Test GoPro Hero 8 Black : toujours meilleure et pensée pour les créateurs de contenu

David Nogueira
Expert automobile
24 octobre 2019 à 16h35
0
La note de la rédac
Après une excellente Hero 7 Black, le constructeur GoPro parvient à améliorer encore son action-cam tant sur la partie matérielle que logicielle. L'impact sur la qualité d'image est palpable, elle monte d'un cran essentiellement grâce la stabilisation HyperSmooth 2.0, encore plus efficace.

Si vous êtes un lecteur fidèle de Clubic, vous n'êtes sans doute pas passé à côté de notre duel entre la GoPro Hero 7 et la DJI Osmo Action . Un match très serré, néanmoins remporté par la GoPro pour ses nombreux atouts. L'image brute (comprenez sans post-traitement) y est de meilleure qualité en raison d'une colorimétrie plus flatteuse et, surtout, d'une technologie de stabilisation bluffante. Avec l'arrivée de la Hero 8 Black, la techno Hyper Smooth passe en version 2.0 avec un mode « boost » qui la rendrait encore plus redoutable. Pour nous en convaincre, direction Lisbonne où le constructeur nous a fait réaliser quelques descentes à VTT en forêt et il est vrai que le résultat est plutôt convaincant. Découvrons les autres arguments de cette caméra avec lesquels GoPro tente de justifier le prix de la Hero 8 Black, vendue tout de même 430 euros - sachant que la Hero 7 Black, vendue 350 euros, ferait un carton.

Petit teasing, vous pouvez apercevoir dans la vidéo ci-dessous que la GoPro Max (celle qui filme à 360 degrés) était aussi du voyage. Pour l'heure, nos tests sont en cours sur ce modèle, mais nous y reviendrons aussi vite que possible. Pour l'instant, il subsiste quelques bugs sur les applis mobiles qui nous obligent à décaler notre publication.

GoPro Hero 8

Spécifications techniques

+ Capteur : 1/2,3'' - 12 Mpixel
  • Stabilisation : oui, électronique (HyperSmooth 2.0)
  • Définition maximale : 3840 x 2160 pixels @60ips - 100 Mbit/s
  • Vidéo HDR : oui, jusqu'en 4K@60ips
  • Taille de l'écran : 4.8 cm de diagonale
  • Connectivité : Bluetooth et Wi-Fi
  • Support carte mémoire : MicroSD
  • Commandes vocales : oui
  • Ralenti : oui, 8x max en 1080p @240 ips
  • Plage ISO : 100 à 3200 photo et vidéo
  • Etanchéité sans caisson : 10 mètres
  • Etanchéité avec caisson : 60 mètres (non livré)
  • Micro : oui avec réduction de bruit
  • Capacité de la batterie : 1220 mAh
  • Autonomie annoncée : 1 heure environ
  • Temps de charge : 90 min environ
  • Dimensions : 6.6 x 4.8 x 2.8 mm
  • Poids : 126 grammes
  • Prix : 430 euros

Hero 8 vs Hero 7 : le duel des versions Black

Comme une vidéo vaut bien mieux qu'un long discours, nous avons extrait quelques passages de notre sortie en VTT. Nous avons pris le soin de veiller à ce que les deux caméras soient configurées à l'identique. Pourtant, force est toutefois de constater que quelque chose nous a peut-être échappé : la colorimétrie de la Hero 7 est un rien plus froide que celle de la Hero 8 et cela dès les premières images. Dans l'urgence - le temps nous était compté pour cet essai - nous sommes peut-être passés à côté d'une subtilité dans les réglages « Pro-Tune » (un peu plus bas dans les menus des caméras) pour qu'ils soient exactement les mêmes. Nous avons notamment un doute sur le réglage des ISO Max et l'exposition.
Quoi qu'il en soit, dans les deux cas, les couleurs restent très bonnes et avec un peu plus de temps, il est sans doute même possible de les améliorer encore. Précisons que nos tests ont été menés avec deux supports guidon strictement identique et les images ont été tournées en configuration 4K avec le mode « activité » prédéfini par GoPro sur la Hero 8, que nous avons reproduite sur la Hero 7. Comme vous allez le découvrir ci-dessous, le résultat est meilleur encore sur la Hero 8. La stabilisation Hypersmooth 1 est redoutable, et sa version 2.0 et sa fonction « auto levelling » qui garde l'horizon le plus droit possible est bluffante. Certains trouveront peut-être que cette fonction atténue trop les mouvements et de fait réduit l'immersion du spectateur dans l'action, mais l'avantage, c'est qu'il est tout à fait possible de le désactiver. Qui peut le plus, peut le moins.



