Test Hero 10 Black : GoPro repousse encore un peu les limites techniques de son action-cam

David Nogueira
Spécialiste automobile
16 septembre 2021 à 15h20
7
GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

La dernière mouture de la célèbre action-cam de GoPro dispose enfin d'un nouveau processeur, le GP2, tremplin vers de nouveaux modes vidéo et photo dont la 5,3K à 60 fps et la 4K à 120 fps. Mais ce ne sont pas là les seules améliorations que nous avons pu découvrir dans notre test.

GoPro Hero 10
  • Processeur GP2
  • Nouveaux modes vidéo
  • Montée en puissance de la stabilisation
  • Qualité des vidéos
  • Amélioration en photo
  • Meilleure fluidité de l'interface
  • Facilité d'utilisation
  • Qualité photo basses lumières
  • Prix à la hausse
  • Autonomie en berne
  • Pas de bouton physique configurable

Avec la Hero 9 Black , GoPro franchissait une nouvelle étape en termes techniques. Toutefois, aussi performante soit-elle dans la captation d'images, avec une stabilisation d'une efficacité redoutable, la base technologique semble avoir atteint ses limites.
Le processeur GP1 intégré dans les action cam de la firme californienne depuis 2017 s'est montré vaillant dans les Hero 6, 7, 8 et 9 à grand renfort d'optimisations logicielles, mais il était temps de muscler le jeu. Arrive ainsi le nouveau processeur GP2, qui promet d'améliorer l’expérience utilisateur du côté de l'interface logicielle et d'offrir une meilleure qualité d'image.

D'ailleurs, parmi les défis que devra relever cette Hero 10 Black, la montée en fréquence d’images et la stabilisation sont, comme toujours, en tête de liste. Vérifions cela.

Fiche technique GoPro Hero 10 Black

Fiche technique GoPro Hero 10

Résumé

Définition du capteur
23 Mpixels

Caméra

Type de capteur
CMOS
Définition du capteur
23 Mpixels
Fréquence d’enregistrement vidéo
5K @60ips max
Définition photo maximale
5568 x 4176 pixels
HDR
Photo et Vidéo
Plage ISO Vidéo
100 - 6400
Plage ISO Photo
100 - 3200
Formats vidéo
MOV
Formats photo
RAW, JPEG
Enregistrement 4K
4K jusqu'à @120ips
Ralenti
8x en Full HD / 4x en 4K / 4x en 2,7K / 2x en 5K
Stabilisateur
Numérique

Caractéristiques techniques

Processeur
GoPro GP2
Microphone intégré
Oui (Avec réduction de bruit)
Écran arrière
2,27 pouces tactile (5,8 cm de diagonale)
Écran avant
1,4 pouce non tactile (3,5 cm de diagonale
Commandes vocales
Oui
Boîtier de protection fourni
Non

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Oui
GPS
Oui

Mémoire

Mémoire interne
Non
Stockage extensible
Carte Micro SDXC

Batterie

Capacité de la batterie
1720 mAh

Caractéristiques physiques

Hauteur
5cm
Largeur
7,1cm
Épaisseur
3,36cm
Poids
152g
Étanchéité avec boîtier de protection
60m
Étanchéité sans boîtier de protection
10m

GoPro Hero 10 Black : les prix

GoPro nous refait le coup des tarifs préférentiels, à condition de souscrire à son service de GoPro Plus. Et compte tenu de la hausse de prix qui s'applique pour la Hero 10 Black, vous pourriez peut-être vous laisser tenter.

En effet, alors que la Hero 9 Black était proposée à son lancement à 480 euros seule, il faut comptez 530 euros pour la version 10. Comptez 580 euros si vous souhaitez acquérir le bundle incluant un Shorty, un clip magnétique pivotant, une batterie supplémentaire et une carte SD de 32 Go.

GoPro Hero 10 Black © GoPro

Le prix peut alors significativement baisser si vous souscrivez à l'offre GoPro Plus. Vous pouvez consulter le site du constructeur pour en connaitre les détails, mais sachez que celle-ci offre, entre autres, un stockage illimité dans le Cloud de vos vidéos.

En cas d'adhésion la caméra seule vous sera facturée 430 euros ou 480 euros pour l'offre bundle. Pour les personnes déjà abonnées, la caméra et ses accessoires seront facturés 430 euros.

