Caméras HD de poche : 4 modèles en test

À l'heure de la démocratisation de services vidéo Web comme YouTube et des réseaux sociaux, il est appréciable de pouvoir immortaliser les instants forts du quotidien pour les partager. Si la présence d'un objectif photo exploitable (ou presque dans certains cas) commence à se généraliser sur nos téléphones portables, pour l'heure, peu de Smartphones peuvent se vanter de proposer une bonne qualité de capture vidéo. Les grands acteurs du marché de l'image ont bien compris que cette limitation technique fait émerger (au moins temporairement) un nouveau créneau. Le constructeur Pure Digital a fait une première percée significative via sa gamme « Flip ». Désormais, il n'est plus le seul à occuper le terrain, les ténors du secteur ayant mis le pied à l'étrier. L'heure du bilan a sonné : voyons ce que nous réservent les meilleures caméras HD de poche du marché !

On assiste à l'émergence de petits appareils mobiles permettant de réaliser des captures vidéo sur le vif. Le premier constructeur à avoir réellement ouvert une brèche dans le marché n'est autre que Pure Video et son « Flip », une société américaine indépendante rachetée depuis par Cisco. Si la percée n'est pas encore vraiment palpable sur le territoire européen, aux États-Unis, les premières caméras de poche commercialisée dès 2008 ont connu un succès certain. Deux ans plus tard, non seulement ces dispositifs ont gagné en maturité (on parle maintenant de HD), mais en plus, d'autres marques ont mis le pied à l'étrier. C'est par exemple le cas de Kodak, Sony ou JVC. Pour savoir ce que valent ces caméras, nous avons passé en revue les derniers modèles phares. Les caméras de poche Mino HD, Kodak Zi8, Sony MHS-PM1 et JVC Picsio Full HD n'auront bientôt plus de secret pour vous. À notre grand regret, nous n'avons pas pu vous présenter la Vado HD. Creative nous a fait parvenir un modèle de test mais malheureusement, la batterie de ce dernier est défectueuse.

01F4000002884806-photo-en-t-te-article-2.jpg



Sommaire :

Les caméras HD de poche : Flip Mino HD

0096000002884844-photo-photo-produit1-border.jpg
Même si des tentatives plus ou moins heureuses avaient déjà vu le jour, le premier constructeur à avoir réellement creusé une brèche dans le marché des caméras de poche se nomme Pure Digital (via sa marque Flip). En 2007, ce fabricant a commercialisé un premier modèle de caméra qui a été particulièrement bien accueilli outre-Atlantique par les accrocs de High Tech. Même si à l'époque, il n'était pas encore question de réaliser des captures en HD, le concept de base était déjà posé : le but est de surfer sur la vague YouTube en proposant un appareil simple d'accès (une touche pour lancer la capture) dont le positionnement tarifaire est agressif. Trois ans plus tard Pure Digital a été racheté par Cisco. Heureusement, le concept reste inchangé, mais désormais, les résolutions montent d'un cran. Cette fois, le Mino HD est capable de réaliser des captures en 1280 x 720 en 30 images secondes !

Présentation générale

La caméra de poche de Flip Mino HD mise avant tout sur la compacité. Port USB rangé dans son fourreau, le dispositif ne prend pas plus de place que deux petites boites d'allumettes. Difficile de faire plus compact... En contrepartie, il ne faudra pas trop compter sur l'écran intégré pour visionner ses exploits, les mensurations de cet afficheur ridicule s'approchent dangereusement de celles d'un timbre-poste ! La mensuration « taille de guêpe » s'avère également être gênante lors de la capture : la résolution n'est pas suffisante pour permettre une bonne prévisualisation.

Flip Mino HD
Caractéristiques générales
Dimensions 52,8 x 15 x 13,2
Poids94 Grammes
Autonomie constructeur2h00
Autonomie réelle vérifiée1h20
Batterie amovible ?Non
Caractéristiques de capture
Type de capteur vidéoCMOS HD 1/4,5
Résolution/fréquence maximale1280*720@ 30i/s
Formats vidéo de sortieMP4
CodecAVC h264
Taux d'échantillonnage1 Mo/s
Format photoPas de mode photo
Microphoneomnidirectionnel
Format audio des vidéosAAC deux canaux
Durée maximale sur capacité native1h05
Sensibilitésup à 1,4V/lux/sec
Zoomnumérique 2x
Entrées, sorties et stockage
Capacité native3.81 Go
Connecteur PCUSB (2.0)
Sorties A/VRCA (basse définition)
Connecteur microNon
Possibilités d'extensions mémoireAucune
Autres caractéristiques
Logiciel compatible Mac ?Oui
Taille diagonale écran63 mm
Haut parleurs intégrésOui
StabilisateurMoyen
Garantie2 ans
Support trépiedOui
Prix

Pour ce qui est des entrées sorties, il ne faudra pas s'attendre à des miracles. Une sortie audio / vidéo a bien été prévue (mini Jack 3.5 mm vers 3x RCA), mais sur le Mino HD cette dernière se limite à la basse définition. En effet, pour disposer d'un connecteur HDMI, il faudra monter en gamme et opter pour un UltraHD. On attendait aussi de pouvoir brancher un microphone de manière à profiter d'un son stéréo, mais cette fois encore, il ne faudra pas trop en demander : le Mino HD n'offre pas cette possibilité. Concernant les commandes cette fois, Flip joue à nouveau la carte de la simplicité extrême en mettant bien en évidence le bouton que l'on sera amené à actionner le plus souvent. En pressant sur la touche physique rouge, on déclenche instantanément la capture, en l'actionnant à nouveau, on la stoppe. Toutes les autres commandes (play, corbeille, volume, suivant et précédent) sont tactiles.

