Dell Streak : entre smartphone et tablette...

26 août 2010 à 14h38
0

Introduction


0064000003484154-photo-logo-dell.jpg
Depuis qu'Apple a ouvert une brèche dans le marché des tablettes, les concurrents s'activent pour proposer des équivalents qui entrent plus ou moins en concurrence de l'iPad. Deux mois et demi après l'incursion d'Apple sur le marché, Dell propose le Streak, une tablette de petite taille dotée d'une fonction de téléphonie.

Au premier contact, le form factor du Streak annonce de suite la couleur. Alors que Dell communique sur l'aspect « tablette » du produit, on découvre un appareil qui s'apparente plus à un smartphone communicant au gabarit à peine plus imposant qu'un Touch HD 2. Au final, le nouveau mobile de Dell ne piétine pas vraiment les plates-bandes de l'iPad. Il s'agit plutôt d'une petite tablette communicante dont la résolution reste identique à celle d'un smartphone haut de gamme.

Nous vous livrerons nos impressions en passant les différentes activités principales en revue. S'agit-il d'une bonne machine de surf ? Le Streak est-il capable de se transformer en un lecteur multimédia de qualité ? La couche téléphonie donne-t-elle satisfaction ? Pour répondre à ces questions, nous vous invitons à consulter notre test.

0230000003484120-photo-dell-streak-navigation-screen.jpg


Dell Streak
Caractéristiques techniques
Système d'exploitationAndroid 1.6 (Donut)
ProcesseurSnapdragon QSD 8250
Mémoire interne512 Mo ROM + 512 Mo SDRAM + carte micro SD 2 Go non accessibles par l'utilisateur pour les fichiers d'applications et les fichiers systèmes uniquement
Mémoire externe1 port Micro SD accessible avec carte 16 Go fournie.
Diagonale (en Cm) et informations
écran
Écran LCD de 13 cm (5") WVGA (800 x 480)
avec TFT tactile et prise en charge multipoint
Dimensions (en mm)15.2 Cm X 7.8 Cm X 0.9 Cm
Poids220 grammes batterie incluse
E/S filairesCharge et données : connecteur 30 pins au standard PDMI
Audio : Prise jack classique 3.5mm
Appareil photo 5 mégapixels avec double flash LED, autofocus.
Circuit GSM UMTS 2100 / 1900 / 850 MHz
GSM / EDGE 1900 / 1800 / 900 / 850 MHz
HSDPA / HSUPA-HSDPA 7,2 Mbit/s / HSUPA 5,76 Mbit/s
Circuit Wi-Fi Oui, Wi-Fi®: IEEE 802,11 b/g
Circuit BluetoothBluetooth stéréo 2.0
Circuit GPSOui
Capteurs sensitifs Accéléromètre
Boussole numérique
Capteur de proximité
Lumière ambiante
Radio FM Non
Batterie1 530 mAh
Autonomie en veille
(constructeur)
3G : NC
GSM : NC
Autonomie en communication
(constructeur)
3G : NC
GSM : NC


Dell Streak : présentation de l'appareil et impressions





Le pack de base regroupe l'ensemble des accessoires que l'on trouve habituellement avec la plupart des smartphones. En plus du Dell Streak, le pack de base propose un étui en tissu, un adaptateur secteur avec un câble de charge / synchro USB, un kit piéton stéréo avec touche de décrochage (avec embouts auriculaires interchangeables) ainsi que d'une carte mémoire de 16 Go.

Pour ce qui est du design de l'appareil, au premier regard, on se rend vite compte que le Streak n'entre pas vraiment en concurrence avec l'iPad. Au final, les mensurations du Streak sont à peine plus importantes que celles du Touch HD 2 (qui était l'un des mobiles les plus imposants). La résolution choisie par Dell confirme que l'on est plus en présence d'un gros smartphone que d'une tablette : avec son écran en 800 x 480, le Streak joue à armes égales avec un HTC Desire, un Nexus One, ou l'Acer Liquid. Le look n'est pas désagréable, et la finition est plutôt bonne.

012C000003484056-photo-dsc-0031-border.jpg
012C000003484060-photo-dsc-0033-border.jpg

Accessoires et design du Streak.


