YotaPhone : un smartphone russe à écrans LCD et E Ink (màj)

20 février 2013 à 17h53
0
Un équipementier russe ambitionne de se lancer à l'international avec un smartphone innovant, répondant pour l'heure au nom de code « YotaPhone », qui présente la particularité d'être doté d'un écran E Ink en plus d'un écran conventionnel.

Le PDG du fabricant Yota Devices est parti du constat que le tout-connecté imposait aux utilisateurs de constamment manipuler leurs smartphones pour surveiller l'arrivée de notifications, puisque les écrans conventionnels (LCD ou OLED) sont énergivores et requièrent une intervention humaine.

En plus de l'écran LCD de 4,3 pouces occupant la quasi-totalité d'une face, le « YotaPhone » dispose donc sur l'autre face d'un second écran de même taille affichant constamment des informations. Il s'agit d'un écran à encre électronique, comme sur les lecteurs de livres électroniques, qui ne consomme de l'énergie que lorsqu'il change d'état.

01E0000005731832-photo-yotaphone.jpg

Les deux écrans n'affichent donc pas les mêmes informations et sont complémentaires. D'ailleurs seul l'écran LCD est tactile. C'est avec lui qu'on utilisera le terminal, comme avec n'importe quel smartphone Android. Mais en veille, l'écran E Ink peut afficher toutes sortes d'informations visibles sans aucune intervention de l'utilisateur. Le terminal n'interpelle donc pas l'utilisateur en allumant son écran à la réception d'une notification. Cet écran peut afficher la date et l'heure, les appels manqués, les derniers messages délivrés, etc. Un kit de développement (SDK) permettra aux éditeurs tiers de l'exploiter.

L'appareil sera par ailleurs un smartphone conventionnel. Les premiers prototypes disposent d'un SoC Qualcomm Snapdragon S4 double cœur, de 2 Go de mémoire vive, d'un écran LCD HD (1280 x 720 pixels), d'un capteur principal à 12 millions de pixels, d'un capteur d'appoint pour les autoportraits et la visio, d'une connectivité 4G LTE et d'une batterie de 2100 mAh.

Malheureusement Yota Devices ne pense commercialiser la version définitive d'un tel smartphone, avec la dernière version en date d'Android, qu'au quatrième trimestre 2013, dans un an ! D'ici là, il présentera au mois de février une version préliminaire, au Mobile World Congress.

Publication initiale le 14/12/2012 à 10 h 34



Mise à jour le 20/02/2013 à 17 h 53

Yota Devices a annoncé aujourd'hui qu'il avait choisi son fabricant. C'est donc l'ODM chinois Hi-P, qui fabriquerait déjà des « produits sophistiqués et avancés en gros volumes » et pour pour des marques « significatives », qui se chargera du YotaPhone.

Le concepteur russe profite de l'occasion pour annoncer la mise en place d'un centre de recherche et développement à Singapour, dans lequel il concrétisera le concept susmentionné mais préparera aussi et surtout d'autres modèles.

Le YotaPhone est désormais attendu au second semestre 2013, d'abord en Russie, puis à l'international. La fourchette est moins précise qu'auparavant, on peut donc espérer qu'il sera commercialisé un peu plus tôt que prévu.

0136000005731828-photo-yotaphone.jpg
010E000005731830-photo-yotaphone.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top