Air France autorise les appareils électroniques au décollage et à l'atterrissage

Romain Heuillard
Publié le 14 février 2014 à 16h12
Air France a officialisé aujourd'hui qu'elle autorise ses passagers à utiliser leurs appareils électroniques pendant le décollage et l'atterrissage depuis le 10 février.

0140000006005094-photo-logo-air-france.jpg

Après des compagnies aériennes américaines, c'est aujourd'hui au tour d'une européenne d'autoriser l'utilisation des appareils électroniques personnels (PED) pendant toutes les phases des vols.

Air France est la première compagnie d'Europe à lever l'interdiction, trois mois presque jour pour jour après l'annonce de l'agence européenne de la sécurité aérienne (l'EASA). Cette dernière avait emboité le pas à la FAA (Federal Aviation Administration), son homologue américaine, qui avait procédé à la même annonce deux semaines plus tôt.

0140000006005122-photo-boeing-777-300-air-france.jpg

Casques et claviers sans fil restent interdits

Jusqu'à présent les appareils électroniques ne pouvaient être utilisés qu'entre les phases de décollage et d'atterrissage. Désormais ils pourront l'être de l'entrée à la sortie de l'avion, y compris pendant les phases de roulage et les phases d'attente qui suivent parfois la fermeture des portes, et qui peuvent s'éterniser sur les aéroports les plus fréquentés. Il faudra néanmoins enclencher le mode avion de la fermeture des portes à l'arrivée au point de stationnement, c'est-à-dire désactiver les connectivités GSM, Wi-Fi et même Bluetooth (casques et claviers sans fil par exemple sont donc interdits). À moins bien sûr d'être passager d'un des rares vol long-courrier équipés en Wi-Fi.

Tous les vols semblent concernés, en particulier les vols courts, rarement équipés de systèmes de divertissement, sur lesquels on pourra jusqu'à doubler le temps d'utilisation de ses appareils.

Aller plus loin
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.