À la base du terminal, on trouve trois touches sensitives « Home », « Menu », et « Back » (un classique qui accompagne la quasi-totalité des appareils sous Android). Sur la partie haute, on peut apercevoir l'orifice du haut-parleur, le capteur de proximité, de luminosité, ainsi que l'objectif visio VGA.

012C000003484062-photo-dsc-0034-border.jpg
012C000003484064-photo-dsc-0038-border.jpg

Touches sensitives, capteur de luminosité, capteur de proximité et objectif visio VGA en façade.


Pour ce qui est des boutons, en dehors des trois touches tactiles présentes en façade (back, home et menu), il faut se rendre sur la tranche du mobile pour apercevoir les boutons physiques permettant d'allumer l'appareil, de prendre une photo, ou d'agir sur le volume. Au même endroit, on trouve également une prise Jack de 3.5 mm qui peut accueillir le kit piéton fourni d'origine, ou n'importe quel casque standard. À l'arrière du terminal, Dell a implanté un objectif photo de 5 mégapixels avec double flash LED. Pour apercevoir les entrailles de la bête, il faut faire glisser la coque métallique frappée du logo Dell vers le bas. Six crochets relativement fragiles assurent le maintien de l'ensemble.

012C000003484074-photo-dsc-0044-border.jpg
012C000003484070-photo-dsc-0042-border.jpg

Boutons latéraux, prise casque, et coque arrière avec APN.


Pour assurer la charge et la synchronisation, Dell a doté son smartphone d'un connecteur 30 pins au standard PDMI (Portable Digital Media Interface) qui ressemble à une prise dock iPod / iPhone. Seuls deux petits détrompeurs empêchent d'insérer une prise Apple dans le Streak (les mensurations sont totalement identiques). Au premier abord, on regrette que Dell n'ait pas opté pour un standard tel que le mini (ou micro) USB. Pour comprendre ce choix technique, il suffit de jeter un œil du côté des accessoires : le dock officiel est équipé d'une sortie vidéo HDMI qui ne se satisfait pas d'un faible nombre de broches.

012C000003484066-photo-dsc-0039-border.jpg
012C000003484068-photo-dsc-0041-border.jpg

Le connecteur de charge (et Dock) du Streak: un connecteur 30 pins au standard PDMI


Après avoir fait glisser la coque métallique, on accède à la trappe de service. De là, il est possible de changer la batterie, d'accéder à la carte SIM, ou d'insérer une carte mémoire au format micro SD. À noter qu'une carte de 16 Go est fournie dans le pack de base.

012C000003484072-photo-dsc-0043-border.jpg
012C000003484076-photo-dsc-0046-border.jpg

Apn et entrailles du mobile (notez la fragilité du système de fixation sur la coque métallique (à droite).


Pour finir, l'écran du Dell Strek n'est pas oléophobique. Les traces de doigt s'étalent sur l'écran, les maniaques devront donc constamment jouer de la lingette. Plus gênant : lorsqu'on exerce une légère pression sur certaines parties de l'écran, la déformation est transmise à la matrice dont les pixels changent de couleur ! On attendait mieux de la part d'un constructeur qui dispose d'une certaine expérience dans le domaine des appareils tactiles.

0226000003484152-photo-ipad.jpg

Le Streak face à l'iPad d'Apple : vous avez dit tablette ?



Dell Streak : une bonne tablette pour le surf ?



À l'heure où nous écrivons ces lignes, le Dell Streak est équipé d'une version 1.6 d'Android. Dell (la 2.2 supportant le Flash est prévue pour la fin d'année 2010, y compris pour le marché français). Pour l'heure, il faudra donc se contenter pour le navigateur Web de l'ancienne version de Chrome Lite.

D'autre part, bien que le Streak soit équipé de l'excellent Snapdragon de Qualcomm (cadencé à 1 GHz), les tests indiquent que l'appareil offre un rendement inférieur aux concurrents dotés du même processeur ! La pratique confirme ces chiffres : lors de la navigation Web : le Dell Streak se montre nettement moins réactif qu'un HTC Desire, un Nexus One, un Galaxy S ou même l'iPhone ou l'iPad. Pourtant, leur résolution est identique à celle du Streak.