Une touche de bleu et puis s’en va… barouder !


Si vous comptiez sur GoPro pour offrir à la Hero 10 Black une mise à jour esthétique, il faudra repasser. La grosse évolution arrivait avec la Hero 9 Black qui apportait (enfin !) un écran en façade.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

La 9 et la 10 Black se ressemblent beaucoup, et sont pourtant très simples à distinguer l’une de l'autre puisque les inscriptions de la marque et du modèle sont désormais bleues.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

Les dimensions ne changent pas avec 7,1 x 5 x 3,36 cm environ pour les deux caméras. Le constructeur est tout de même parvenu à gagner quelques grammes et la Hero 10 affiche 152 grammes sur la balance contre 158 grammes pour la 9. Une différence que vous ne devriez pas sentir… Mais mieux vaut dans ce sens que dans l'autre. Ce poids confère par ailleurs une certaine robustesse à la caméra.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

La lentille est toujours amovible - et d’ailleurs toujours aussi dure à ôter lors des premiers essais- ce qui permet de la remplacer en cas de besoin (surtout si vous avez pris la garantie GoPro) ou d'équiper la petite caméra de filtres qui optimiseront encore la qualité de l’image.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
On note très bien l'écart entre la lentille et sa base de fixation © David Nogueira pour Clubic

À noter qu'après l'avoir ôtée une fois la lentille ne retrouve pas complètement sa place lorsqu'elle est remontée. On peut constater sur la photo ci-dessus un jeu sur la lentille qui n'existait pas avant de l'avoir démonté pour la première fois.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
À gauche, la Hero 9. À droite, la Hero 10 avant démontage de la lentille © David Nogueira pour Clubic

Un problème que nous ne constatons pas sur la Hero 9 Black même après un an d'utilisation, comme on peut le voir dans la photo ci-dessus.
GoPro ne nous a pas donné d'explications, se contentant de préciser que la conception n'avait pas changé entre les deux caméras. Seule nouveauté : la lentille fait désormais appel à un verre hydrophobe, mais qui ne devrait pas être impliqué dans ce problème. Est-ce un défaut de fabrication ou seulement lié à notre modèle ? Les forums ne devraient pas tarder à évoquer le sujet si le problème est généralisé.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

Côté batterie, pas de changement, et si vous possédez déjà la Hero 9, c'est une bonne chose ! En effet, le précédent modèle accueillait déjà à son lancement ce même format d’accu pour supporter les caractéristiques du produit, la montée en puissance indiscutable des modes vidéo (arrivée de la 5K, par exemple) et la stabilisation (l’hypersmooth 3.0, le maintien de l’horizon), sans oublier l'ajout de l’écran en façade, énergivore lui aussi.

À l'époque, les utilisateurs d’Hero 8 Black bien équipés en batteries pouvaient se sentir frustrés par l'arrivée d'une nouvelle batterie de 1 720 mAh et 4,4 Volts. Pour les clients actuels de la 9 Black, pas de problème, vous pourrez interchanger les batteries.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
À gauche, la H9. À droite la H10 © David Nogueira pour Clubic

À l’arrière, la qualité de l’écran ne change pas entre les deux caméras. Toutefois, les nouvelles capacités de la puce et du capteur CMOS de 1/2,3" semblent déjà produire une meilleure luminosité sur cet écran arrière de 2,27". Celles et ceux qui espéraient voir débarquer une GoPro Hero 10 Black avec un capteur de 1 pouce seront déçus, ce ne sera pas encore pour cette fois. Ne soyez pas trop tristes, le passage à 23 Mp a tout du même du bon.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira

Pour en finir avec l'ergonomie de cette caméra, on peut souligner qu'il n’y a pas de changement non plus du côté de l’étanchéité : la Hero 10 peut toujours vous accompagner sous 10 mètres d'eau.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

Enfin, GoPro ne corrige toujours pas ce qui nous apparaît comme un défaut de conception, à savoir l'absence d'un bouton physique pour changer rapidement de mode d'enregistrement. Il faut systématiquement passer par l'écran tactile, ce qui peut se révéler très pénible lorsqu'on porte des gants par exemple. Avec un peu de configuration, pourquoi pas depuis l'application mobile, il serait possible d'assigner un mode à un bouton physique et y recourir facilement en cas de besoin.