Dans la pratique

Soyons francs : l'objectif initial qui consiste à proposer un produit simple d'accès et intuitif est réussi ! Le fait que le constructeur ait mis la touche d'enregistrement en valeur (pastille rouge vif sur fond gris foncé) ne trompe pas. Après avoir allumé et pris la caméra en main, il suffira de presser sur cette touche pour commencer à filmer. Ne cherchez pas à accéder aux réglages, en dehors des touches de zoom (numérique), il n'y en a tout simplement aucun. Difficile de faire plus simple : les amateurs d'instantané devraient apprécier. Concernant les fonctionnalités, la simplicité à outrance à un coût : aucun mode photo ou macro n'a été prévu. Il est tout de même possible de produire des photos, mais cela se fait au détriment de la qualité. En effet, le logiciel FilpShare permet d'extraire une image des vidéos produites avec l'appareil. Pour finir sur les interfaces, même si le choix de touches sensitives se justifie dans l'optique d'améliorer la tropicalisation, cette interface sans contact n'est pas vraiment pratique. Il arrive parfois qu'on actionne une touche par inadvertance en tenant simplement la caméra dans sa main.

00D2000002884828-photo-818742-border.jpg
D'autre part, même si le gabarit de la caméra est particulièrement réduit, on aurait apprécié que l'écran exploite mieux la largeur du dispositif. Au lieu de cela, lors de la réalisation d'une séquence, il faudra se contenter du minuscule écran de prévisualisation. Pourtant, les quelques millimètres disponibles de part et d'autre de cet afficheur ridicule auraient permis de gagner en confort. Heureusement, si la prévisualisation n'est pas flatteuse, le résultat l'est nettement plus. En effet, le Mino HD tire pleinement parti de l'expérience de constructeur dans le domaine des caméras de poche. Les vidéos sont fluides et le résultat est convaincant au point que l'on peut presque dire que la Mino HD va bien au-delà de son objectif initial qui consiste principalement à capturer des vidéos pour les uploader sur YouTube. En effet, pour un dispositif de ce type, il faut bien avouer que la qualité de capture est tout bonnement excellente ! On regrettera peut-être simplement le zoom lent et peu puissant (2 x au maximum) ainsi que l'absence du mode macro. Cela ne gênera pas forcément tous les utilisateurs.

L'offre logicielle

Les caméras Flip ne se caractérisent pas uniquement par un aspect matériel et technique, elles sont également accompagnées d'une petite suite logicielle pour Windows et Mac (installée directement dans la carte mémoire) portant le nom de FlipShare. Comme son nom le suggère, ce programme permet de partager aisément ses réalisations avec ses proches. Il sera donc possible d'envoyer une vidéo le plus simplement du monde vers un compte YouTube ou MySpace (par exemple) ou par courriel. L'éditeur a également pensé à donner la possibilité de créer des cartes virtuelles dont la vidéo s'incruste dans un cadre fantaisie (pour Noël, par exemple).

FlipShare propose également quelques outils d'éditions basiques, mais suffisants pour ce genre d'utilisation. Ce dernier propose d'assembler les vidéos et d'intégrer un titre ainsi qu'un générique de fin. D'autre part, il est possible d'ajouter le fond sonore de son choix. Certes, il ne sera pas question d'intégrer de transitions du calibre d'un vrai logiciel de montage. Néanmoins, cet outil d'édition rapide répond tout de même aux attentes essentielles.

Enfin, puisqu'aucun mode photo n'est disponible depuis la caméra elle-même, FlipShare à la bonne idée de proposer un module permettant d'extraire des photos (au format JPG) des vidéos. Seul le module DVD prête à sourire dans la mesure où il se contente d'enregistrer les vidéos sélectionnées dans un dossier portant le nom de la date du jour. Les fichiers choisis ne sont même pas réencodés au format .VOB, il faudra donc obligatoirement passer par un logiciel d'édition ou de gravure prenant en charge les standards du DVD.

0258000002884810-photo-clipboard012-border.jpg

Même si FlipShare est basique, il propose tout de même plus de fonctionnalités que ceux qui sont proposés avec les autres caméras de ce comparatif.




Conclusion

00C8000002884952-photo-flip.jpg
La caméra Mino HD conserve toutes les qualités qui ont fait le succès des premiers modèles de la gamme. L'appareil est intuitif, opérationnel sorti de la boite, son prix est bien positionné et la qualité de capture est très correcte (pour un dispositif de ce type). En revanche, si l'on voulait prendre un raccourci, on pourrait dire que la principale force de la caméra Mino HD constitue également son plus grand point faible. En effet, la simplicité extrême se paye souvent par l'absence de certaines fonctionnalités. La sympathique caméra de Filp n'échappe pas à la règle. Tout d'abord, le concept « tout intégré » vous obligera à ne pas trop vous éloigner d'un PC lors de vos séances de tournage. La durée des batteries correspondant à peu de choses près à celle de la capture, il faudra systématiquement disposer d'un PC pour décharger les vidéos et recharger la batterie en fin d'opérations. D'autre part, par rapport à la concurrence, cette mini caméra fait également l'impasse sur certaines fonctionnalités. Par exemple, le Mino HD ne propose pas de sortie HDMI, de prise micro ou de mode macro. Pour finir sur les points négatifs, l'écran de prévisualisation est bien trop petit et le zoom (numérique) n'est pas vraiment convaincant (ce dernier est lent et trop peu puissant).

Cette succession de points négatifs pourrait laisser croire que le produit est dénué d'intérêt. Heureusement, pour tout le reste et surtout, pour assumer sa fonction principale la Mino HD s'en sort plutôt bien. La petite caméra de Filp produit des vidéos d'excellente facture pour le format ! D'autre part, avec le Mino HD, les ingénieurs de Cisco n'ont pas oublié de privilégier deux points d'importance avec les caméras de poche : ce modèle est aussi robuste que compact. On pourra aussi évoquer l'excellente petite suite logicielle qui est intégrée dans la mémoire du dispositif. Même si les fonctions d'éditions de FlipShare ne sauraient rivaliser avec un véritable logiciel de montage, Filp est tout de même le seul constructeur à proposer un programme aussi complet et instinctif.

En conclusion, comme nous l'avons déjà dit, son aspect simplissime devrait particulièrement plaire aux personnes qui sont prêtes à sacrifier quelques fonctionnalités sur autel de l'accessibilité et de l'instantanéité.