00C8000003482240-photo-test-dell-streak-clubic-com-020.jpg
00C8000003482234-photo-test-dell-streak-clubic-com-017.jpg
00C8000003482230-photo-test-dell-streak-clubic-com-015.jpg

La résolution du Streak n'apporte rien par rapport aux Smartphones haut de gamme concurrents.


Les pages se chargent relativement vite, mais lorsque l'on veut faire défiler l'affichage de haut en bas (ou de gauche à droite), on remarque un manque de fluidité flagrant. Dans les mêmes conditions, un Galaxy S ou un HTC Desire offre une expérience de surf infiniment plus confortable.

Il était également légitime de se questionner sur le fonctionnement, ou non du format Flash. Il aurait fallu que le Streak soit équipé de Froyo (Android 2.2) pour qu'il puisse disposer d'un plug-in officiel. Manque de chance, 1.6 oblige, il faudra prendre son mal en patience en attendant la publication d'une mise à jour (fin d'année 2010 d'après Dell). À défaut, Dell aurait pu équiper le Streak d'un plug-in Flash Lite. Il n'en est rien, dans sa forme actuelle, le Streak n'est donc pas en mesure de prendre en charge ce format d'animation. Au final, seuls les vidéos YouTube sont prises en charge (par l'intermédiaire du lecteur embarqué).

00C8000003482238-photo-test-dell-streak-clubic-com-019.jpg
00C8000003482208-photo-test-dell-streak-clubic-com-004.jpg
00C8000003482246-photo-test-dell-streak-clubic-com-023.jpg

Pour flash, il faudra attendre la mise à jour 2.2 (fin 2010). A l'heure actuelle, seul YouTube est pris en charge.


012C000003482228-photo-test-dell-streak-clubic-com-014.jpg
012C000003482226-photo-test-dell-streak-clubic-com-013.jpg

Photo d'écran en mode paysage


En définitive, le Streak se montre un brin décevant lorsqu'on l'utilise pour surfer sur le Web. La machine est poussive, sa résolution n'apporte rien par rapport à la concurrence (dans le monde des smartphones, ne parlons même pas de tablettes telles que l'iPad) et l'absence du Flash (en raison d'un firmware obsolète) est incompréhensible après la publication de Froyo (qui prend en charge ce format d'animation). Prenons notre mal en patience, Dell promet de corriger ce point avant la fin de l'année ! Heureusement, on dispose tout de même des rotations basées sur l'accéléromètre ainsi des zooms multipoints, mais il s'agit là d'une bien maigre consolation.

01F4000003484114-photo-03138332.jpg

Dell Streak : le multimédia (audio, photo, vidéo)





01C2000003484126-photo-streak-red.jpg

Lecteur audio


L'affichage par défaut du Streak est paramétré sur un mode paysage. Ce choix explique probablement pourquoi Dell a doté son appareil d'un lecteur audio entièrement personnalisé. Ce dernier se substitue totalement au lecteur qui est intégré par défaut par Android. Il s'appuie peut-être sur le code de Google, mais l'interface a été intégralement repensée pour un affichage en largeur. Après utilisation, on s'aperçoit vite que cette application ne parvient pas à nous faire oublier son homologue natif Android. L'ergonomie n'est pas excellente et les ralentissements de l'interface sont légion. À titre d'exemple, pour faire défiler les albums de gauche à droite, il faut souvent reproduire le mouvement d'index horizontal à plusieurs reprises avant de déclencher le « slide » qui affiche la page suivante. Ce dernier se caractérise par un manque patent de fluidité. D'autre part, sauf erreur, aucun jeu de préréglage audio n'est proposé (pop, rock, jazz, etc.). Il faudra donc se contenter du paramétrage par défaut, ou passer par la case Android Market pour télécharger un programme plus complet.

0118000003484058-photo-dsc-0032-border.jpg
0140000003482218-photo-test-dell-streak-clubic-com-009.jpg

Le lecteur vidéo personnalisé ne parvient pas à nous faire oublier son homologue natif Android. L'ergonomie n'est pas excellente et les ralentissements de l'interface sont légion.


