


En complément du lecteur audio, on trouve un tuner FM RDS. Après avoir lancé un balayage en bonne et due forme, l'application affiche la liste des stations environnantes. RDS oblige, les noms des stations s'affichent en toutes lettres après qu'elles aient été sélectionnées. Pour que la radio fonctionne, il faut insérer un casque filaire (qui joue alors le rôle d'antenne).

00C8000004089010-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-014.jpg
00C8000004089012-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-015.jpg
00C8000004089014-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-016.jpg

HTC propose un tuner FM


L'appareil photo numérique (+capture vidéo)[/anchor]

Bien que l'Incredible S et le Desire HD soient tous deux équipés d'un capteur photo de 8 mégapixels autofocus, le résultat final que ce soit avec les photos ou les vidéos ne convainc pas. L'apparition d'un double flash LED aura du mal à nous faire oublier l'absence de détails dans les clichés.

Par rapport au HTC Desire HD, la différence est édifiante. Sur le centre de l'image, le texte se transforme en un amas de pixels illisibles alors qu'il est parfaitement reproduit sur le Desire HD. Même si plusieurs profils sont proposés, la luminosité et les contrastes pêchent également. Les tons sont sombres et les couleurs manquent d'intensité.

0226000004085816-photo-imag0002resize.jpg

Scène capturée avec l'Incredible S


Pour se consoler, on trouve une batterie d'effets et autres paramétrages sympathiques apportés par la surcouche HTC Sense. Tout d'abord, le constructeur taïwanais propose pas moins de douze filtres (sépia, noir et blanc, négatif, vintage, etc.). Viennent ensuite les options appréciables telles que le geotagging, le détecteur de visages, la mise au point par tap sur l'écran, le retardateur, ou l'ajustement d'exposition de contraste et de saturation.

012C000004085806-photo-crop2.jpg
012C000003800068-photo-phototestcrop.jpg

Détail sur Incredible S, puis sur Desire HD...


Pour l'enregistrement des vidéos cette fois, on se retrouve confronté à une seconde déception. Lorsqu'on réalise une capture HD (1280 x 720), on comprend vite pourquoi le curseur est réglé par défaut sur une définition de 800 x 480... En haute définition, les vidéos manquent cruellement de fluidité. En basse définition, les saccades disparaissent, mais dans les deux cas, l'image manque cruellement de netteté. En bref, on attendait mieux de cet Incredible S. Les mauvaises performances audio/vidéo sont étonnantes dans la mesure où le Desire HD s'en sort plutôt bien alors qu'il est également équipé d'un APN 8 mégapixels et d'un processeur Qualcomm MSM 8255.



La lecture vidéo (Divx, MKV)[/anchor]

En plus du traditionnel MP4 parfaitement pris en charge, le lecteur vidéo est en mesure de lire la majorité des fichiers Divx (test réalisé avec des fichiers encodés en Divx 4 et 5) ou Xvid de façon fluide. En revanche, la compatibilité avec ces codecs n'est pas totale : l'un de nos fichiers Xvid de test n'est pas reconnu par le lecteur de l'Incredible S. Contrairement à certains concurrents (Galaxy S, Samsung Wave), l'incredible S fait également l'impasse sur le .MKV (HD).

0226000003810132-photo-cinema1.jpg


Cette absence n'est pas dramatique dans la mesure où le MKV HD reste peu utilisé sur mobile en raison du formatage des cartes mémoires. En effet, le FAT 32 qui reste majoritairement utilisé ne supporte pas les fichiers de plus de quatre gigas. En résumé, l'Incredible S s'en sort plutôt bien grâce à la prise en charge des fichiers Divx (et variantes), mais aussi en raison du profil audio SRS qui simule un effet spatial plutôt réussi.

Quid du GPS ?[/anchor]

La puce GPS qui équipe l'HTC Incredible S est performante : sans triangulation GSM (carte SIM retirée), le smartphone est capable d'établir un positionnement GPS valide en neuf secondes. Pour ce qui est de l'offre logicielle, la couche Sense est accompagnée d'une version relookée de ROUTE 66 Mobile Navigation. Une carte de France est préchargée dans la mémoire du terminal, et d'autres cartes peuvent être téléchargées via Wi-Fi. Toutefois, HTC précise que le guidage vocal, les radars et infos de trafic restent payants.

00C8000004089018-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-018.jpg
00C8000004089016-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-017.jpg
00C8000004089020-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-019.jpg

HTC intègre nativement une version relookée de ROUTE 66 mobile navigation


Le jeu vidéo[/anchor]

Les performances 3D ne sont pas en reste : un jeu rapide aux graphismes fins tels qu'Asphalt 5 s'exécute avec une fluidité parfaite. L'application Reckless Racing - plus gourmande - est un peu moins fluide, mais le jeu reste parfaitement jouable. Du tout bon.