A noter que la technologie HyperSmooth 2.0 permet également d'apporter de la stabilisation là où la GoPro Hero 7 n'en avait pas. C'est le cas par exemple pour le mode ralenti en 1080p@240 ips (contre 1080p@120 ips pour la Hero 7) ou le mode 2,7K@120 ips (contre 2.7K@60 ips max pour la hero 7) et le tout avec un champ de vision pouvant aller de “étroit' (27 mm) à Supervision (16 mm) en passant linéaire (19-39 mm, en fonction du zoom numérique utilisé) et large (16-34 mm).

GoPro Hero 8

Enfin, après avoir testé les deux caméras en pleine rue et montées sur des perches, le gain en matière de qualité audio est légèrement en faveur de la Hero 8. Il est un peu plus chaud aussi, mais pas de quoi s'émerveiller ni constater un énorme changement. Le son de la 7 restant tout à fait convenable pour se filmer en train de parler, mais la disposition des micros en périphérie sur la caméra capte un peu plus les bruits environnants, comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous.


Pour le reste, en fonction de l'activité pratiquée, il y a de grandes chances qu'il faille retravailler un peu le tout en post-prod et y ajouter de la musique pour couvrir certains bruits parasites (craquements du support, vent, cliquetis, etc.).

Un nouveau châssis qui change tout...

Outre ces améliorations portées à la qualité de l'image, GoPro a aussi revu la conception de la caméra en changeant une pièce... et ça fait toute la différence. Désormais, le système de fixation des accessoires à la caméra se présente sous la forme de deux languettes en plastique qu'il suffit de déplier sous la caméra.

GoPro Hero 8

Un détail qui change tout puisque cela permet à GoPro de mettre au placard son traditionnel caisson, pas toujours simple à ouvrir - certains diront même douloureux ou impossible à déclipser lorsqu'on porte des gants. Et comme GoPro a fait les choses bien, ces fameuses languettes peuvent être dévissées pour les remplacer en cas de casse. Même si elles semblent assez solides, c'est bien que cela soit possible.

GoPro Hero 8

GoPro Hero 8

Vous l'aurez sans doute déduit de vous-même, mais le fait de ne pas avoir de caisson autour de la caméra la rend aussi un peu compacte et rien plus légère. Elle mesure 6,6 x 4,8 x 2,8 cm et pèse 126 grammes contre 7 x 7,4 x 3 cm et 139 grammes pour la Hero 7 Black avec son caisson. Autant vous le dire, ce ne sont pas ces très légères différences qui changent la donne. En revanche, l'absence de caisson permet désormais d'ôter plus facilement la batterie ou la carte puisqu'il n'est plus nécessaire de retirer la caméra de son caisson. Tout se passe derrière une seule et unique porte présente sur le côté de la Hero 8. Et c'est aussi là que se trouve l'une de nos critiques.

... et pas seulement qu'en bien

A la lecture de ce qui va suivre, vous pourrez ne pas du tout vous sentir concerné par la critique, mais si c'est le cas, vous serez reconnaissant de la précision apportée. Le fait que la Hero 8 n'ai plus qu'une seule et grande porte nous pose des soucis pour une situation en particulier : celle qui consiste à continuer de filmer tout en chargeant la batterie à l'aide d'une batterie externe.

GoPro Hero 8

GoPro Hero 8

Chose que nous faisions souvent avec notre Hero 7 lors de reportage, à défaut d'avoir 10 batteries de rechange. Sur celle-ci, la porte d'accès au connecteur de charge (USB Type-C également) était petite et ne renfermait pas d'autres composants, si ce n'est le connecteur micro HDMI. Désormais, derrière la grande trappe de la Hero 8 se cachent aussi la batterie et la carte MicroSD. S'il n'y a aucune chance que cette dernière se fasse la belle, il en est autrement de la batterie qui est juste enfichée dans son compartiment. Face à notre remarque, GoPro nous a indiqué travailler sur une porte permettant de charger la caméra tout en sécurisant la batterie.