Processeur GoPro GP2 : une montée en puissance qui profite au confort


Le processeur GP2 améliore nettement la fluidité de la caméra : mise en route de la caméra, réactivité des menus ou retour vidéo de l’écran en façade… Tout va mieux !
La Hero 9 Black améliorait déjà la gestion des menus, d'autant plus au fil des mises à jour… la Hero 10 Black fait encore mieux. Vous en trouverez quelques images ci-dessous.

En revanche, sitôt la caméra réglée sur le mode vidéo 5K, l’écran en façade affichait des petites latences qui pouvaient être un peu décevantes dans certaines conditions - notamment dans le cadre d’un VLOG.

Elles se sont toutefois atténuées pour être désormais presque imperceptibles. À l’usage tout est alors plus fluide, y compris du côté des fonctionnalités liées au smartphone.

La promesse d’un Wi-Fi plus réactif se vérifie assez bien. Alors même que nous utilisons des applications encore en « beta » lors de notre test, on remarque rapidement que la première connexion entre le smartphone et la caméra est vraiment plus rapide.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira

Il en est de même pour les suivantes, avec un accès à la galerie plus rapide. Attention, si la carte 64 Go (par exemple) est pleine, charger les miniatures prend toujours un moment.


Et comme GoPro promet que son processeur GP2 est 30 % plus rapide que le GP1 sur les transferts, nous avons procédé à quelques mesures. Pour un même fichier de 3,8 Go (soit environ 5,30 min) stocké sur une carte SanDisk Extreme Micro SD XC1 V30 U3 de 64 Go (comme celles livrées dans les packs de GoPro) il faut compter :


  • 2’50 min entre la Hero 10 vers notre Xiaomi Mi 10 Pro
  • 3’32 min entre la Hero 9 vers notre Xiaomi Mi 10 Pro
  • 3’47 min entre la Hero 10 et un iPhone 11
  • 4’32 min entre la Hero 9 et un iPhone 11

La Hero 10 permet également de transférer des fichiers depuis la caméra vers un smartphone depuis une connexion filaire. Dans notre cas, nous avons testé la chose avec un câble USB Type-C . Dans ce cas GoPro promet un taux de transfert 50 % plus rapide qu’en Wi-Fi… mais manifestement pas dans toutes les situations. Avec notre câble, il a fallu 3’58 min à la caméra pour transférer le même fichier, soit 1’08 min de plus qu’en Wi-Fi. GoPro nous explique qu'avec un smartphone récent, avec un bonne puce Wi-Fi, le transfert sans fil sera plus rapide.

Curieux, nous avons tenté d’en faire autant avec la Hero 9 et si la connexion est possible avec le smartphone, l’accès aux fichiers comme le transfert sont souvent soumis à des bugs. Là encore, nous avons posé la question à GoPro qui nous a indiqué que cette fonction arrivera d'ici la fin d'année sur la Hero 9 Black, via une mise à jour.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic


Toujours du côté des petites améliorations, le processeur GP2 permet aussi à la 10 Black de démarrer un brin plus vite que sa grande sœur. Comptez environ 2 secondes de moins pour la petite dernière, ce qui lui permet, une fois le mode « quick capture » activé, de capter les premières images après seulement 2 secondes et 52 centièmes contre 4 secondes et 75 centièmes.

Hypersmooth 4.0 et nouveaux modes vidéos

Le processeur maison GP2 permet également à GoPro de déployer une version encore améliorée de la stabilisation à savoir l’Hypersmooth 4.0. À vrai dire, après les résultats obtenus à l’occasion du test de la Hero 9 Black , on se demande encore comment la marque envisage d’améliorer la chose.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
GoPro

En fait, l’Hypersmooth 4.0 et le GP2 permettent de monter en résolution et en fréquence d’images puisqu’on note désormais la présence de modes 5,3K@60ips (contre 5K@30ips pour la 9), 4K@120 ips (contre 60 ips) et 2,7K@240 ips (contre 120 ips). De quoi réaliser des vidéos avec un niveau de ralenti 8x. Voilà qui ne manquera pas d'intéresser certains utilisateurs.