012C000004089026-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-022.jpg
012C000004089024-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-021.jpg

Asphalt GT 5 et Reckless Racing s'exécutent sans problèmes


Autonomie[/anchor]

Ce test d'autonomie simule plusieurs activités (vidéo, surf Web Wi-Fi et 3G, musique). Il ne donne donc aucune information sur l'autonomie en veille. Malgré cela, l'étude des tendances reste intéressante : l'Incredible S se place en seconde position derrière le Desire Z qui a réalisé le meilleur score. Ce bon indicateur se confirme en pratique puisqu'il est possible d'envisager 1.2 à 2 jours entre deux charges (si utilisation légère).

04095382-photo-autonomie.jpg
L'incredible S s'en sort plutôt bien (nb : il est équipé d'un batterie de 1450 ma/h)


À propos de la surcouche HTC Sense[/anchor]

Pas de changements par rapport au Desire HD : d'après HTC, la surcouche est rigoureusement identique à celle qui équipe le précédent smartphone de la marque. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore « Sense », rappelons les principales forces du programme d'HTC.

00C8000004089362-photo-incredible-s-front-frdd.jpg
00C8000004089036-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-027.jpg
00C8000004089034-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-026.jpg

Surcouche HTC Sense


Tout d'abord, HTC Sense apporte une bonne intégration de FaceBook et Twitter. Il est possible d'associer les fiches contact à des contacts Facebook, ou à des pseudonymes Twitter. HTC propose aussi « Friend Stream », un Widget qui agrège les informations postées par les contacts FaceBook et Twitter. HTC Sense offre de très nombreux autres Widget, thèmes ou applications exclusives développés spécialement par les smartphones de la marque.

008C000004089046-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-032.jpg
008C000004089044-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-031.jpg
008C000004089042-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-030.jpg
008C000004089038-photo-test-htc-incredible-s-clubic-com-028.jpg

Applications embarquées : HTC met le paquet


Depuis la dernière version de Sense, HTC donne également accès à un portail Web (sense.com) qui offre des possibilités de synchronisation et de géolocalisation OTA. Dans son principe, HTCsense.com est comparable à MobileMe d'Apple, même s'il demeure moins abouti à l'heure actuelle.

026C000003808658-photo-sense.jpg

HTCsense.com


Conclusion[/anchor]

00D7000004087346-photo-htc-incredibles.jpg
Soyons francs, l'Incredible S déçoit un peu compte tenu de l'absence quasi-totale de nouveautés par rapport à l'HTC Desire premier du nom sorti il y a tout de même un an. La résolution est identique et le processeur reste plafonné à un gigahertz. On constate même quelques petits retours en arrière puisque le Super AMOLED cède sa place au Super LCD qui ne transcende pas la technologie de Samsung (mais qui offre tout de même un très bon rendu), et que la souris optique passe définitivement à la trappe. Dans un autre registre, on peut aussi critiquer les piètres performances de la partie photo / vidéo comparé à la concurrence actuelle, ou à d'autres modèles de la marque.

L'immobilisme du constructeur s'explique probablement par le souhait de ne pas changer la recette à succès (mérité) de L'HTC Desire. Il faudra s'y faire en attendant les prochaines annonces : l'HTC Desire S que nous avons pu approcher au Mobile World Congress de Barcleone en février dernier semble s'orienter dans la même voie.
0082000004087370-photo-incredible-s-back-fr.jpg

Malgré tout, même si l'on attendait plus de changements, il faut reconnaitre que l'Incredible S conserve tout de même les nombreuses qualités de son grand frère. Le smartphone est véloce et le système est parfaitement fluide. Le surf Web profite également des bonnes performances du terminal : le navigateur n'est pas seulement réactif, il se paye même le luxe d'être plutôt à l'aise avec les vidéos Flash. On apprécie également les nombreux apports d'HTC Sense qui reste l'une des meilleures surcouches Android disponibles à ce jour. Reste à savoir si tous ces bons indicateurs resteront au vert après installation de la mise à jour 2.3 prévue pour fin mars.

Une chose est néanmoins acquise : comme à son habitude, HTC nous propose un smartphone à la finition irréprochable mettant en œuvre des matériaux de qualité. En résumé, comme son nom ne l'indique pas, l'Incredible ne révolutionne pas le genre, mais il n'en demeure pas moins un excellent smartphone Android.

NB : Modèle testé sous Android 2.2.1 fourni par The Phone House.

HTC Incredible S

Les plus
+ OS fluide / Finition / Qualité
+ Surcouche HTC Sense / Flash
+ Écran Super LCD / Qualité sonore
Les moins
- Pas (encore) sous Gingerbread
- Performances photo et vidéo passables
- Où sont passées les nouveautés ?
Fonctionnalités
Ergonomie
Autonomie
Puissance
3


[]
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top