GoPro Hero 8

Enfin, cette conception impacte également l'objectif de la caméra. La lentille de protection ne peut désormais plus être changée par le propriétaire de la caméra. GoPro nous a toutefois spécifié que le verre Gorilla Glass qui fait désormais 2 mm contre 1.3 mm pour la Hero 7, est plus résistant aux rayures et à la casse. Pour ceux qui pratiquent des sports vraiment extrêmes, le caisson en plastique existe toujours et il est vendu 50 euros.

Coup de cœur pour la fonction TimeWarp

La Hero 8 propose évidemment des fonctions de TimeLapse au résultat tout à fait réussi. Celles-ci sont accessibles sous le menu « accéléré » et, là aussi, il est possible de se créer différents modes. Pour chacun, la résolution (de 1080p, 1440p, 2.7K et 4K), le champ de vision (large ou linéaire), l'intervalle (de 0.5s à 60 min), le zoom et le format (vidéo ou photo) peuvent être configurés. Un mode nuit en accéléré est également disponible, mais c'est le mode Time Warp qui nous séduit le plus. Celui-ci offre les mêmes options de personnalisation, mais lorsqu'on lance l'enregistrement, une icône de jauge de vitesse apparaît à l'écran. Celle-ci permet, à tout instant, de stocker l'effet d'accélération ce qui se traduit par une sorte de ralenti dans la séquence au résultat vraiment intéressant.

via GIPHY



Une fonction vraiment divertissante et qui aurait pu être parfaite si, lorsqu'on revient en vitesse normale, la caméra en profitait pour réactiver le micro et ainsi capter l'environnement et le son de l'action. Dommage. Peut-être que GoPro pourra faire évoluer cette fonction en ce sens.

Une interface logicielle plus ergonomique

La différence de qualité entre l'écran de la Hero 7 et la 8 n'est pas flagrante. D'ailleurs, notre préférence va tantôt à l'un, tantôt à l'autre. Celui de la 7 nous paraît plus fidèle en journée (où celui de la 8 est un très légèrement jaune) quand celui de la 8 gère mieux la pénombre. Mais ça, c'est aussi dû aux améliorations apportées sur le logiciel et l'impact favorable sur l'électronique.

GoPro Hero 8

Quoi qu'il en soit, ils sont tous les deux bien réactifs, mais à l'écran de la Hero 8 figure la toute nouvelle interface logicielle qu'on aimerait bien voir débarquer aussi sur la Hero 7. Les nouveaux raccourcis permettent d'accéder d'un simple clic à plusieurs options, en fonction du mode dans lequel on se trouve. En vidéo, par exemple, il est possible d'activer le zoom, changer le champ de vision (Superview, large, linéaire ou Narrow), le mode boost de la stabilisation, ou encore d'activer le ralenti en un seul clic sur les icônes dédiées.

Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8
Menus GoPro Hero 8

Icône qui peut d'ailleurs être personnalisée en sélectionnant un autre raccourci parmi les seize réglages disponibles (exposition, balance des blancs, débit, faible luminosité, obturateur, netteté, etc.). Et puis, il y a l'accès instantané « aux presets », créer de base, mais qu'il est possible de personnaliser. Grâce à eux, plus besoin pour passer d'une vidéo Full HD à 30 images par seconde créée sous le mode standard, au mode “activité” configuré en 4K @60ips en mode superview ou encore le mode cinéma qui est lui calibré en 4K @30 ips et avec un champ large (ou linéaire).
Enfin, les commandes vocales sont toujours présentes pour piloter les enregistrements, prendre une photo, passer en mode accéléré, éteindre ou allumer la caméra ou encore marquer une séquence importante avec un « GoPro Hilight ».