Heureusement, même si l'interface ne convainc pas, la qualité audio reste acceptable. Par défaut, Dell propose un casque filaire de bonne facture. Ce dernier est équipé d'un micro orné d'une touche de décrochage / raccrochage (qui met le lecteur en pause en l'absence d'appel téléphonique). On apprécie de disposer d'embouts caoutchouc de rechange. Au besoin, il est possible d'utiliser n'importe quel autre casque audio filaire (prise jack de 3.5 mm), ou un casque Bluetooth Stéréo (l'appareil est compatible A2DP et AVRCP).

012C000003482206-photo-test-dell-streak-clubic-com-003.jpg
012C000003482216-photo-test-dell-streak-clubic-com-008.jpg

La partie audio n'est pas foncièrement mauvaise, mais on attendait mieux de la part de Dell.


Photo numérique


Le Dell Streak est équipé d'un capteur photo de 5 mégapixels avec autofocus. Dans les environnements obscurs, ce dernier peut être épaulé par un petit flash LED auquel il ne faudra pas demander des miracles. En réalité, il ne faut pas non plus demander des miracles à la partie photo dans son ensemble. Les couleurs sont relativement pauvres et les clichés manquent cruellement de détails. Les zones unies (mur blanc sur la photo de droite ci-dessous) sont également fortement bruitées. Nous regrettons également l'impossibilité de choisir finement la zone de mise au point de l'autofocus en utilisant l'écran tactile. En bref, le Streak nous rappelle que la résolution ne fait pas tout. L'objectif du Samsung Wave propose une résolution équivalente, mais ce smartphone produit des clichés dont la qualité est nettement supérieure à ce que l'on peut obtenir avec un Dell Streak. Enfin, on peut également regretter l'absence quasi totale d'options annexes sympathiques (sépia, panorama, géolocalisation, cadres fantaisie, etc.). Dans les grandes lignes, il faut se contenter d'un retardateur, d'un ajusteur de qualité, de luminosité, d'un réglage de flash.

012C000003484132-photo-2010-08-23-16-05-29.jpg
00F6000003484148-photo-d-tail-photo.jpg

0226000003484134-photo-2010-08-24-09-16-05.jpg

La partie photo se situe bien en déca des standards actuels


Capture vidéo


Les derniers Smartphones en vogue ont placé la barre très haut en matière de capture vidéo. L'iPhone 4, le Samsung Wave et le Galaxy S sont parfaitement capable de réaliser des séquences en 720p aussi fluides que détaillées. Ces appareils entrent en concurrence frontale avec les caméras de poche tant le résultat final est convaincant. Le Streak joue-t-il à armes égales avec ses homologues ? La réponse est à la négative. Au mieux, le Streak filme des séquences MP4 en 640 x 480 (contre 1280 x 720 pour le Galaxy S). En bref, on se situe assez loin des standards actuels. Les séquences produites par la « tablette » de Dell sont un peu ternes et manquent cruellement de netteté et de fluidité. La fonctionnalité peut tout de même dépanner, mais on attend mieux d'un smartphone, en 2010.


Dell Streak : test de performances



Benchmark Pi


BenchmarkPi est un logiciel de test relativement basique. Il s'agit d'une sorte de SuperPi dédié à l'environnement nomade de Google. L'application mesure la performance de puissance brute de l'appareil en déterminant le nombre de millisecondes nécessaires au calcul du nombre Pi. Contrairement à d'autres tests, ici, le résultat le plus faible désigne le smartphone qui dispose de la meilleure puissance brute (en haut de classement).
03484136-photo-benchmark-pi.jpg


Bien que le Dell Streak soit équipé d'un processeur identique aux HTC Desire et Nexus One, le nombre Pi est calculé nettement moins rapidement. D'après Dell, le Snapdragon du Streak est bel et bien cadencé à 1 GHz, tout comme le Desire et le Nexus One. Les performances moyennes s'expliquent probablement par la présence d'une version obsolète d'Android (1.6) fournie avec les premières versions du Streak. Cet OS vieillissant est probablement moins optimisé que les moutures 2.1 et 2.2 qui équipent les deux appareils concurrents.

