Les dentistes pourront bientôt imprimer en 3D couronnes, prothèses dentaires et dentiers

17 novembre 2019 à 19h00
19
formlabs.jpg

L'impression 3D ouvre de belles perspectives pour la médecine, notamment en termes de création de prothèses personnalisées et adaptées aux besoins des patients. Une entreprise américaine propose désormais de transporter ces nouveaux acquis vers le secteur dentaire.

Formlabs, créée par des anciens étudiants du MIT, vient en effet de mettre au point une nouvelle imprimante 3D spécialement destinée aux dentistes.

Un nouveau département dentaire pour Formlabs

Nommée la Form 3B - l'imprimante est calquée sur le modèle de la Form 3, révélée par l'entreprise plus tôt dans l'année - elle pourrait permettre de produire des prothèses dentaires ou couronnes plus rapidement et à moindre coût.

L'entreprise a même ouvert un département spécifique, « Formlabs Dental », pour mettre au point une résine dentaire spécifique à l'utilisation de cette imprimante 3D.


La Form 3B utilise la stéréolithographie (ou SLA), une technique d'impression 3D avancée où la résine liquide est solidifiée sous l'action d'un laser ultraviolet.

Formlabs

Couronnes, bridges, protège-dents...

La Form 3B est pour le moment capable de produire des couronnes, des bridges dentaires, des protège-dents, des attelles dentaires, des dentiers et d'autres produits.


L'imprimante 3D devrait être mise sur le marché prochainement. Son prix ? Environ 1 000 dollars de plus que la Form 3, qui coûte déjà 4 999 dollars, selon TechCrunch.