Flip Mino HD

6

Les plus

  • Excellente qualité de capture
  • Compact, portable, (très) robuste
  • Facilité d'utilisation
  • Opérationnelle dès la sortie de la boite

Les moins

  • Écran minuscule / zoom lent et peu puissant
  • Pas de possibilités de configuration
  • Pas de stéréo / Sortie vidéo SD en RCA
  • Pas de modes : photo ou macro

0

Qualité audio/vidéo9

Qualité zoom5

Robustesse9

Suite logicielle9






Photos

012C000002884688-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-012.jpg
012C000002884686-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-011.jpg

Une prise USB intégrée, une touché d'enregistrement : les bases sont posées.

012C000002884676-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-006.jpg
012C000002884700-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-018.jpg

Le Mino HD est un appareil aussi compact que robuste

012C000002884682-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-009.jpg
012C000002884710-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-023.jpg

Les touches sensitives en façade ne sont pas très pratiques. À l'inverse, les touches « Rec » ou « Power » ne posent pas de problèmes.

Les caméras HD de poche : Kodak Zi8

00FA000002884824-photo-202-00062-border.jpg
L'ancien leader de l'argentique est bien connu des amateurs de photo et/ou de vidéo. Si la marque a mis un certain temps à franchir la marche du numérique, désormais, elle a rattrapé son retard. À l'heure où nous écrivons ces lignes, Kodak propose une gamme complète d'appareils photo numériques, d'imprimantes et de cadres numériques. Si les caméscopes sont encore délaissés pour le moment (la marque ne propose pas de caméras « conventionnelles » , Kodak a tout de même répondu à l'offensive lancée par Filp dans le secteur des caméras de poche. Actuellement, Kodak propose quatre modèles de mini caméras portative. Le fer de lance de la gamme n'est autre que la Zi8, une mini caméra capable de capturer des séquences pouvant aller jusqu'à 1080p (30 i/s). C'est précisément ce modèle que nous vous proposons de découvrir.

Présentation générale

Kodak Zi8
Caractéristiques générales
Dimensions 62,0 × 11 × 21,5 mm
Poids110 g sans batterie
Autonomie constructeurNC
Autonomie réelle vérifiée1h18
Batterie amovible ?Oui
Caractéristiques de capture
Type de capteur vidéoCMOS 1,6 MP
Résolution/fréquence
maximale
1920 × 1080 @ 30 i/s
1280 × 720 @ 60 i/s
Formats vidéo de sortie.MOV
CodecAVC h264
Taux d'échantillonnage1.80 Mo/s en 720
1.94 Mo/s en 1080
Format photoJPEG
Microphonemono
Format audio des vidéosAAC deux canaux
Durée maximale
sur capacité native
Illimité (SD interchangeables)
SensibilitéNC
Zoomnumérique 4x
optique 6,3 mm,
f/2,8, mise au point fixe
Entrées, sorties et stockage
Capacité native128 Mo
Connecteur PCUSB (2.0)
Sorties A/VHDMI
Connecteur microOui (Jack 3.5mm)
Possibilités d'extensions
mémoire
SD (SDHC)
Autres caractéristiques
Logiciel compatible Mac ?Oui
Taille diagonale écran36 mm
Haut parleurs intégrésOui
Stabilisateurbon
Garantie1 an
Support trépiedOui
Prix
Les mensurations de la mini caméra de Kodak dépassent largement celles du Mino HD. De la taille de guêpe identique à celle d'un petit téléphone portable, on passe à un bloc dont le form factor rappelle les Smartphones de type BlackBerry (par exemple). Heureusement, par rapport aux concurrents passe-partout, les contreparties sont très nombreuses.

Tout d'abord, l'écran généreux permet d'obtenir un excellent aperçu du fichier vidéo qui sera créé. Cette matrice de 62 mm de diagonale augmente significativement le confort d'utilisation. Toujours en façade, pour déclencher l'enregistrement et pour accéder aux fonctionnalités de l'appareil, on pourra utiliser cinq touches dont une (pad central) pourra être orientée dans le sens horizontal ou vertical. Après une période d'utilisation prolongée, les boutons donnent satisfaction.

On note également la présence de deux connectiques particulièrement bienvenues. Tout d'abord, les personnes qui sont équipées d'un téléviseur HD (ce qui tend à devenir une norme) pourront instantanément profiter de la sortie HDMI pour visualiser leurs créations. Autre possibilité et non des moindres : les utilisateurs qui souhaitent capturer un son stéréo de qualité pourront directement brancher un microphone grâce au connecteur Jack Stéréo de 3.5 mm. Pour finir, contrairement au Mino HD, le Zi8 à la bonne idée de stocker les fichiers sur une mémoire amovible.




Dans la pratique

Même si le Zi8 s'éloigne quelque peu du concept original qui veut que dans les grandes lignes, les fonctionnalités se résument à la touche d'enregistrement (certaines caméras concurrentes ne proposent aucun réglage), l'appareil sait rester simple d'utilisation. Les symboles placés au-dessus des touches sont particulièrement explicites et les menus minimalistes sont bien pensés. Au final, un nouvel utilisateur pourra maitriser la bête en moins de temps qu'il n'en faut
00C8000002884658-photo-camera2.jpg
pour le dire. Concernant la qualité finale cette fois, même si le téléchargement et l'observation de nos échantillons (voir fin d'article) en diront plus qu'un long discours, on peut d'ores et déjà lever les doutes qui pourraient planer. Le Zi8 est capable de produire des fichiers vidéo d'excellente facture ! Certes, en 1080 (30 i/s), le mariage du mouvement et des scènes détaillées (condition extrême) produit souvent une image un peu « tremblante » et pixélisée.

En revanche, quel que soit la situation, lorsqu'on bascule sur le mode 720p cadencé à 60 images par secondes, le résultat est tout bonnement sidérant ! Ce paramétrage offre une qualité de capture parfaitement fluide et nette au point que l'on en oublierait presque qu'il s'agit d'une caméra de poche (n'hésitez pas à télécharger nos échantillons pour vous en rendre compte par vous-même) ! Comme si cela ne suffisait pas, Kodak enfonce le clou en proposant un zoom (4x numérique), un mode macro ainsi qu'un mode photo particulièrement convaincant. Dernier détail et non des moindres : que ce soit en mode normal ou en mode macro, on profite pleinement de la générosité de l'écran de prévisualisation !