GoPro Hero 10 Black © GoPro
GoPro

Dans chacun de ces modes, vous retrouverez différents angles de prise de vue, avec, en plus de l’Hypersmooth en mode Boost, la présence du mode « linéaire avec maintien de l'horizon ». Celui-ci est toujours aussi spectaculaire et même un peu plus que sur la GoPro Hero 9 Black.

Pablo Lema, vice-Président produit et UX chez GoPro nous promet que l’inclinaison maximale passe de 27 degrés sur la Hero 9 Black à 45 degrés sur la Hero 10 Black. Une amélioration rendue possible grâce au nouveau processeur et au nouveau capteur 23 Mp.

Il est difficile de le vérifier très précisément dans l'action mais ce qui est sûr, c’est que le rendu est redoutable. La technologie Hypersmooth est devenue tellement efficace que certains pourraient même trouver le rendu de la vidéo un peu trop « sage » par rapport à l’action vécue sur le moment.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira

C’est d’ailleurs pour cette raison que GoPro propose, en plus du mode « boost », un mode « standard » qui permet parfois d’exploiter la vision « Superview » là où la caméra se limite parfois à un champ « large » en mode « Boost ». Oubliez le « superview » (16 mm) dans les modes 4/3 ou en 5K, il faut s’en remettre au mode large (16-34 mm) ce qui n’est déjà pas si mal.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© GoPro

À noter que nous n’avons pas pu tester le « Max Lens Mod », pas encore compatible sur la Hero 10 Black. Il faudra attendre une prochaine mise à jour pour en bénéficier. La stabilisation, elle, est toujours aussi dingue et on profite aussi de plus d’images par seconde.

Précisons que nous avons pu réaliser les tests de cette GoPro Hero 10 Black dans des conditions assez particulières. En effet, nous avons pu rejoindre Antoni Villoni, ambassadeur GoPro, dans le sud de la France, afin de réaliser des images à l’Evo bike Park, renommé pour ses pistes. En voici quelques extraits.

Dans la comparaison ci-dessus, on peut remarquer que l’efficacité de la stabilisation sur notre vélo et à notre rythme est quasi identique sur les deux caméras.
Le piqué est toutefois légèrement meilleur sur la Hero 10 Black. Il semble par ailleurs que la promesse faite par Pablo Lema lors de la présentation se vérifie à l’usage. Les détails sont bel et bien meilleurs au niveau des branchages des arbres et sur les côtés de l’image.

Cette seconde vidéo permet de se faire une idée des vibrations ressenties dans les bras et donc de la stabilité des caméras Hero 9 et Hero 10 (sur le guidon).

Nous avons également installé nos trois GoPro Hero 10 Black sur Antoni pour qu’il puisse éprouver la stabilisation… à sa manière. Pour ce professionnel il n’était pas recommandé de fixer une caméra sur le vélo, il absorbait donc lui-même une partie des vibrations, mais le résultat reste néanmoins impressionnant !

Dans l’ensemble, en plus de cette excellente stabilisation, on ne peut qu’apprécier l'augmentation du nombre d’images par seconde sur chacun des modes. C’est un véritable atout pour quiconque souhaite s’adonner à des montages créatifs, utilisant des ralentis. D'ailleurs, si nous sommes assez fan des modes 4K à 60 et 120 ips, le mode 5K à 60 ips offre lui aussi une belle latitude de travail en post traitement. On peut désormais ralentir des scènes si on le désire et zoomer légèrement dans l'image.

Dans cette dernière vidéo, nous mettons à l’épreuve la stabilisation dans des conditions de vibrations importantes et très rapides, le petit bateau circulant à environ 50 km/h. On peut également constater ici que le nouveau traitement hydrophobe de la lentille fait plutôt bien son effet.

Enfin, nous n’avons pas remarqué de différence de qualité audio entre la Hero 9 Black et la Hero 10 Black. Une stagnation qui se remarquait déjà entre la Hero 9 et la 8 Black.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© GoPro

On retrouve sur la Hero 10 Black une conception identique du micro latéral qui permet de mieux évacuer l’eau en cas d’immersion de la caméra et ainsi retrouver un son audible plus rapidement. Si le son reste donc imparfait, il est selon nous surtout primordial de ne pas laisser la captation en mode automatique, car l’électronique de la caméra fait trop « d’allers-retours » avec la fonction de réduction du vent, ce qui gâche finalement le résultat final.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira

À noter que si vous avez des besoins bien spécifiques en terme de captation audio, GoPro propose toujours son MediaMod qui apporte aussi une griffe pour ajouter un autre accessoire à la caméra, un flash par exemple, pour améliorer la qualité vidéo de nuit. De fait cette dernière malgré toutes les promesses faites par GoPro n'est encore pas à la hauteur de certains smartphones.