Le duel sur la qualité des photos

Lors de nos tests photo, là aussi, nous avons laissé faire les réglages par défaut établi par GoPro et tenté de reproduire les mêmes sur la Hero 7. Force est de constater que la Hero 8 offre là aussi des couleurs un rien plus chaudes et détaillées. Dans la comparaison ci-dessous, alors que l'image de la Hero 7 paraît plus flatteuse et plus punchy avec ses teintes plus claires, lorsqu'on s'intéresse à ce qui se passe dans le feuillage de l'arbre en arrière-plan, on remarque bien que c'est plus détaillé pour la Hero 8. De même, sur les bâtiments à gauche, les lignes sont plus déformées et les détails moins présents que la Hero 7.

Même remarques ici, avec un effet de frange dans les feuilles des arbres à contre-jour plus visible sur la Hero 7.

Ici, on peut carrément dire qu'il y a un problème. Et pourtant les conditions de test sont les mêmes. Il semblerait que la Hero 7 ait essentiellement fait le point au centre de l'image... Considérons qu'il y a peut être là un bug.

Là, la Hero 7 et sa volonté de déboucher les zones façon HDR serait presque plus convaincante. Mais lorsqu'on zoom dans l'image, on peut constater une nouvelle fois que le piqué est en faveur de la Hero 8.

Dans l'ensemble, en photo comme en vidéo, alors que ces deux caméras utilisent le même matériel, le travail réalisé sur le logiciel fait ses preuves. Ci-dessous, trois photos prises avec la Hero 8 cette fois-ci de nuit.

GoPro Hero 8

GoPro Hero 8

GoPro Hero 8


Une autonomie inchangée

Concernant l'autonomie de la GoPro Hero, nous l'avions déjà mesurée par le passé à un peu moins d'une heure en 4K@60 ips. GoPro l'avoue sans complexe, l'autonomie est la même entre les deux caméras et à l'occasion de notre matinée VTT, c'est en effet ce que nous avons pu constater. La Hero 7 Black s'est bien éteinte quelques minutes après, mais c'est sans doute parce qu'un moment donné nous avons laissé cette dernière allumée moins longtemps étant donné que le test principal portait sur la Hero 8 Black. Bref, c'est de l'ordre du détail.
Ce qui ne l'est pas en revanche, c'est que vous pourrez utiliser une batterie de Hero 7 Black avec la 8 Black, mais vous ne disposerez alors pas de toutes les fonctionnalités. La batterie de 4.4V et 1220 mAh de la Hero 8 aurait été boostée pour supporter l'appel de puissance créé par la nouvelle stabilisation en mode Boost ou encore la montée du nombre d'images par seconde, qui sollicitent encore plus le processeur GP1 de la caméra.

GoPro App, de la consultation au montage

Dans l'objectif de faciliter la vie de ses utilisateurs, GoPro a désormais intégré les fonctions de montage de son application « Quik » directement dans l'application GoPro App. L'avantage est évident : cela permet de consulter, télécharger et monter les vidéos dans une seule et même appli. Nous ne détaillerons pas le processus d'association de la caméra avec le smartphone. C'est tout aussi simple que sur la Hero 7 et la liaison Wi-Fi entre l'action-cam et le mobile est désormais assez rapide pour ne pas y passer un temps infini à rapatrier son contenu (photos et vidéos). D'ailleurs, si vous êtes plutôt à l'aise avec cette idée - et que vous avez assez de mémoire dans votre smartphone ou tablette - vous pourrez activer les fonctions de téléchargement automatique.

GoPro Hero 8

Et on dit bien « les interfaces », car en fonction de vos souhaits, il est possible de simplement récupérer une vidéo, pour y découper un extrait et la sauvegarder en vue de la partager sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, par exemple, vous pourrez ensuite y ajouter vos filtres, effets, stickers, etc. Mais l'onglet « Quik » permet de créer rapidement et très facilement un montage basique avec autant de fichiers que vous le souhaitez. La première étape consiste à les sélectionner, puis cliquer ensuite sur l'icône de création de vidéo. Là, s'ouvre alors une « timeline » assez minimaliste avec, en tête, une pastille d'intro qu'il est possible de supprimer ou de personnaliser parmi onze intros différentes.
Ceux-ci permettent non seulement d'appliquer une pastille différente, avec un texte personnalisable, mais aussi de changer les effets de transitions. En effet, l'action-cam identifie d'elle-même les « moments forts » d'une vidéo (par un mouvement rapide, un bruit, une action, une voix, etc.),et y associe un marqueur « hilight ». Celui-ci marque aussi une transition vidéo en fonction du style choisi dans l'application. En effet, le résultat n'est pas toujours parfait et il faut alors éditer manuellement (facilement) ces temps forts lorsque cela est nécessaire.