L'offre logicielle

La caméra de Kodak est fournie avec un petit logiciel permettant d'envoyer les vidéos vers un service de stockage en ligne comme YouTube. Le programme n'a pas été développé par Kodak, il est fourni par ArcSoft, un éditeur qui est surtout connu pour fournir des logiciels qui accompagnent certains périphériques PC (Webcam Phillips, par exemple) ou des applications axées sur le monde de l'imagerie numérique. Pour en revenir au programme en question, Arcsoft fournit une interface claire et simple d'accès, mais les fonctionnalités restent particulièrement limitées. Tout d'abord, contrairement à FilpShare, ici, aucun module de montage n'est proposé. D'autre part, pour ce qui est de l'upload des vidéos, MediaImpression for Kodak se limite à YouTube. Certes, le site est incontournable, mais les francophones auraient apprécié de pouvoir envoyer directement leurs créations sur DailyMotion.

0258000002885034-photo-arcsoft.jpg

ArcSoft MediaImpression for Kodak : un logiciel pratique, mais un peu trop basique. La prise en charge de DailyMotion aurait été la bienvenue.


Conclusion

015E000002884654-photo-kodak-zi8.jpg
Au vu des prestations fournies par la Zi8 de Kodak, on peut encore légitimement se demander si l'on n'a pas dépassé le cadre de la fonctionnalité initiale. Il est important de rappeler qu'à l' origine, les caméras de poche ont été pensées pour pouvoir réaliser des vidéos qui pourront être envoyées simplement sur le Web. Lorsqu'on paramètre la Zi8 pour capturer les vidéos 720p à 60 images par secondes, la qualité des séquences produite est largement suffisante pour procurer un confort de lecture optimal sur un écran de télévision HD ! Dès lors, comme on peut s'en douter, la qualité via le lecteur flash d'un site Web ne posera pas le moindre problème.

Compte tenu des excellentes prestations, la seule question qui subsiste concerne plutôt la possibilité de remplacer un caméscope classique par cette caméra de poche. Les caméras classiques conservent un certain nombre d'avantages indéniables (meilleure capture nocturne, stabilisateur, zoom optique, etc.), mais il est fort probable que certains utilisateurs se satisfassent d'un appareil comme le Zi8 pour un usage familial ou personnel.

En bref, même si on peut reprocher un gabarit un peu supérieur à la moyenne, l'avalanche de qualités de cette caméra nous fera vite oublier ce petit défaut. La taille de l'écran de prévisualisation est optimale, on apprécie de pouvoir changer la batterie et/ou la carte mémoire pour gagner en autonomie et surtout, la qualité de capture est tout bonnement bluffante pour un appareil de ce type.

Kodak Zi8

8

Les plus

  • Qualité de capture sidérante (en 60i/s)
  • Prise micros stéréo / batterie amovible
  • Mode zoom, macro et photo convaincants
  • Écran de prévisualisation généreux

Les moins

  • Assez encombrant pour le format
  • Pas de carte SD fournie
  • (uniquement 128 Mo de mémoire interne)

0

Qualité audio/vidéo10

Qualité zoom9

Robustesse8

Suite logicielle5






Photos de la bête

012C000002884778-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-071.jpg
012C000002884774-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-068.jpg

La Zi8 est un peu plus grosse que les autres caméras de poches, mais la qualité de capture est assez impressionnant.

012C000002884772-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-067.jpg
012C000002884770-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-060.jpg

Batterie et carte mémoire amovible, USB rétractable : tout y est.

012C000002884768-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-058.jpg
012C000002884766-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-056.jpg

le contact du pad directionnel ainsi que celui de l'ensemble des touches de contrôle est très agréable. Leur action se solde par un « clic » de confirmation qui inspire confiance.

Les caméras HD de poche : JVC Picsio Full HD

0096000002884812-photo-en-t-te-article-border.jpg
JVC est une marque bien connue des amateurs de caméscopes. Depuis de nombreuses années, ce constructeur s'est spécialisé dans ce créneau. La marque axe principalement son offre sur des modèles conventionnels dotés de zoom optique et embarquant bien d'autres fonctionnalités. Voyant une occasion de se positionner un nouveau créneau, JVC n'a pas hésité à riposter à l'offensive menée par Pure Digital avec sa gamme Flip. Désormais, via sa gamme Picsio, JVC propose une gamme de caméras à destination des blogueurs et autres amateurs de captures instantanées.

Présentation générale

Inutile de revenir sur le form factor, cette fois encore, on est en présence d'une caméra dont l'encombrement est particulièrement réduit. Même si la largeur dépasse légèrement celle du Mino HD, la Picsio de JVC fait tout de même partie des plus petits modèles de ce comparatif. En revanche, malgré la petite taille, JVC n'a pas fait de compromis sur l'écran. Par rapport au Mino HD et à son écran « timbre-poste », le Picsio profite au mieux de la largeur de l'appareil. Il faudra toutefois faire attention à bien protéger le précieux : l'écran de protection qui surplombe le petit afficheur LCD n'est pas très résistant, ce dernier se rayera à la moindre occasion.

