La réalité augmentée aide les handicapés moteurs à voir à travers les yeux d'un robot

le 23 mars 2019 à 08h04
0
hôtel-robot-japon.jpg

Une équipe de chercheurs de l'Institut de Technologie de Géorgie a mis au point une interface en réalité augmentée permettant aux handicapés moteurs de contrôler à distance un robot humanoïde dans l'espoir d'améliorer leur quotidien.

Se mettre dans la peau d'un robot pour effectuer des tâches du quotidien, c'est l'ambition du système de contrôle en réalité augmentée développé par une équipe de recherche de l'Université de Technologie de Géorgie. Leur recherche pourrait permettre à des personnes handicapées motrices et novices en matière de technologie d'avoir recours à des robots pour les assister dans tâches de la vie courante.

Assister ses utilisateurs tout en leur donnant plus de pouvoir


L'étude parue sur la plateforme PLOS ONE est bien plus pratique que théorique, et s'est décomposée en deux expériences. Premièrement, en mettant à disposition un robot mobile baptisé PR2 à une dizaine de testeurs handicapés moteurs. Et les résultats ont été probants : 80 % des participants ont été capables de manipuler à distance le robot pour attraper une bouteille d'eau et la porter à la bouche d'un mannequin.

Dans un deuxième temps, le PR2 a été équipé de l'interface en réalité augmentée. L'expérience a montré que les participants ont pu non seulement utiliser le robot pour des tâches quotidiennes, mais aussi « combiner » les mouvements du PR2 pour faire deux choses à la fois, comme « contrôler une machine à laver tout en utilisant une brosse ».

« Ce système est capable d'assister ses utilisateurs tout en leur donnant plus de pouvoir », explique Phillip Grice, l'un des premiers chercheurs ayant travaillé sur ce projet.

Voyager et interagir à travers les yeux de son robot


Ces résultants épatants sont avant permis par une interface capable de « commander le robot de façon complètement indépendante, à l'aide de simples mouvements de tête et d'une interface graphique intuitive », comme le déclare Evans, l'un des participants. L'interface « montre aux utilisateurs ce à quoi le monde ressemble à travers des caméras implantées dans la tête du robot » et permet ainsi à une personne handicapée de se balader dans sa maison à travers les yeux de son robot tout en contrôlant sa tête et ses bras.

Si ce système paraît aussi brillant qu'encourageant, reste que le prix et la taille du PR2 doivent être encore réduits pour que le produit soit démocratisé. Mais les résultats de cette recherche pourraient déjà être exploités aujourd'hui pour certains patients.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top