Osmosis : la nouvelle série française sur Netflix mêle amour et technologie

Mathieu Grumiaux Contributeur
28 mars 2019 à 13h37
0
Osmosis
© Netflix

Netflix lance sa troisième série française ce vendredi 29 mars. Ce projet de science-fiction possède un budget confortable et de solides ambitions pour donner un coup de fouet à la production hexagonale.

Osmosis est une série attendue au tournant. Troisième production hexagonale soutenue par Netflix, le service de SVOD devra faire oublier les tentatives ratées que constituaient l'hilarant polar politique Marseille et la comédie romantique Plan Cœur, qui n'ont pas marqué les esprits, hormis pour de mauvaises raisons.

Une série de SF ambitieuse dans le paysage télévisuel hexagonal


Le projet est une adaptation de la web-série homonyme diffusée par Arte en 2015. Elle met en scène un futur proche, où la technologie permet de trouver le partenaire idéal grâce à une série d'algorithmes et de nano-robots implantés sur des volontaires. Paul (Hugo Becker) et Esther (Agathe Bonitzer), frères et sœurs et créateurs de ce programme baptisé Osmosis, devront affronter les conséquences du développement d'un tel dispositif.

Entre romance et thriller, Osmosis possède de solides points forts comme un budget d'1 million d'euros par épisode et Audrey Fourché (scénariste de Borgia et Les Revenants) officiant comme showrunner.

Osmosis est également l'une des très rares tentatives de faire de la science-fiction, un genre traditionnellement boudé dans nos contrées au profit de comédies plus familiales et consensuelles.

Des premiers avis mitigés


À l'occasion du festival Series Mania à Lille, les deux premiers épisodes de la série ont été diffusés en avant-première. Les critiques sont unanimes quant à la qualité visuelle d'Osmosis, avec une ville de Paris futuriste parfaitement représentée et une réalisation léchée, dont « quelques belles idées de mise en scène » selon les critiques de Première.

Ils regrettent cependant, comme le site Écran Large, une « ambition peu mesurée » dans ses premiers chapitres et des acteurs qui semblent perdus entre les différentes intrigues développées par les scénaristes, malgré un ton progressiste assumé et une diversité des sexualités abordée frontalement.

The Verge ajoute également qu'on ne peut s'empêcher de penser à Black Mirror (également sur Netflix) quant à son traitement de la technologie et de ses possibles dérives, sans toutefois être aussi vindicatif dans sa peinture d'une société aliénée par le progrès.

L'intégralité de cette première saison sera mise en ligne ce vendredi 29 mars. Netflix a déjà annoncé plusieurs autres projets pour l'année 2019, développés en France et en exclusivité pour la plateforme SVOD.

5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top