CaffeineMark


CaffeineMark est un programme quelque peu particulier. Il ne mesure pas directement les performances d'une puce, mais se focalise sur la couche logicielle Java de Sun Microsystems. Ce test confirme les résultats obtenus lors de l'épreuve précédente : même si l'appareil est équipé d'un excellent processeur, nous n'avons pas à faire à un foudre de guerre. Dans ce domaine, il fait à peine mieux qu'un HTC Legend qui est dépourvu de Snapdragon (le Legend était équipé d'un Qualcomm MSM7227 cadencé à 600 MHz).
03484140-photo-caff-ine-mark.jpg


Neocore


Neocore est un benchmark 3D mis au point par Qualcomm (basé sur le moteur QX Engine), l'un des principaux fournisseurs de chipsets 3G intégrés au sein des mobiles Android. Pendant toute la durée du test, une scène 3D complexe mettant en œuvre des effets de lumière et du Bump Mapping (impression de relief factice appliquée sur une surface 3D plane) s'exécute sur le Smartphone. En fin de procédure, l'application calcule le nombre moyen d'images par secondes.

Depuis nos derniers tests, Neocore est passé en version 1.9.22 (les benchmarks précédents étaient basés sur la 1.9.18). On aurait pu espérer une prise en charge de l'Open GL-ES 2.0 apparu avec les firmwares 2.0 et 2.1 d'Android, mais la section « about » du programme indique toujours une prise en charge d'Open GL-ES 1.1. D'après l'éditeur, la nouvelle mouture apporte uniquement une comptabilité Froyo (Android 2.2).
03484156-photo-neocore.jpg


Ce tableau comparatif regroupe un ensemble de mobiles équipés de versions différentes d'Android (1.5 , 1.6 , 2.1). Pour établir une comparaison significative, il est préférable de confronter le Streak à un smartphone doté d'une version de firmware identique. L'Acer Liquid est tout indiqué, à plus fortes raisons lorsqu'on sait qu'il est également équipé d'un processeur de type Snapdragon.

Cette fois, encore, le Dell Streak essuie un revers. Le smartphone d'Acer est équipé du même firmware, sa résolution d'écran est identique, et son processeur est « downclocké » à 769 MHz (contre 1 GHz pour le Streak). Malgré le handicap d'une fréquence d'horloge moindre, le Liquid tient la tablette de Dell en respect. Au passage, même si le Galaxy S est équipé d'un firmware plus récent, la comparaison laisse tout de même de marbre. Le nouveau Smartphone de Samsung double le chiffre obtenu péniblement avec le Streak.

Temps de boot


Ce test mesure le temps de démarrage complet de l'appareil (en secondes). Il ne s'agit pas là d'une donnée primordiale, mais l'épreuve reste intéressante dans la mesure où elle permet parfois d'avoir une idée de la lourdeur de la surcouche qui est ajoutée par le constructeur. Rien de particulier à signaler, le Dell Streak se situe dans une moyenne tout à fait acceptable.
03484138-photo-boot.jpg


Test JavaScript « Sunspyder »


Autre test, autre but : mettre en avant les différences de performances entre nos terminaux en utilisant une série de tests exploitant le Javascript, un langage permettant d'exécuter des scripts sur des pages web côté client. Le tableau ci-dessous regroupe un ensemble de mobiles Android et iPhone OS4 testés en Wi-Fi.

Avec son firmware 1.6, le Streak ne dépasse pas l'avant-dernière place. Le classement rappelle également que le moteur javascript du firmware 2.2 (indisponible sur le Streak à l'heure où nous écrivons ces lignes, mais promis pour fin 2010 par Dell) apporte une augmentation de performances significative (voir score du Nexus One en 2.2). Avec cette dernière épreuve, le Streak confirme ses piètres performances.
03484160-photo-sunspyder.jpg

Les résultats sont exprimés en millisecondes, la barre la plus courte... est donc la meilleure

Autonomie


Les tests d'autonomie semblent indiquer que le Streak se situe dans une bonne moyenne. Les résultats bruts sont à prendre avec des pincettes dans la mesure ou l'Xperia X10 s'en sort bien alors que dans la pratique, son autonomie s'avère être désastreuse. Heureusement, aucun problème majeur n'est à signaler avec la petite tablette de Dell. En utilisation non intensive, on peut s'attendre à disposer d'une autonomie de deux jours. Sans surprises, en intensif, on s'approche plus de la journée.