JVC Picsio GC-FM1AEU
Caractéristiques générales
Dimensions 53 x 97 x 17 mm
Poids95 g
Autonomie constructeurNC
Autonomie réelle vérifiée1 h 19
Batterie amovible ?Non
Caractéristiques de capture
Type de capteur vidéo8.7 mégapixels
(CCD/CMOS)
Résolution/fréquence
maximale
1440x1080 @30 i/s
1280x720 @60 i/s
Formats vidéo de sortie.MOV
CodecMPEG-4 AVC/H.264
Taux d'échantillonnage
indicatif
1.53 Mo/s en 1080
1.56 Mo/s en 720
Format photoJPEG
MicrophoneMono
Format audio des vidéosAAC
Durée maximale
sur capacité native
30 minutes par vidéos
SensibilitéNC
Zoom4x numérique
Entrées, sorties et stockage
Capacité native35 Mo
Connecteur PCMini USB
Sorties A/VMini HDMI V.1.3
Connecteur microNon
Possibilités d'extensions
mémoire
SD (SDHC, max 32 Go)
Autres caractéristiques
Logiciel compatible Mac ?Non
Taille diagonale écran5 Cm
Haut parleurs intégrésOui
StabilisateurOui (numérique)
Garantie1 an
Support trépiedOui
Prix
Concernant les touches de commandes, cette fois, JVC poursuit dans la voie de simplification qui a été initiée par la concurrence. On trouve toujours un pad directionnel dont le centre accueille une touche d'enregistrement. Cette manette est entourée de quatre boutons particulièrement explicites (play, choix du mode photo ou vidéo, corbeille, etc.). En revanche, si les fonctions sont bien présentes, les touches ne sont pas très agréables à manipuler. Leur course est très réduite (on a presque l'impression d'avoir affaire à une zone sensitive) et lorsqu'on les actionne, l'absence de sensation de « clic » donne l'impression que l'on ne presse jamais assez fort sur les commandes.

Pour ce qui est des entrées/sorties, JVC n'a pas oublié le mini HDMI ainsi que la sortie basse définition (incarnée ici par un Jack de 3.5 mm qui pourra accueillir un câble muni de sorties coaxiales). En revanche, même si on ne peut pas blâmer le constructeur pour avoir fait l'impasse sur la prise micro (seul Kodak semble y avoir pensé), il est bien dommage qu'aucune prise USB mâle rétractable ne soit présente. L'instantanéité en prend un coup : il faudra donc toujours disposer d'un câble mini USB pour décharger les vidéos (et photos), ou pour recharger la batterie. Au niveau du stockage, JVC mise sur les standards, mais rien n'est proposé sorti de la boite : il faudra donc investir dans une carte mémoire au format SD.

Dans la pratique

Comme expliqué précédemment, le contact des différents boutons donne systématiquement l'impression que l'action n'a pas été correctement prise en compte. Il ne s'agit pas toujours que d'un ressenti : avec notre modèle de test (neuf), nous avons pu constater que la direction « gauche » du pad de commande
00A0000002884818-photo-gc-fm1b-ft-border.jpg
ne répondait pas toujours correctement (il faut appuyer délicatement du bout de l'ongle pour espérer valider la commande). En revanche, même si la caméra de JVC reprend le form factor de celle du Mino HD de Flip, on apprécie que l'écran de prévisualisation soit nettement plus généreux.

Concernant la qualité de capture vidéo, en 1080p, l'image est marquée par une sorte de moirage qui met à mal la netteté du flux. En revanche, en 720p, on ne constate pas de problèmes particuliers : dans ce mode, la JVC Picsio Full HD offre une qualité de capture qui rivalise sans difficulté avec les meilleures caméras de poche de ce comparatif. On apprécie également le mode macro qui s'avère être parfaitement fonctionnel. En revanche, les choses se gâtent lorsqu'on essaye de jouer avec le zoom. Si ce dernier est poussé à son maximum, la JVC Picsio Full HD produit une image pixélisée totalement inexploitable. Autre point : alors que le constructeur annonce la présence d'un stabilisateur d'image, dans la pratique, on ne constate pas d'améliorations notables en mauvaises conditions (prise de vue en mouvement). Dommage, cette caractéristique est particulièrement importante avec les mini caméras de poche dans la mesure où ces modèles sont plus utilisés à bout de bras que sur pied. Autre point et non des moindres : même si cela ne gêne pas forcément tout le monde, il faut savoir que la Picsio n'est pas en mesure d'enregistrer plus de 29 minutes de vidéo de façon ininterrompue même s'il reste de l'espace disponible sur la carte mémoire.

Par rapport au Mino HD, le Picsio de JVC propose un mode photo dont il ne faudra pas forcément attendre des miracles. En effet, dans ce mode, on se situe à un niveau équivalent, voire inférieur à ce que pourrait proposer l'APN de certains Smartphones. On apprécie également le mode macro qui s'avère être plutôt convaincant.

L'offre logicielle

La JVC Picsio Full HD est accompagnée d'un programme nommé MediaBrowser™ LE. Ce dernier propose quelques fonctionnalités qui s'inscrivent dans la lignée des autres applications qui sont proposées par la concurrence. En effet, MediaBrowser™ LE permet de sauvegarder les photos et les vidéos sur son PC et de les éditer (avec des fonctions basiques). Bien sûr, il sera également possible d'envoyer ses productions sur YouTube. En revanche, pour l'heure, rien n'a encore été prévu pour DailyMotion.


01F4000002885654-photo-mediabrowser-lx.jpg

Le programme est basique, mais il assume tout de même bien ses fonctions.


Au rang des bonnes idées, MediaBrowser™ LE propose d'organiser un affichage des vignettes de prévisualisation des vidéos sur la grille d'un calendrier. Cela permet de situer instantanément un événement dans le temps. En revanche, il est dommage que le programme ne permette pas de différencier les tags et descriptions des différentes vidéos avant upload vers YouTube.

Conclusion

00C8000002884814-photo-gc-fm1a-bc-border.jpg
Les minis caméras de poche se ressemblent, mais pour autant, les prestations ne sont pas toujours au rendez-vous. En ce qui concerne la capture vidéo, il est dommage que le stabilisateur numérique de la caméra de JVC soit inefficace pour corriger les vidéos en mouvement. Pour poursuivre sur les points négatifs, il est impensable que les concepteurs du produit aient laissé passé un zoom numérique aussi pixélisé ! Le ratio proposé est intéressant (4 x numérique) mais le résultat laisse perplexe... Heureusement, concernant la capture, un certain nombre de points positifs viennent tout de même relever le niveau général. Si en 1080p, la qualité d'image est loin d'être extraordinaire, en 720p ou en mode macro, la JVC Picsio Full HD parvient tout de même à rivaliser sans mal avec la concurrence.