La faute au petit capteur qui, malgré le nouveau processeur GP2 et le fameux 3DNR (3D Noise Reduction), ne parvient pas à fournir un résultat optimal dans les basses lumières. Vous pourrez toujours tenter de prendre la main sur les réglages manuellement, mais vous ne ferez pas de miracle.

La Hero 10 Black est au final un produit aussi intéressant pour les novices qui veulent se contenter de déclencher sans se prendre la tête, que pour les plus patients (ou déterminés) qui prendront le temps de mettre le nez dans les réglages.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
© David Nogueira pour Clubic

Nous vous recommandons d'intégrer dans les raccourcis présents à l'écran d'accueil les réglages d'ISO et d'obturateur. Ceux-ci peuvent vous permettre de créer une configuration idéale si vous évoluez dans un milieu à la lumière changeante. L'électronique n'en fait parfois qu'à sa tête et mieux vaut alors brider ces réglages pour éviter les mauvaises surprises.
Enfin, d'autres préfèreront filmer sur un profil « Flat » pour s'adonner ensuite à du post-traitement, mais il est vrai que les images ainsi sorties de boîte seront moins flatteuses.


Des photos convenables en plein jour


Nous le disions, cette Hero 10 Black profite de la montée en qualité de la partie photo grâce à un trio d’ingrédients gagnants. En premier lieu, le capteur passe à 23 Mp (5 568 x 4 176 pixels), suivi du processeur plus performant et qui, troisième argument mis en avant par GoPro, permet de mieux exploiter le 3DNR.

Le 3DNR, « quézaco ? » me direz-vous. Il s’agit tout simplement de la technologie de réduction du bruit visant à réduire les artefacts dans des conditions de basse luminosité. Cette technologie que vous retrouverez peut-être sous le nom de « Noise reduction in low light » était déjà présente sur les précédentes caméras de la marque utilisant le GP1, mais elle progresse ici. Le GP2 offrant plus de puissance, l’algorithme intégré serait mieux exploité. À noter que toutes les photos ci-dessous ont été prises à main levée, les deux caméras fixées sur des perches et tenues l'une à côté de l'autre.

GoPro Hero 9 © David Nogueira
Cliché Hero 9 Black © David Nogueira pour Clubic
GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
Cliché Hero 10 Black © David Nogueira pour Clubic

Avant d’en arriver aux clichés en très faible lumière, on peut déjà constater un delta de qualité sur les photos réalisées de jour, même avec un ciel plutôt couvert. Nous allons comparer les photos réalisées avec les Hero 9 et Hero 10 Black, ici en mode HDR dans les deux cas.

GoPro Hero 9 © David Nogueira
Zoom Hero 9 Black © David Nogueira pour Clubic
GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
Zoom Hero 10 Black © David Nogueira pour Clubic

Les deux caméras livrent des clichés assez similaires. Le rendu n'est pas dingue, mais là encore pour les réseaux sociaux cela fait l'affaire. Lorsqu'on y regarde de plus près, on se rend compte que la Hero 10 Black fait tout de même très légèrement mieux. C'est autrement plus flagrant en mode standard, dans les clichés ci-dessous.

GoPro Hero 9 © David Nogueira
Cliché H9
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Cliché H9
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Cliché H9
GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
Cliché H10
GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
Cliché H10
GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
Cliché H10


Toujours sous un ciel couvert, ces autres clichés permettent constater la netteté sur toute la zone de l'image. Voici les photos réalisées sur les crêtes des Terres Noires à Digne-les-Bains. Dans l'ensemble, les photos produites avec la Hero 10 Black, à droite, affichent une meilleure fidélité des couleurs produisant une ambiance plus proche de la réalité.

GoPro Hero 9 © David Nogueira
GoPro Hero 9 © David Nogueira

Là-aussi, sans être extraordinaire, le rendu est tout à fait convenable, mais Hero 10 Black, (la photo de droite) fait légèrement mieux.