 Temps total du testHTC LegendXperia X10 HTC DesireDell Streak
   
Pourcentage de charge
  
Batterie en fin de test vidéo (1h51)
1 h 51 70 %74 %70 %71 %
Batterie en fin de test Web 3G (30 min)2 h 2156 %65 %54 %60 %
Batterie en fin de test Web Wi-Fi (30 min)2 h 5143 %
58 %46 %53 %
Batterie en fin d'écoute musicale (30 min)3 h 2138 %52 %39 %45 %


Dell Streak : un programme de synchronisation fourni par Dell


Dell propose un utilitaire de synchronisation nommé « Dell PC Suite ». Dans les grandes lignes, il s'agit d'une application qui propose des fonctionnalités de bases similaires à HTC Sync. Il est toujours question de pouvoir synchroniser l'intégralité des données PIM (contacts, calendrier, tâches, notes) avec un ordinateur sous Windows. Dell PC Suite est compatible avec les principaux programmes disponibles sur l'environnement de bureau de Microsoft (Carnet d'adresses Windows, Outlook, etc.). À noter qu'en cas de besoins, le programme propose d'ajuster finement les paramètres de synchronisation (règles en cas de conflit, etc.).

012C000003484158-photo-pc-suite.jpg
012C000003484164-photo-syncrhonisation-2.jpg

Dell PC Suite en action.


Enfin, Dell PC Suite est doté d'une option particulièrement bienvenue que l'on ne trouve pas sur l'équivalent signé HTC. En effet, au besoin, l'utilitaire propose de réaliser une sauvegarde complète de l'appareil mobile ! Dans son principe, la fonctionnalité est équivalente à celle qui est proposée par iTune (pour l'iPhone) ou par les anciennes versions d'ActiveSync (pour Windows Mobile). Plusieurs « états » différents peuvent être sauvegardés, et restaurés par la suite.

0226000003489098-photo-syncrhonisation.jpg


Dell Streak : GPS et cartographie


00DC000003484150-photo-gps.jpg
Le Streak est doté d'une puce GPS qui permet d'établir un positionnement valide en une vingtaine de secondes. Avant d'entrer dans les détails de la partie logicielle, précisions que Dell propose un socle de fixation auto (doté d'un chargeur allume-cigare) en option. La friandise est proposée pour la « modique » somme de 62,02 euros.

Pour ce qui est de la partie logicielle cette fois, sorti de la boite, il faudra se contenter de Google Maps. À ce sujet, sans que l'on comprenne bien pourquoi, il est impossible d'effectuer des zooms multipoints avec cette application. Pour parvenir à ses fins, il faut jouer avec les boutons + et - qui sont situés sur la partie basse de l'écran. Pour l'heure, aucune solution de navigation complète (comme Navigon, par exemple) n'est proposée par le constructeur. Bien sûr, il est toujours possible de se rendre sur l'Android Market pour s'équiper.

012C000003482236-photo-test-dell-streak-clubic-com-018.jpg
012C000003482210-photo-test-dell-streak-clubic-com-005.jpg

Google maps sans multipoint


Pour promouvoir son produit, Dell met en avant le fait que désormais, Google offre gracieusement un programme de navigation routière. La version « Navigation » de Google Maps fonctionne effectivement bien sur le Streak, mais les informations de cartographie sont téléchargées de façon continuelle via la liaison 3G (ou EDGE). En zone peu ou pas couverte en réseau, le programme est donc inopérant. Il ne faudra pas trop compter remplacer un programme « complet » payant (comme Navigon, par exemple) avec cette application, même si cette dernière peut dépanner en cas de besoin.

012C000003482220-photo-test-dell-streak-clubic-com-010.jpg
012C000003482204-photo-test-dell-streak-clubic-com-002.jpg

Mode GPS de Google Maps


Dell Streak : téléphonie, conclusion



À propos de la couche téléphonie


008C000003484118-photo-dell-streak-in-hand.jpg
Contrairement à l'iPad 3G, le Dell Streak est bien équipé d'un circuit GSM qui permet de passer des appels téléphoniques. Cette fonctionnalité est plutôt satisfaisante, à condition que l'on ne soit pas gêné par la taille imposante du terminal. Le capteur de proximité fonctionne bien : lorsque l'on approche la tablette de son oreille, l'écran se désactive instantanément. En revanche, sur un plan purement pratique, certaines personnes regretteront peut-être l'absence de touches physique de décrochage / raccrochage. La couche téléphonie se laisse dompter facilement, cette petite absence ne devrait donc pas poser de problèmes.