Pour ce qui est de la qualité et des matériaux utilisés, même si la caméra semble être robuste, force est de constater que l'écran se transformera rapidement en collection de rayures en l'absence de protection adaptée. La conception des touches matérielles laisse également à désirer. D'autre part, même s'il n'est pas question de remettre totalement en cause la fiabilité de produit, nous préférons tout de même indiquer que nous avons pu constater un blocage de l'appareil en cours d'utilisation. Heureusement, dans ce cas, une touche de réinitialisation évite de devoir attendre la fin de vie des batteries.

Pour finir sur les conceptions techniques, il est amusant de constater que JVC a choisi de doter sa caméra d'un slot mémoire amovible alors même que la batterie ne pourra pas être retirée de la coque de l'appareil. Le fait de pouvoir interchanger les cartes ne permettra pas de gagner en autonomie dans la mesure où il faudra de toute façon avoir un fil à la patte pour refaire le plein de batteries. En bref, au final, le bilan est plus que mitigé. Même si en 720p, la qualité de la capture vidéo reste honnête, et que le mode macro est plutôt convaincant, la qualité très moyenne du matériel associée au problème du zoom désastreux laisse un arrière-gout d'inachevé.


JVC Picsio Full HD

4

Les plus

  • Qualité vidéo correcte
  • Compacte, mais écran suffisant

Les moins

  • Zoom ignoble / Pas de carte SD fournie
  • Quelques instabilités ? Contact des touches
  • Fragilité de l'écran / Pas de batterie amovible

0

Qualité audio/vidéo7

Qualité zoom1

Robustesse4

Suite logicielle7






Photos de la bête

012C000002884764-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-054.jpg
012C000002884756-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-046.jpg

La caméra de poche de JVC est aussi petite que le Mino HD

012C000002884760-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-048.jpg
012C000002884752-photo-aaaaaaaaaa.jpg

Le toucher des commandes matérielles n'est pas très agréable.

012C000002884762-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-049.jpg
012C000002884758-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-047.jpg

JVC n'a pas oublié le Mini HDMI, il est juste dommage qu'aucune prise mâle USB rétractable ne soit intégrée à l'appareil.

Les caméras HD de poche : Sony MHS-PM1

00C8000002885560-photo-mhspm1-hand-orange.jpg
Sony n'en est pas vraiment à son coup d'essai avec cette Webbie HD. Certes, d'ordinaire, la firme nippone se positionne plutôt sur le secteur des caméras « traditionnelles » à destination du grand public ou des professionnels. Cette antériorité permettra-t-elle de faire la différence par rapport à la concurrence ? C'est ce que nous tenterons de déterminer. À première vue, la Webbie HD ne fait pas d'écart : elle s'inspire en tout point de ce que proposent ses camarades de jeu. Néanmoins, la touche « Sony » reste tout de même palpable au travers de quelques caractéristiques bienvenues... ou pas. Voyons ce que nous réserve cette sympathique caméra de poche !

Présentation générale

Le Webbie de Sony ne bouleverse pas les classiques, mais elle apporte tout de même sa petite touche de fantaisie. La première excentricité est visible de suite puisque ce modèle est le seul à proposer un objectif orientable. Ce dernier pourra être orienté à 180 degrés ce qui pourra s'avérer être pratique dans certains cas. En dehors de l'aspect purement pratique lors de la capture, cette articulation présente deux avantages annexes. Non seulement l'objectif est bien protégé dans la coque de la caméra lorsqu'il est replié, mais en plus, dans cette position, un interrupteur éteint automatiquement le dispositif.

Sony MHS-PM1 (Webbie HD)
Caractéristiques générales
Dimensions 24 x 10,3 x 55mm
Poids120g avec batterie
Autonomie constructeurNC
Autonomie réelle vérifiée2 h
Batterie amovible ?Oui (socle de charge fourni)
Caractéristiques de capture
Type de capteur vidéo5 mégapixels (CMOS)
Résolution/fréquence
maximale
1440 x 1080 @30 i/s
Formats vidéo de sortieMPEG4
CodecAVC/H.264 (MP4)
Taux d'échantillonnage0,8 Mo/s en 1080p
Format photoJPEG
MicrophoneMicro mono intégré
Format audio des vidéosAAC 128 Kbps 2 canaux stéréo
Durée maximale sur
capacité native
18 secondes sans
carte mémoire
SensibilitéNC
ZoomNumérique 4 x
Entrées, sorties et stockage
Capacité native12 Mo
Connecteur PCUSB
Sorties A/VComposante (HD) /
+ RCA audio et vidéo (SD)
Connecteur microNON
Possibilités d'extensions
mémoire
Memory Stick Duo Pro
(32 Go max)
Autres caractéristiques
Logiciel compatible Mac ?Oui
Taille diagonale écran46 mm
Haut parleurs intégrésOui
StabilisateurNC
Garantie1 an
Support trépiedOui
Prix
Les autres grandes différences par rapport aux modèles concurrents ne sauteront pas aux yeux de suite. La première concerne le socle de chargement fourni d'origine. L'idée est bonne : sous réserve d'acquérir une ou plusieurs batteries supplémentaires, on pourra envisager d'utiliser la caméra pendant de nombreuses heures sans pour autant devoir passer par la case rechargement. Il ne faudra pas non plus vider la mémoire constamment dans la mesure ou Sony a eu la bonne idée de proposer une mémoire amovible. En revanche, alors que le géant de l'électronique commence à jouer la carte de l'interopérabilité en proposant des slots SD classiques sur certains de ses appareils photo, la Webbie nous oblige encore à opter pour des cartes au format Memory Stick Duo Pro.