GoPro Hero 9 © David Nogueira
GoPro Hero 9 © David Nogueira

C’est assez peu élégant à dire, mais voyez comme les poils de bras sont nettement plus visibles sur la Hero 10 dans cette photo ci-dessus. Là encore, la netteté est meilleure dans les branchages, le sol, les montagnes, etc.

GoPro Hero 9 © David Nogueira

Sitôt qu’on zoom dans ces photos, on se rend compte que la Hero 9 produit une bouillie de pixels là où la Hero 10 fait encore un peu illusion.

L’illusion, c’est bien de cela qu’il s’agit ici : offrir une qualité qui fera l’affaire sur les réseaux sociaux notamment, sans jamais être au niveau des smartphones récents. On privilégiera ici l’effet d’immersion ou de vertige que peut offrir l’optique grand-angle dans le feu de l’action.

Vous pourrez également toujours prendre vos photos en RAW et passer ensuite par un logiciel de retouche photo. D'ailleurs, la bonne nouvelle, c'est que le processeur GP2 offre enfin une réactivité plus acceptable à cette action-cam. Que ce soit en mode RAW, standard, HDR ou SuperPhoto, la Hero 10 Black va bien plus vite que son aînée. C'est vraiment flagrant en mode RAW où la Hero 10 Black réalise une prise de vue quasi instantanée quand la 9 mouline encore quelques 2 ou 3 secondes après avoir pressé le déclencheur.

Une légère progression sur les clichés de nuit

Il est temps désormais de s'intéresser aux photos réalisées dans de faibles conditions de luminosité. À l'heure où les smartphones font de réels progrès sur le sujet, les action-cam, elles, ne sont pas pensées pour prendre des photos dans de telles conditions. Toutefois, GoPro promeut ici sa techno 3DNR. C'est donc par une météo très nuageuse que nous avons comparé les photos de la Hero 9, à gauche et celles de la Hero 10, à droite. Vous allez le voir, l'écart est parfois très tenu, penchant tantôt en faveur de la Hero 9, tantôt en faveur de la 10.

À noter que pour éviter le flou de mouvement, nous avons utilisé la reconnaissance vocale pour activer le déclencheur.

GoPro Hero 9 © David Nogueira
Etrangement, la Hero 9 capte plus de lumière
GoPro Hero 9 © David Nogueira
À 100 % ne niveau de détail est proche, mais plus flatteur sur la H9
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Des résultats très proches. Notez que les défauts sont maîtrisés dans le ciel, avec un avantage pour la H10 qui gère mieux cette portion de l'image
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Et un rendu plus agréable cette fois-ci pour la H10
GoPro Hero 9 © David Nogueira
La H10 change ici ses réglages et offre une image plus lumineuse, et plus fade aussi
GoPro Hero 9 © David Nogueira
À 100 % on note que la H10 tente de déboucher les arbres dans le fond
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Peu de différences flagrantes. Une température des couleurs un peu différente. La balance des blancs est en auto.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Là encore la H10 tente d'offrir plus de piqué en lissant moins les détails.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
La Hero 9 l'emporte avec un piqué mieux géré dans le gravier. La H10 lisse plus mais débouche un peu la toiture.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Là aussi la H9 l'emporte avec un renforcement des détails.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
La luminosité est très faible et le mode "photo de nuit" est efficace. La H10 l'emporte. Son optique en verre gère mieux le flare provoqué par le lampadaire.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Cela se vérifie facilement ici aussi. La H10 conserve beaucoup plus de détails. Dans la partie gauche de l'image, les ronds découpés dans la planche jaune sont plus nette. Le flare est visiblement provoqué par une légère différence sur l'angle de prise de vue.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
La encore, la H10 l'emporte avec son mode "'photo de nuit"
GoPro Hero 9 © David Nogueira
À 100% on peut toutefois noter un flou de bouger sur la H10, plus contenu sur la 9.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Nous sommes très agréablement surpris par ces résultats, même si là encore la H10 lisse plus et limite alors le bruit dans le ciel désormais très sombre.
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Là encore, la H9 l'emporte très légèrement selon nous
GoPro Hero 9 © David Nogueira
Pas mal pour toute une série de photos prise à mains levées.

3DNR et LTM : les éléments pour de belles vidéos en basse luminosité ?