GoPro Hero 8

Contraste, luminosité, exposition, température des couleurs et gestion des zones d'ombres peuvent être travaillés depuis l'application. Le cas échéant, il faut bien faire attention à ne pas négliger l'impact de la luminosité de l'écran du smartphone sur le rendu final. Par exemple, si vous réalisez ce petit montage dans une pièce sombre, le capteur de luminosité du mobile aura tendance à baisser le rétro éclairage de la dalle, ce qui vous poussera peut-être à augmenter certains réglages dans l'application... à tort.

GoPro Hero 8

Enfin, le montage se termine avec l'ajout de musiques, mais aussi de « stickers » parmi lesquels figure le tracé d'un chemin accompagné ou non d'un plan du lieu, d'une courbe d'altitude ou encore d'un compteur de vitesse. Tout ceci ne fonctionne évidemment que si vous avez activé le GPS sur la Hero 8 au préalable.

Les mods pour les vlogeurs... et pour tenter de contrer DJI

À l'occasion du test de la DJI Osmo Action nous avions parlé du confort d'utilisation que procure l'écran en façade de l'action-cam. Réaliser des vidéos en sachant exactement où est le cadre lorsqu'on est face à l'objectif offrait une ergonomie parfaite pour les vlogeurs, et pas seulement d'ailleurs. Mais c'est pourtant à eux que s'adresse GoPro lorsqu'il annonce ses « Mods » ou modules, permettant de transformer la Hero 8 en petite caméra de tournage un peu plus pro encore.

GoPro Hero 8 accessoires

Le premier est appelé « module média » est vendu 90 euros. Il se connecte en lieu sur le côté de côté de la batterie et ajoute un micro directionnel de meilleure qualité, mais rend aussi possible l'ajout des autres accessoires. Vendu 90 euros également, le module d'affichage ajoute un retour vidéo pour, comme sur la DJI Osmo Action, avoir un retour précis sur le cadre. Enfin, pour 50 euros de plus, DJI proposera le module d'éclairage à LED. Au final, un kit complet pour Vlogeurs se chiffre à 660 euros, caméra comprise. C'est cher !


GoPro Hero 8 : l'avis de Clubic

On pourrait reprocher à GoPro d'utiliser sensiblement la même plateforme technique depuis la GoPro Hero 6 Black si ce recyclage n'était pas toujours meilleur à chaque nouvelle itération de l'action-cam. Et pour le coup, cocorico, soyons un peu chauvin puisqu'on peut clairement dire que la réussite de GoPro est clairement Française puisque ce sont des ingénieurs français (des anciens de la société DXO) qui sont responsables des performances logicielles de la caméra. Reste que la Hero 8 est assez chère tout de même et, à moins d'avoir besoin d'une stabilisation encore meilleure (la fonction Auto Horizon Levelling est très efficace), la Hero 7 reste un très bon produit. En fait, on ne peut que regretter que GoPro n'ait pas prévu d'apporter la nouvelle interface à la Hero 7 Black.

GoPro Hero 8

Les plus
+ La qualité d'image
+ La techno HyperSmooth 2.0 toujours plus efficace
+ La qualité de l'application mobile
+ La conception sans caisson
Les moins
- Le prix élevé
- L'impossibilité de changer la protection de l'objectif
Qualité vidéo
Qualité audio
Ergonomie matérielle
Ergonomie logicielle
Autonomie
5
Modifié le 24/10/2019 à 17h54
7
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Devenez rédacteur

Si vous êtes expert ou passionné de nouvelles technologies et que vous aimez écrire, n’hésitez pas à nous contacter !

Nous écrire
scroll top