Midia InkPhone : un smartphone à écran E Ink offrant 2 semaines d'autonomie

27 juin 2014 à 18h06
0
Le concepteur chinois Onyx, à qui l'on doit des liseuses Android, poursuit son action consistant à décliner des terminaux mobiles en version encre électronique. Il annonce cette fois le lancement d'un smartphone Android à écran E Ink, le Midia InkPhone.

Contrairement à ce que son fabricant revendique, l'Onyx Boox E43 n'est pas le premier smartphone Android recourant à un écran E Ink. Il a été devancé par l'étonnant YotaPhone russe, dont on attend avec impatience l'alléchant successeur. Le Midia InkPhone, tel qu'il est baptisé en Europe, est en revanche le premier smartphone Android à ne disposer que d'un écran E Ink, et le premier à afficher de véritables applications Android sur cet écran, puisque les YotaPhone requièrent des applications spécifiques.

0140000007461997-photo-onyx-boox-e43-ou-midia-inkphone.jpg
133,6 x 69,6 x 9,6 mm pour 126 g

Comme sur les liseuses du fabricant, l'interface d'Android a été adaptée à la faible réactivité des écrans à encre électronique. Elle a principalement été débarrassée des effets visuels (animations, fondus) et contrastée.

Comme de vieux téléphones avant l'avènement de la couleur, cet InkPhone se prête donc bien aux fonctions de base (téléphone, messages), mais aussi à la lecture de contenus dits lents, tels que des livres ou des titres de presse, reformatés le cas échéant. L'appareil cible un certain style de vie et intègre d'ailleurs un mécanisme de liste blanche/liste noire permettant de filtrer les appels et messages entrants. Enfin en dépit de sa batterie d'une capacité modeste de 1800 mAh, il revendique grâce à son écran très économe une autonomie record de 2 semaines.

Sur le plan technique, l'Onyx Boox E43 arbore comme son nom l'indique un écran E Ink Pearl de 4,3 pouces, affichant 800 x 480 pixels et bénéficiant d'un éclairage frontal. Il abrite une puce MediaTek avec un CPU ARM Cortex-A9 à 1 GHz, 512 Mo de mémoire vive, 4 Go de mémoire interne, extensible par microSD, des connectivités sans fil 3G, Wi-Fi N et Bluetooth 2.1. Il repose enfin sur Android 2.3.5, une version malheureusement vieillissante qui ne permet pas d'obtenir les dernières versions de certaines applications populaires référencées sur le Google Play Store.

L'Onyx Book E43 ou Midia InkPhone est désormais proposée en précommande en Europe, pour la modique somme de 150 euros.

00C8000007461999-photo-google-play-newsstand-sur-onyx-boox-e43.jpg
00C8000007462001-photo-feedly-sur-onyx-boox-e43.jpg
00C8000007462003-photo-pocket-sur-onyx-boox-e43.jpg
Google Play Newsstand, Feedly et Pocket se prêtent très bien à un écran E Ink

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top