Le Galaxy Note 7 revient… aux USA

Le dernier né des smartphones de Samsung fait son retour aux Etats-Unis. En France, il faudra encore s'armer de patience et attendre jusqu'à la fin du mois d'octobre pour se procurer à nouveau un Galaxy Note 7.

Aux Etats-Unis, les opérateurs de téléphonie mobile sont à nouveau prêts à vendre le Samsung Galaxy Note 7. Selon The Verge, Verizon, Sprint, T-Mobile ainsi qu'AT&T disposent de terminaux en stock et peuvent donc à présent procéder à leur vente. Le smartphone a en effet été approuvé par les autorités en charge de la sécurité de tels appareils.

En France, les vendeurs tablent sur un retour à la vente d'ici la fin du mois d'octobre. Il faudra donc attendre jusqu'au 28 octobre voire au 3 novembre pour pouvoir mettre la main sur un Samsung Galaxy Note 7 neuf. En attendant, le groupe a promis le remplacement des modèles défectueux et doit donc procéder aux échanges de matériel avec les propriétaires malchanceux.

Pour rappel, des utilisateurs de ce téléphone ont rencontré des problèmes à cause d'une surchauffe de la batterie. Des explosions et autres incendies ont ainsi été répertoriés, des compagnies aériennes allant même jusqu'à interdire l'appareil en vol. Des rappels ont ainsi été programmés par Samsung.





A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page