Dans la pratique

La prise en mains de la caméra de Sony est plutôt bonne et la présence d'une optique orientable apporte un plus pour filmer discrètement (caméra à l'envers dans une manche, par exemple) ou pour filmer à bout de bras au milieu d'une
00BE000002889370-photo-mhspm1-1200cx20300-main-orange-2.jpg
foule. De plus, comme on peut s'en douter, il est idéal de pouvoir rétracter l'objectif lors du transport pour éviter de salir ou de rayer la lentille. On apprécie également la présence d'un chargeur de batteries fourni d'origine.
Concernant la qualité cette fois, le bon côtoie parfois le moins bon. Dans de bonnes conditions, le fichier vidéo produit par la petite caméra de Sony s'en sort de façon honnête, même si les arrières plans ne sont pas toujours très nets. En revanche, les choses se gâtent nettement lorsqu'on commence à vouloir jouer avec le zoom. En effet, non seulement ce dernier est particulièrement lent, mais en plus, le grossissement de l'image se fait par paliers brutaux en entrainant une série de saccades particulièrement gênantes. Inutile de dire que l'on s'attendait à mieux venant de la part d'un spécialiste de l'image tel que Sony. Heureusement, lorsqu'on atteint le niveau de zoom maximal, le rendu est relativement net. Toujours pour ce qui est des différents modes vidéo, sauf erreur, Sony a fait l'impasse sur la macro. Il ne faudra donc pas compter réaliser une séquence vidéo rapprochée pour mettre en évidence les détails d'un objet particulier.

L'offre logicielle

Un petit logiciel permettant d'uploader les photos et les vidéos vers les principaux services en ligne est intégré dans la mémoire interne de la caméra. Lors de la première ouverture, ce dernier vous proposera automatiquement d'effectuer une mise à jour. Cette dernière ajoute de nouveaux services Web. À l'heure où nous écrivons ces lignes, il est possible d'envoyer la vidéo vers YouTube (logique), mais aussi sur son équivalent francophone à savoir, DailyMotion. Les photos n'ont pas été oubliées : le module d'export est capable de les envoyer vers un album Web Picasa. L'utilitaire de Sony est aussi simple qu'accessible, mais attention, il ne faudra pas chercher de fonctions annexes. Contrairement à Flip, aucun module d'édition n'est présent.

0258000002884866-photo-mhs.jpg



Conclusion

Difficile d'émettre un avis définitif sur la Webbie HD. La qualité de capture n'est pas foncièrement mauvaise, mais quelques petits points déçoivent de la part d'un spécialiste de l'image comme Sony. Le principal inconvénient concerne le zoom trop saccadé. Il est également étonnant que Sony n'ait pas pensé à intégrer un mode macro, contrairement à Kodak ou à JVC.

Un autre point pourra aider les plus sceptiques à émettre un avis définitif. Alors que le géant de l'électronique nippon commence à embrasser les standards avec ses appareils photo, la Webbie HD se voit affublé d'un unique port Memory Stick. La donne est identique en ce qui concerne la sortie vidéo : ici, l'habituel mini HDMI cède sa place à un connecteur propriétaire (heureusement, le câble est fourni d'origine).

Malgré tout, le matériel parfait n'existe pas et certaines caractéristiques sympathiques permettront de pardonner les travers sus cités. On apprécie qu'un socle de rechargement soit fourni d'origine et que l'autonomie de cette caméra de poche soit plutôt bonne (compter deux heures d'enregistrement ininterrompu). Enfin, la caractéristique particulière de la Webbie HD l'optique orientable sur 270 degrés relève plutôt d'une bonne idée. Au final, concernant la capture vidéo, la caméra de Sony n'est pas foncièrement mauvaise (si l'on passe l'éponge sur le zoom catastrophique), mais elle ne parvient pas à sortir du lot de façon significative.


Sony MHS-PM1

6

Les plus

  • Objectif orientable
  • Qualité de capture honnête

Les moins

  • Pas de mode macro
  • Zoom extrêmement saccadé
  • Aucune carte mémoire fournie
  • Cartes mémoires au format memory stick

0

Qualité audio/vidéo7

Qualité zoom3

Robustesse7

Suite logicielle7






Photos de la bête

012C000002884790-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-078.jpg
012C000002884786-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-076.jpg

La camera et plutôt jolie et son objectif orientable n'est pas commun.

012C000002884782-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-074.jpg
012C000002884784-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-075.jpg

Sans être exceptionnelles, les touches restent agréables au toucher.

012C000002884800-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-084.jpg
012C000002884780-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-072.jpg

L'écran n'est pas énorme, mais sa taille est suffisante pour assurer une bonne prévisualisation.

012C000002884794-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-080.jpg
012C000002884796-photo-test-mini-cam-ras-hd-de-poche-clubic-com-082.jpg

Entrées/sorties et connectiques : la touche « propriétaire » de Sony se fait sentir via la Memory Stick ou les connecteurs particuliers pour la sortie vidéo et la charge.

Tableau comparatif



 Flip Mino HDSony MHS-PM1JVC Picsio GC-FM1AEUKodak Zi8
Caractéristiques générales
Dimensions 52,8 x 15 x 13,2 mm24 x 10,3 x 55mm53 x 97 x 17 mm62,0 × 11 × 21,5 mm
Poids94 Grammes120g avec batterie95 g110 g sans batterie
Autonomie constructeur2h00NCNCNC
Autonomie réelle vérifiée1h202 h1 h 191 h 18
Batterie amovible ?NonOui (socle de charge fourni)NonOui
Caractéristiques de capture
Type de capteur vidéoCMOS HD 1/4,55 mégapixels
(CMOS)
8.7 mégapixels
(CCD/CMOS)
CMOS 1,6 MP
Résolution/fréquence maximale1280*720@ 30i/s1440 x 1080 @30 i/s1440x1080 @30 i/s
1280x720 @60 i/s
1920 × 1080 @ 30 i/s
1280 × 720 @ 60 i/s
Formats vidéo de sortieMP4 MP4 .MOV.MOV
CodecAVC h264AVC/H.264 (MP4)MPEG-4 AVC/H.264AVC h264
Taux d'échantillonnage1 Mo/s0,8 Mo/s en 1080p1.53 Mo/s en 1080
1.56 Mo/s en 720
1.80 Mo/s en 720
1.94 Mo/s en 1080
Format photoPas de mode photoJPEGJPEGJPEG
MicrophoneMicro mono intégréMicro mono intégréMono Mono
Format audio des vidéosAAC 15 Kbps
2 canaux (mono)
AAC 128 Kbps
2 canaux (mono)
AACAAC deux canaux
Durée maximale sur capacité native1h0518 secondes sans
carte mémoire
30 minutes par vidéosIllimité (SD interchangeables)
Sensibilitésup à 1,4V/lux/secNCNCNC
Zoom2x numérique 4x numérique4x numériquenumérique 4x
optique 6,3 mm,
f/2,8, mise au point fixe
Entrées, sorties et stockage
Capacité native3.81 Go12 Mo35 Mo128 Mo
Connecteur PCUSB (2.0)USB (2.0)Mini USBUSB (2.0)
Sorties A/VRCA (basse définition)Composante (HD) /
+ RCA audio et vidéo (SD)
Mini HDMI V.1.3HDMI
Connecteur microNonNONNonOui (Jack 3.5mm)
Possibilités d'extensions mémoireAucuneMemory Stick Duo Pro
(32 Go max)
SD (SDHC, max 32 Go)SD (SDHC)
Autres caractéristiques
Logiciel compatible Mac ?OuiOuiNonOui
Taille diagonale écran63 mm46 mm50 mm36 mm
Haut parleurs intégrésOuiOuiOuiOui
StabilisateurMoyenNCOui (numérique)bon
Garantie2 ans1 an1 an1 an
Support trépiedOuiOuiOuiOui
Prix