Source : Techradar
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
17
Cybercafe_Mohamamed_Chaari
Comment ça marche ?<br /> La réponse donnée par ( https://dental.formlabs.com/form-3b/ ) est la suivante :<br /> " 1. Scan<br /> Recueillir numériquement l’anatomie du patient à l’aide d’un scanner intra-oral. Envoyez des numérisations au laboratoire avec une prescription numérique ou à un poste de travail.<br /> 2. Conception<br /> Importez des données de numérisation dans un logiciel de CAO, où se déroule la conception virtuelle.<br /> Importez les fichiers CAO conçus dans le logiciel de préparation d’impression PreForm pour la configuration de l’impression et envoyez-les facilement à une imprimante Formlabs.<br /> 4. Préparer<br /> Laver, sécher et post-traiter les pièces imprimées. Ces pièces peuvent ensuite être utilisées en bouche ou pour produire diverses indications. " ( fin de citation )
bitnique_1_1
Peut être qu’avec ça, nous les minables, les sans dents, les illettrés (et les toutes les autres descriptions dont nous affubles les cancrelats devant qui nous baissons la tête quand ils passent) pourront avoir des soins décents…
Roxy
Ils devrait inventée une couple de dentistes qui comprend la nécessité des dents avec un gros coeur j’ai deux assurances et incapable de me payer un pont ou remplacer mes couronne de 40 ans que mon père m’avait payer après un accident donc je sourit pas pourquoi cela existe pas qui comprend je veux pas gratuit mais au moins payable pas un fardeau
Jerome_Kokot
Désolé mais il y a plusieurs erreurs dans votre article. L’impression de modèles en résine n’a rien de neuf. Pas plus que l’impression de bases pour les prothèses amovibles ou de protège dents et gouttières d’ailleurs. Par contre il n’est toujours pas possible d’imprimer des couronnes ou des bridges, seulement des modèles de travail. Aucune résine assez solide n’est disponible sur le marché. On peut juste produire des couronnes et bridges provisoires qui auront une durée de vie de quelques mois.<br /> Vous avez vite fait d’oublier de parler du scanner intraoral qui permet d’accéder à cette technologie… Tout comme du temps de traitement et de manutention des pièces à produire.<br /> Merci de ne pas stigmatiser une profession en fournissant des informations partielles et erronées.
Thierry2
Tout à fait.Le temps de manipulation est très long et la formlabs est un 1er prix,pour espérer de meilleures impressions il faudra investir dans des imprimantes plus onéreuses.Avant de nous réjouir<br /> de pouvoir fabriquer complètement numériquement à bas coût,n’oublions pas que cette transition est parfois difficile,l’investissement est conséquent donc des crédits pour de petites entreprises ou cabinets qui n’ont pas tjs les reins solides, certains postes disparaissent et c’est très compliqué pourcertaines personnes de se reformer malheureusement.Je suis sceptique quant aux nouvelles formations proposées à nos jeunes,on les cantonne uniquement à des postes numériques en oubliant beaucoup de base,la transition est très brutale.<br /> Le monde dentaire n’a pas d’à priori sur les patients, elle propose des gammes en fonction des budgets.<br /> Navré d’être hors sujet…je voulais juste souligner les répercutions du numérique,les choses paraissent bien simples mais derrière,tout un système doit se remettre en place sans dommage collatéraux en trouvant les meilleurs compromis pour le bien de tous.
Peter_Vilmen
J’ai vraiment hâte que la qualité du travail des prothésiste soit normalisée, et peut-être qu’un jour les dentistes eux-même seront remplacés pour le bonheur de tous.<br /> La qualité esthétique de mes couronnes et facettes ont toutes été ratées, trois fois d’affilé pour mes couronnes (on a du les scier trois fois d’affilé), et le tout dans une clinique parisienne sois disant de qualité. Un dentiste a aussi oublié un outil dans une de mes dents sans m’en informer, et un autre en a cassé un mais n’a pas voulu prendre en charge mes soins et m’a envoyé vers une université qui me prendrait en charge « dans les mois à venir ». Malheureusement, le métier de dentiste n’amènera jamais des passionnés vu le quotidien du métier. Automatiser les soins dentaires fera le bonheur des patients et celui des dentistes qui n’auront pas à se forcer à prétendre être au services des autres et pourront tous se rediriger vers la finance.
Kiwi
Bonjour!<br /> Premièrement le prix des prothèses sortants du laboratoire ne sont pas excessifs. C’est la marge du dentiste qui est abusive.<br /> Ensuite être un bon prothésiste dentaire est un métier qui demande des années de formations et pas seulement dans le numérique.<br /> Les dentistes sont des prescripteurs de prothèses et non des producteurs. Laissez chacun faire sont métier !
faupiais
Heu… mon dentiste le fait depuis plus de 2 ans ce qui lui permet de ne plus être dépendant des fabricants de protèse et du coup il n’y a plus aucun délais d’attente pour la fabrication et la pose… compter 1h30-2h pour scanner l’emplacement de la dent à créér et la fabrication, le tout en céramique. A voir c’est assez impressionnant de voir la dent se former petit à petit à partir d’un petit bloc de céramique.