En basse luminosité également les deux caméras sont difficiles à départager. La Hero 9 a de beaux restes, malgré son processeur moins performant. Nous avons d'ailleurs demandé à GoPro s'il fallait nous attendre à des améliorations du côté des vidéos en basse lumière, mais la seule réponse n'a été très précise. Pas question de se laisser aller à la moindre confession. Les équipes nous rappellent que la techno 3DNR et le LTM, pour Local Tone Mapping sont améliorés grâce au GP2. Pourtant, comme nous allons le découvrir dans la vidéo, l'écart n'est pas flagrant et, finalement, la Hero 9 n'a pas à trop rougir. Sachez que ces séquences ont toutes été réalisées en mode automatique, sans limites d'ISO. Le débit vidéo était réglé sur "élevé" pour chacune des caméras. Il nous bien reconnaître qu'il nous est sans doute nécessaire de nous perfectionner du côté des réglages de la caméra, car à la lecture des images en sortie de carte microSD, on se dit qu'il y a matière à faire mieux.

Lors du tournage, à l'écran des caméras, nous aurions juré que la H10 était un bon cran au-dessus. Comptant sur une meilleure plage dynamique, plus de piqué grâce à une amélioration de la partie optique et une meilleure gestion des "contre-jours" provoqués par le coucher de soleil. Pourtant une fois les vidéos transférées sur notre logiciel de montage, l'écart est très mince et pas toujours en faveur de la petite dernière. La Hero 10 Black a en effet, tendance à tirer sur les ISO et l'obturation pour compenser la perte de luminosité sur ce petit capteur (CMOS 1/2.3"), tout en appliquant ce qui semble être un algorithme de réduction du bruit (le fameux 3DNR) qui réduit l'impression de bouillabaisse de pixels, mais ne rends pas la chose plus flatteuse pour autant.

Gageons qu'avec le temps, les possesseurs de la GoPro Hero 10 Black apprendront à maîtriser les réglages manuels. Nous sommes persuadés qu'avec un peu de temps, limiter les ISO et bloquer la valeur d'obturateur peut être une solution lorsque la lumière se fait rare - encore faut-il destiner cette action-cam à cet usage.

Quoi qu'il en soit, sur les séquences nocturnes, comme celles à la fin de notre vidéo, il ne faudra pas en attendre des miracles : le capteur est trop petit. Vous pouvez toujours réclamer une Hero avec un capteur 1 pouce, mais GoPro vous dirait que cela imposerait de créer une caméra bien plus grosse et, surtout, encore plus chère.

Performances à la hausse, autonomie à la baisse

C'était à craindre ! La montée en puissance du processeur et le gain de performances offerts par la caméra ne pouvaient se faire sans impacter l'autonomie de la caméra. En tout cas, pas sans changer de batterie - ce qui n'est pas le cas comme nous le disions plus haut.

S'il est assez difficile de vous partager une donnée précise tant la durée peut varier en fonction des usages et des modes, nous pouvons vous dire que dans la configuration qui sera sans doute la plus utilisée, à savoir 4K@60ips, l'autonomie de la Hero 10 Black se situe entre 1 heure et 1 heure 30. Dans des conditions similaires, la Hero 9 Black pouvait atteindre 1 heure 40. Aussi, dans bien des cas, il est indispensable de couper le GPS, sous peine de descendre à moins d'une heure d'utilisation, et ce surtout si vous n'envisagez pas d'exploiter les données GPS dans vos montages vidéo.

GoPro Hero 10 Black © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Le GPS décharge en effet votre batterie même lorsque la caméra est éteinte.

Si une définition Full HD vous suffit, sachez par ailleurs que l'autonomie sera presque doublée dans le cadre d'un VLOG en 1080p à 30 ips, par exemple. Enfin, pour conclure ce chapitre, précisons que nous avons eu quelques bugs du côté de la jauge de la batterie. Celle-ci passait parfois de 30 à 10 %, puis à 18 % et cela dans un laps assez court de temps. Voilà qui ne rassure pas quant à sa fiabilité. En d'autres termes, si vous voulez être tranquille, achetez a minima une seconde batterie.