Conclusion

00DC000002884652-photo-kodak-zi8-450-2.jpg
Compte tenu des prestations fournies par les meilleures caméras de ce comparatif, la première question que l'on pourra se poser est de savoir si aujourd'hui, il est possible de remplacer une caméra traditionnelle en utilisant une mini caméra HD pour couvrir les usages familiaux (par exemple). La réponse à cette question n'est pas gravée dans le marbre, elle variera fortement d'un utilisateur à l'autre. Les personnes qui ne sont pas prêtes à sacrifier une qualité optimale ainsi qu'un certain confort au profit de la portabilité ne franchiront pas le cap. En revanche, lorsqu'on est un peu moins regardant sur la qualité et qu'on souhaite privilégier la compacité, l'adoption d'une bonne caméra HD de poche pourra constituer une excellente alternative. À titre d'exemple, la qualité de fichiers vidéo produits avec la Zi8 de Kodak permet de dépasser le cadre initial du simple upload vers YouTube.

Pour aider les acheteurs potentiels qui ont encore du mal à se décider, on pourra lister un ensemble de point sur lesquelles les mini caméras HD pêchent encore par rapport à leurs homologues « conventionnels ». Tout d'abord, le facteur autonomie joue souvent un rôle prépondérant. Sur ce point, la plupart des mini caméras se feront largement tenir en respect par une caméra classique. Avec une autonomie comprise entre une heure et une heure et demie, il ne faudra pas compter partir en safari pendant une journée complète sans savoir un fil à la patte. Heureusement, avec certains modèles, il est parfois possible de changer la batterie pour prolonger virtuellement l'autonomie.

Dans un autre registre, on pourra aussi parler de l'autonomie de capture. Si la plupart des caméras classiques offrent un volume de stockage conséquent et/ou des supports amovibles, il n'en va pas de même pour des mini caméras. Au mieux, il sera possible de passer d'une carte SD à l'autre, au pire (mémoire non amovible), il faudra décharger l'appareil via son port USB en utilisant un ordinateur.

Mémoire amovible ou non ?

0096000002888048-photo-logo-sd.jpg
Si les caméras se ressemblent en tous points, souvent, les différents modèles se différencient par la présence d'une mémoire intégrée, ou d'une mémoire amovible. Faut-il opter pour l'une ou l'autre des solutions ? Dans la pratique, il est toujours préférable de disposer d'une mémoire amovible pour éviter d'être coincé lorsque la mémoire est saturée et qu'on n'a pas d'ordinateur à portée de mains pour la décharger. Attention, cet argument a uniquement du sens lorsque la batterie est amovible et qu'on dispose d'une batterie supplémentaire.

En effet avec ces caméras de poche, on constate souvent que l'autonomie a été calculée pour couvrir la durée d'enregistrement. À titre d'exemple, la présence d'une mémoire amovible sur la Picsio n'a pas vraiment de sens dans la mesure où la batterie non amovible devra forcément être rechargée en fin de capture. Pour clore ce point, avec les modèles à mémoire amovible, il aurait été appréciable que les constructeurs fournissent au minimum une carte de 8Go étant donné que la mémoire interne s'avère souvent insuffisante pour pouvoir profiter au mieux de la caméra. Dans la pratique, ce n'est pas le cas (il faudra systématiquement se procurer une) la mémoire interne se montre largement insuffisante.

Le verdict

Au final, quelle est la meilleure caméra de ce comparatif ? Si l'on considère les prestations proposées, la Zi8 de Kodak sort du lot. En 720p à 60 images par secondes, la qualité des captures est relativement impressionnante. Cette bonne performance est complétée par un zoom ainsi qu'un mode macro relativement performant. Si la partie vidéo est particulièrement convaincante pour un appareil de ce type, Kodak n'a pas pour autant négligé la partie audio. Alors que la concurrence se limite à un son mono (deux pistes) capturé à partir du micro intégré, Kodak complète cette offre en proposant une prise Jack 3.5 mm qui permettra d'utiliser le micro stéréo de son choix. Ce constructeur est le seul à proposer une telle extension. On apprécie également la robustesse de l'ensemble, la générosité de l'écran de prévisualisation ainsi que la présence d'une batterie et d'une carte mémoire amovible. En bref, vous n'êtes pas trop rebuté par le gabarit légèrement supérieur à la moyenne de cette caméra et que vous recherchez un modèle capable de générer des fichiers vidéo de qualité, considérez le cas de la Zi8 avec tout l'intérêt qu'il se doit.
Modifié le 19/05/2021 à 13h23
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Flattr : du piratage à la rémunération des créateurs
Un concept de timbre poste de 1 To chez Toshiba
Jacques a dit... dessins de la semaine !
Clubic Week : Hadopi tient ses promesses
Warpzone 39 : blacklist, lutte des classes et chanson
Sans pantalon sur Google Street View, il porte plainte
Compaq : un premier netbook tactile sous Android !
Intel lance les Jasper Forest, des Xeon avec RAID
LVMH obtient une nouvelle fois la condamnation d'eBay
 Motorola se scindera en deux sociétés en 2011
Haut de page