Nexus 4 : ni Google ni LG n'attendaient une telle demande

le 07 décembre 2012 à 12h05
0
Véritable succès en termes de ventes, le Nexus 4, smartphone à bas prix proposé par Google et LG, n'était visiblement pas pressenti par les deux entreprises pour être leur carton de fin d'année. Le fabricant vient même de confesser que maintenir la cadence de production pour répondre à la demande n'était pas chose aisée.

00FA000005529525-photo-nexus-4-par-lg.jpg
Lancées le 13 novembre dernier sur Google Play, les ventes de Nexus 4 ont connu un succès tellement fulgurant que les stocks se sont écoulés en quelques heures dans certains pays - dont la France - et en quelques minutes seulement dans d'autres. Après un réassort limité à la fin du mois, les délais de réception des terminaux sont désormais estimés au mois de janvier 2013, et certains pays seront même privés de l'appareil pour raison de stocks insuffisants.

Une situation qui s'explique tout simplement par une pénurie de terminaux... que LG incombe à une « énorme demande ». Voilà qui ne fait pas vraiment avancer le schmilblick, alors que de très nombreux clients attendent leur smartphone. « Le Nexus 4 est extrêmement populaire, et les vendeurs ont reçu une demande énorme » a expliqué à CNET Andy Coughlin, responsable du secteur téléphonie de LG au Royaume-Uni. « Comme dans tout processus de vente, LG fourni une quantité de produits qui correspond aux prévisions de ceux qui vont les vendre. Dans le cas du Google Play Store, la demande a fortement dépassé les prévisions. »

En somme, Google n'aurait pas estimé correctement les ventes du Nexus 4, poussant LG à en minimiser la production. Un constat de relativise l'analyste d'IHS Ian Fogg : « Il est difficile de dire si Google a sous-estimé la demande, où s'il a tout simplement choisi de limiter le nombre de terminaux disponibles. » Vendre à flux tendu pour pousser les acheteurs à investir au plus vite, une stratégie qui n'est que trop courante dans le secteur du hi-tech.

Dans tous les cas, le succès du Nexus 4 est un bon point pour Google, puisque le terminal permet de développer le parc d'activation d'appareils sous Android. Pour LG, il s'agit désormais de produire suffisamment d'appareils pour répondre à la forte demande. Les acheteurs eux, vont devoir prendre leur mal en patience...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Insolite : un robot pour vous frapper quand vous jouez en VR (c'est plus réaliste!)
Bientôt des places de parking exclusivement réservées aux véhicules propres ?
VivaTech 2019 - Qwant et Microsoft s'associent pour rivaliser face à Google
Dota 2 : éviter les joueurs toxiques pourrait bientôt impliquer un abonnement
Spotify va tester son premier accessoire à destination des voitures
⚡ Bon plan : Ausdom Casque Bluetooth Réduction Bruit Active à 34,99€ au lieu de 49,99€
Test Rage 2 : un monde ouvert générique, prétexte à un FPS enivrant
Wing, la compagnie de drones d'Alphabet, va débuter ses premières livraisons en juin
AMD : certaines spécifications des puces EPYC 64 & 32 Cores en fuite
La définition d'un kilogramme change à partir d'aujourd'hui
Malgré le blocage américain, l’Europe ne veut pas exclure Huawei
L'assistant Nissan ProPILOT 2.0 autorise la conduite sans les mains sur autoroute
Les nouveaux Arduino arrivent, plus puissants et plus abordables
Google souhaite créer une initiative open source pour la conception de puce électroniques
Minecraft devient le jeu le plus vendu au monde !
scroll top