L'entreprise 23andMe a vendu un médicament basé sur les données ADN des patients

13 janvier 2020 à 10h58
5
comprimé médicament.jpg

La société spécialisée dans l'analyse ADN 23andMe a vendu les droits d'un nouveau médicament qu'elle a développé en utilisant les données génétiques de ses clients.

La signature d'accords de vente pour un médicament qu'elle a développé, ici destiné au traitement de maladies inflammatoires, est une première pour l'entreprise 23andMe .


Des essais cliniques à venir

L'accord permettra à l'entreprise Almirall SA d'exploiter ce traitement. Pour la vice-présidente du développement économique de la firme, Emily Drabant Conley, « c'est un moment décisif pour 23andMe ». C'est en effet la première fois que la société signe un accord pour un médicament qu'elle a elle-même développé.

Le rôle précis qu'a joué l'ADN dans la mise au point du médicament n'a pas été précisé. Le produit contiendrait un anticorps monoclonal bispécifique prévu pour cibler une protéine précise dans le corps humain. Dans le cas présent, il doit bloquer les signaux émis par la famille de protéines connue sous le nom de cytokine IL-36, régulièrement associée à des maladies inflammatoires et à certaines maladies auto-immunes. 23andMe aurait déjà réalisé des tests sur des animaux, mais doit encore passer le stade des tests cliniques sur l'humain.

D'après Emily Drabant Conley, 23andMe compte expérimenter d'autres catégories de médicaments, mais entend les tester en interne avant de les céder à des entreprises tierces. « Nous émettions l'hypothèse, il y a cinq ans, que nous pouvions tirer parti de nos données génétiques pour développer de meilleurs médicaments. À présent, nous voyons cette hypothèse se concrétiser », a-t-elle déclaré.


Le marché prolifique de l'ADN

L'utilisation de données génétiques, dans différents secteurs, est de plus en plus répandue, et un nombre toujours plus important de sociétés se positionnent sur leur exploitation. L'une d'elles, FamilyTreeDNA, est même accusée d'avoir fourni les données génétiques de ses clients au FBI américain. Dans le domaine médical, l'ADN est désormais étudié pour prédire la propension d'une personne à développer des cancers ou des maladies cardiaques.

Selon Bloomberg, plus de 10 millions de personnes ont réalisé des tests ADN chez 23andMe. D'après New Scientist, plus de 80 % de ces personnes ont accepté que leurs données soient utilisées par l'entreprise pour la recherche, ou par des scientifiques essayant de déterminer les causes de maladies. Cette masse de données pourrait ainsi permettre à l'enseigne de mettre en lumière de nouveaux traitements contre certains types de maladies.

Tim Frayling, un généticien moléculaire de l'université britannique d'Exeter, se dit enthousiaste. « Le médicament est susceptible d'être le premier de nombreuses licences de la société, explique-t-il. Au fur et à mesure que la base de données génétiques de 23andMe se développe (elle a doublé au cours des deux dernières années), elle deviendra plus susceptible de fournir des informations médicalement utiles ».

Source : New Scientist.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Saulofein
« D’après New Scientist, plus de 80 % de ces personnes ont accepté que leurs données soient utilisées par l’entreprise pour la recherche »<br /> Nous pouvons grandement remercier ces personnes grâce a qui la science peut avancer!<br /> Les test ADN de 23andme sont vraiment top, et les informations assez sympa.<br /> Le seul bémol, c’est qu’ils n’ont pas le droit de vous donner les risques que vous avez de developper des maladies, mais bon, ça c’est encore a cause des loi restrictives…
Duben
Ce qui est amusant c’est que les gens ont payés pour fournir leur ADN afin que cette société puisse ensuite faire du business avec ^^
K4minoU
tout comme la biométrie sur nos smartphones =)<br /> on paye jusqu’à un millier d’euros pour filer notre empreinte digital et/ou nos tronches ^^<br /> si ça peut sauver des vies ici… why not…
Popoulo
Moi-même atteint d’une maladie qui ne se soigne pas mais qui me laisse toute de même vivre tranquille et abuser de la vie dans son ensemble, tous les 3 mois je passe une journée dans un centre de recherche médical en tant que volontaire pour une série de tests, prélèvements sanguins etc… Mon ADN est ensuite utilisé pour la recherche - j’en suis conscient et j’ai donné mon accord - et m’en tamponne qu’ils se fassent de la tune avec du moment que ça puisse aider par la suite des personnes malades.<br /> C’est gratuit et vous êtes même défrayé sur simple demande.
genesya
Sauf erreur d’après les « genies apple » les données biométriques des téléphones/ipad/etc… sont des représentations mathématique complexes, chiffrées et stockées en local uniquement et qui ne produit qu’un résultat unique à chaque enregistrement, donc si l’on reset son device la signature sera différente en cas de nouvelle saisie. l’emprunte ou le visage ne sont jamais partagés, en cas de backup sur le cloud la représentation mathématique est chiffrée et donc « inaccessibles » mathematiquement parlant non ?<br /> On nous aurait menti vous croyez ?
K4minoU
Oui et on se résigne à utiliser un modèle, un écosystème, car c’est comme ça… Sans oublier le côté pratique, finalement très terre à terre.<br /> Concernant une signature ou un hash, si la clée de hashage diffère mais qu’elle est stockée et permet d’identifier sans ambiguïté , cela est tjs réutilisable si elle n’a jamais été effacée<br /> Et puis entre ce qu’ils affirment et font, il y a un monde, sans oublier les failles de sécurité via les API, prestataires tiers et j’en passe…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Contre toute attente (non), il y aura bien un Pocophone F2
La prochaine saison de Westworld débutera mi-Mars… aux Etats-Unis
Vente de voitures électriques en France en 2019 : Renault ZOE, Tesla Model 3 et Nissan Leaf en tête
Le Black Shark 3 5G de Xiaomi pourrait embarquer plus de RAM que votre PC
Suite à une plainte de Philips, une enquête vise les montres connectées et Fitbit et Garmin
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
Haut de page