Le record du monde de champ magnétique a été battu par un aimant IRM

20 juillet 2019 à 18h39
11
CEA IRM Iseult

Jeudi 18 juillet, dans les locaux de NeuroSpin (CEA Paris-Saclay), l'aimant mis au point pour le projet Iseult a atteint 11,7 teslas, un record mondial pour un aimant destiné à une machine IRM (Imagerie par Résonance Magnétique).

Lors des prochains mois, un chantier prendra place autour de cet aimant afin d'installer tous les équipements nécessaires à la création d'un scanner IRM d'une précision sans pareil. Cette machine permettra notamment de produire des clichés du cerveau « au bénéfice de la recherche fondamentale, des sciences cognitives et du diagnostic des maladies neurodégénératives ».

CEA IRM Iseult
CEA IRM Iseult

Un colosse aux caractéristiques impressionnantes

De nombreux défis ont dû être relevés pour la mise au point de cette machine. Tout d'abord, cet aimant composé d'un alliage niobium-titane ne pèse pas moins de 132 tonnes ! En outre, il mesure 5 mètres de long pour 5 mètres de diamètre extérieur et 90 centimètres de diamètre intérieur. Un véritable colosse. Mais il a aussi fallu qu'il soit refroidi à une température de -271 °C, température à laquelle l'hélium atteint un état physique particulier, dit « superfluide ».

Ce n'est que dans ces conditions de température extrême que l'aimant délivre toutes ses capacités, car il n'oppose plus la moindre résistance au courant électrique qu'il transporte. C'est ce qu'on appelle un état supraconducteur. Une fois refroidi, à - 271 °C, il a fallu injecter progressivement du courant électrique dans l'aimant, pour atteindre un champ magnétique de 11,7 Teslas.

CEA IRM Iseult
CEA IRM Iseult

« Cette montée en puissance s'est réalisée en plusieurs étapes, avec de nombreux essais électriques et magnétiques, ainsi que des tests des procédures d'arrêt d'urgence. En tout, 1 300 procédures prévues pour détecter l'apparition de défauts potentiels ont été testées », précise le communiqué de presse du CEA.


Une précision inédite dans l'imagerie médicale

Le projet Iseult est le fruit d'une coopération franco-allemande initiée en 2006, avec pour projet la construction de cet IRM hors-norme. Grâce à cet aimant surpuissant, les neuroscientifiques seront capables de sonder le cerveau humain comme jamais auparavant, avec des résolutions spatiales et temporelles inédites.

L'exceptionnelle précision de ces images devrait permettre de mieux comprendre le fonctionnement de notre cerveau et d'étudier de plus près les maladies qui peuvent l'affecter.

Source : CEA
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Snapchat passe le cap du milliard d'installations sur Android (en partie grâce au porno)
Les manettes Stadia ne supporteront pas les écouteurs bluetooth au lancement
Une intelligence artificielle capable de résoudre un Rubik's Cube en 1,2s (et 20 mouvements)
Au Royaume Uni, un projet de train autonome alimenté par énergie solaire
Hisense lance une TV LCD double dalle au taux de contraste impressionnant de 100 000:1
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bientôt des trackers GPS pour suivre vos commandes Domino's Pizza
Trou noir, Tesla Roadster, Neuralink, Sims 4, IA : les actus tech' de la semaine
Un
Pampers se lance dans les
Haut de page