kervern
a plusieurs occasions j’ai vu les factures des prothésistes circuler, certains dentistes vont jusqu’à ce faire 0% de marge et je confirme que c’est bien ses prothésistes qui s’en mettent plein les fouilles parce que ses foutus lobbyistes empêches la loi de changé, et cette foutu loi impose d’avoir un diplome, alors que maintenant n’importe qui est capable avec un scanner 3D et une bonne imprimante de faire le boulot, alors OUI a la fin de ce foutu métier de prothésistes qui s’en met plein les fouilles !
kervern
j’espére qu il a le diplome, sinon il peut perdre le droit d’exercé !
KlingonBrain
Ouais, clairement.<br /> Aujourd’hui, les tarifs des dentistes ne sont plus à la portée de la majorité des français.<br /> D’ou le fait que beaucoup de gens laissent dépérir leur dents.
KlingonBrain
Il existe depuis longtemps des imprimantes 3D capables d’utiliser du métal ou de la céramique en technologie SLS.<br /> J’ai vu les premières imprimantes de ce genre débarquer il y a 25 ans. Alors je me demande ce qu’on attends pour utiliser ces technologies afin que tout le monde puisse avoir des dents pour un tarif correct.
Bezenman78
De toute manière, je n’ai jamais vu un dentiste crever la dalle. Alors, qu’ils gagnent bien leur vie, rapport au nombre d’années d’étude et aux investissements plutôt conséquents du plateau technique, ok, mais quand on voit les tarifs carrément abusifs des prothèses (2/3 de leur activité, il me semble) souvent achetées dans des pays à bas coût, c’est du foutage de gueule. A noter quand même, que certains prothésistes agissent de même et trichent sur l’origine des produits.<br /> Et puis, si les dentistes sont aussi généreux que certains le prétendent, pourquoi ont-ils refusé que le coût de revient réel de la prothèse apparaisse sur la facture ?<br /> Sinon, l’impression 3D a de beaux jours devant elle, d’autant que l’industrie s’y intéresse fortement. C’est une solution d’avenir pour accélérer la mise à disposition des prothèses en tout genre, à un coût plus maîtrisé. Mais la compétence des prothésistes - et des dentistes - demeurera obligatoire pour éviter que n’importe qui s’improvise « expert ».
carinae
ha non monsieur … ça fera de nous des … avec dents mais toujours illettrés !
srochain
C’est où…. que je déménage tout de suite pour en profiter
fperrot
Bonsoir,<br /> Pour infos, prothèse sortie de chez un prothésiste et fabriqué en France environ 130 euros.<br /> Moitié moins pour prothèse venant de l’europe de l’est ou d’asie.<br /> Pour l’impression 3D, la CFAO existe depuis pas mal de temps. Les phases 2 et 4 dans le premier commentaire demandent un vrai savoir faire de prothésiste (ma femme fait ça comme boulot ). Il y a pas mal de boulot entre le scan et la livraison au dentiste
faupiais
Un chirurgien dentiste à Chartres (28) qui exerce en famille depuis de nombreuses années avec les enfants qui suivent le même chemin. J’en ai une dans la bouche on ne voit clairement aucune différence et ce depuis 2 ans dejà. Bon par contre il loue le matériel qui semble ne pas être donné et 100% informatisé entre la radio et la réalisation automatique.
Cococinel
Comme dans tous les domaines, il y a des praticiens qui sont juste la pour se faire du fric et d autres pour le bien du patient, donc certains qui ont des tarifs élevés et d autres non tout dépend de la personne, mais certains tarifs sont bloqués, après en ce qui concerne la qualité du praticien et de la future prothèse il faut se renseigner en amont c est comme quand vous allez au resto des fois c est le top a un prix raisonnable et d autres fois de la daube en boite a prix d or. Sur Paris la prothese bas de gamme qui vient de je ne sais où avoisine la trentaine d Euros, et au final revendue 550€, qui se fait du fric dans l histoire??? Le numérique fait partie de l evolution, la dentisterie va changer au fil des années, les becanes ne sont pas encore super au point, il faut pas mal de formation et de temps pour que ces produits soient réellement valables (je ne parle pas des usineuses de bloc de ceram qui sont sur le marché depuis quelques années)
bertrandB
Je crois qu il y a une autre erreur la nouvelle directive EU dit le contraire un prescripteur ne peut pas réaliser de Dispositifs Médicaux si existent sur le marcher
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
À cause d'un bug, un entrepreneur belge se retrouve avec un solde négatif de -100 milliards d'euros
Tiktok a été téléchargée 1,5 milliard de fois : un tour de force pour une application encore jeune
Stadia se lancera (finalement) avec 22 jeux dont NBA 2K, Grid 2019 et Final Fantasy XV
J-12 avant le Black Friday, quels sont les bons plans du moment ?
Basses, percus : voix, une AI open source de Deezer permet de séparer les pistes des chansons
🔥 Dernières heures pour la vente privée sur le forfait Free mobile 100Go !
Que nous apprend le rapport spécial du GIEC sur les océans ?
MSI travaille sur un écran externe pour ordinateurs portables en 240 Hz
Haut de page