GoPro Hero 10 Black : l'avis de Clubic

La Hero 10 Black est, dans l'ensemble, une belle évolution de la précédente mouture de l'action cam de la marque, même si les améliorations ne sont pas aussi impressionnantes qu'elles pouvaient l'être entre la 8 et 9 Black.

Cette nouvelle version profite d'une stabilisation encore meilleure, d'une augmentation du nombre d'images par seconde (et disposer d'un ralenti 8x en Full HD, mais aussi 2,7K, c'est n'est pas rien !) et d'une fluidité plus appréciable encore… La firme californienne peaufine sa recette et c'est une excellente chose. Reste qu'à ce niveau de prix, on n'en attendait finalement pas moins du leader de l'action-cam.

La Hero 10 Black est donc un très bon produit dont les améliorations techniques laissent espérer qu'une future Max 2 pourrait bien être en cours de préparation. Évidemment, ce sont là des propos que GoPro se garde bien de commenter…

GoPro Hero 10

9

Sans être une révolution, la GoPro Hero 10 corrige quelques lacunes de la Hero 9 et on apprécie ! La stabilisation est encore plus performante et l'action cam intègre de nouveaux modes vidéo 4K et 5K. Une montée en puissance rendue possible grâce au nouveau processeur maison, le GP2, qui améliore par la même l'expérience utilisateur.

Les plus

  • Processeur GP2
  • Nouveaux modes vidéo
  • Montée en puissance de la stabilisation
  • Qualité des vidéos
  • Amélioration en photo
  • Meilleure fluidité de l'interface
  • Facilité d'utilisation

Les moins

  • Qualité photo basses lumières
  • Prix à la hausse
  • Autonomie en berne
  • Pas de bouton physique configurable

Qualité photo et vidéo de jour 9

Qualité photo et vidéo faible luminosité 8

Ergonomie matérielle 9

Ergonomie logicielle 10

Autonomie 8

Modifié le 17/09/2021 à 15h53
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
5
luck61
il fallait faire des vidéos en basse luminosité , comme dans une foret , ou le matin tôt, car c’est le gros problème de cette action cam , en début d’année j’avais hésité entre la gopro 9 et l’insta360 avec le capteur 1" , j’ai pris la gopro9, ça serait à refaire je prendrais l’insta360 avec capteur 1" car dans les bois avec la stabilisation numérique , l’image est dégueulasse avec la gopro , si la prochaine génération de insta360 1" améliore encore la qualité d’image en basse luminosité, ça va être difficile pour GoPro de plus quand on voit ce qu’arrive à faire certain smartphone en basse luminosité…
David_Nogueira
Bonjour, Oui je vais compléter tout ça ASAP. Ce test m’a déjà pris beaucoup de temps et, malheureusement, j’ai eu un gros crash de carte mémoire avec les images de nuit. Je n’ai réussi à récupérer que les photos dans la pénombre. Affaire à suivre.
Epsylon93
Merci David pour ce test extrêmement complet
Popoulo
Excellent article.
David_Nogueira
Merci beaucoup, ça fait plaisir !
David_Nogueira
Merci merci ! Cela fait bien plaisir après une bonne dose de travail.
Patricia_Martinez
Bonjour luck61, allez voir la vidéo de Mon sport sur sa chaine youtube, vous comprendrez pourquoi il ne veut pas de capteur 1 pouce sur la Gopro.<br /> La vidéo s’intitule : Gopro 10 : capteur de 1 pouce ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Panasonic délocalise sa production de téléviseurs, jusqu'alors située en République tchèque
Outre leur pic lumineux, les dalles Mini LED jouissent d'un bel avantage face à l'OLED
Sony Alpha 7 IV : polyvalence, puissance et autofocus au sommet pour ce nouvel hybride plein format
AirPods 3 vs AirPods 2 : quelles nouveautés au programme ?
AirPods 3 vs AirPods Pro : ne faites pas le mauvais choix
Prévus pour le 1er novembre, les Beats Fit Pro fuitent, découvrez-les en image
Apple Music : une nouvelle offre à petit prix et trois nouvelles couleurs pour le HomePod mini
Apple lance les AirPods 3 : voici tout ce qu'il faut retenir de ces nouveaux écouteurs sans fil
Airpods 3, Macbook Pro 14
Hisense continue d'étoffer Vidaa OS et offre un accès à MyCanal à tous ses utilisateurs
Haut de page