012C000003486872-photo-deviceddd.jpg
012C000003486870-photo-ffff.jpg

Interface d'appel en mode paysage

012C000003486866-photo-ddd.jpg
012C000003486868-photo-dedddddvice.jpg

Carnet d'adresses et numéroteur téléphonique


Problème MMS : complément d'information


Lors de la publication de l'article, nous avons fait état d'un problème d'envoi de MMS. Aujourd'hui, de nouveaux éléments se profilent. Pendant toute la durée de rédaction de l'article, nous n'avons pas été en mesure d'envoyer des MMS sur les réseaux Orange et Bouygues, même en saisissant les paramètres APN MMS de chacun des opérateurs manuellement. En revanche, tout semble bien fonctionner avec SFR. Sollicité par nos soins, Dell nous a indiqué rencontrer le même problème avec les unités à leur disposition. Trois jours après ces essais, l'ensemble de nos contacts ont (enfin) pu réceptionner leurs messages ! Pourtant, aucune modification n'a été effectuée côté mobile.

En parallèle, de nombreux utilisateurs nous ont indiqué qu'ils ne rencontraient pas de problèmes particuliers avec leur Streak sur les réseaux Orange ou Bouygues. Le technicien mobilité de Dell est disponible à partir de lundi, nous attendons cette date pour tenter d'éclaircir ce point.

012C000003487026-photo-device23.jpg
012C000003487030-photo-mms.jpg

Avec une carte SIM ou Bouygues, notre Streak ne parvient pas à envoyer un MMS


Conclusion


012C000003484128-photo-streak-red2.jpg
Le moins que l'on puisse dire est que le Streak ne laisse pas un souvenir impérissable. Tout d'abord, on peut réellement se questionner sur l'appellation « tablette » choisie par Dell. L'appareil est à peine plus gros qu'un HTC Touch HD 2 et sa résolution d'écran est identique à celle des derniers smartphones phares Android (Acer Liquid, HTC Desire, Google Nexus One, Galaxy S). Au final, le Streak n'est pas vraiment en mesure d'assumer la fonction qui est mise en avant par Dell. Il s'agit d'un appareil hybride trop gros pour être un bon smartphone, et trop petit pour prétendre concurrencer la tablette du moment (iPad).

Sur un plan purement technique cette fois, les parties logicielles et matérielles laissent perplexe. Tout d'abord, alors que la version 2.2 d'Android (Froyo) est déployée officiellement, et que cette dernière apporte des améliorations non négligeables (Flash, installation des programmes sur la carte SD, etc.), on comprend mal pourquoi Dell nous propose un OS estampillé 1.6... Fort heureusement, le constructeur promet de remédier à ce problème en déployant Froyo fin 2010 (Android 2.2) pour l'ensemble des Streak (marché français y compris).
00C8000003484124-photo-streak.jpg

Pour ce qui est de la conception matérielle, on constate que les résultats des tests ne sont pas en adéquation avec la plate-forme. Étrangement, la tablette Dell se fait presque systématiquement distancer par des appareils équipés d'un processeur similaire. Le Snapdragon 1 GHz qui équipe le Streak a pourtant largement fait ses preuves chez la concurrence. À l'usage, l'expérience utilisateur confirme les résultats des tests de performance : que ce soit lors de la navigation au sein des menus, ou lorsque l'on surfe sur internet, le Streak manque cruellement de réactivité. Autre point : on note une sensibilité particulière de l'écran LCD lorsqu'on appuie légèrement sur les bords de la matrice. Il ne reste plus qu'à espérer que Dell corrige les soucis logiciels en publiant une nouvelle mise à jour (2.2, dans le meilleur des cas). En attendant, dans sa forme actuelle, le Streak ne nous a pas vraiment convaincus.

Dell Streak

Les plus
+ Finition correcte
+ Programme de synchro et backup
Les moins
- APN et capture vidéo en retrait
- Pas de Flash Player, Android 1.6 !
- Positionnement stratégique mal défini
- Performances décevantes
Fonctionnalités
Ergonomie
Autonomie
Puissance
2





01F4000003484116-photo-dell-streak-entertainment-screen.jpg


Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top