La réalité augmentée aide les handicapés moteurs à voir à travers les yeux d'un robot

23 mars 2019 à 08h04
0
hôtel-robot-japon.jpg

Une équipe de chercheurs de l'Institut de Technologie de Géorgie a mis au point une interface en réalité augmentée permettant aux handicapés moteurs de contrôler à distance un robot humanoïde dans l'espoir d'améliorer leur quotidien.

Se mettre dans la peau d'un robot pour effectuer des tâches du quotidien, c'est l'ambition du système de contrôle en réalité augmentée développé par une équipe de recherche de l'Université de Technologie de Géorgie. Leur recherche pourrait permettre à des personnes handicapées motrices et novices en matière de technologie d'avoir recours à des robots pour les assister dans tâches de la vie courante.

Assister ses utilisateurs tout en leur donnant plus de pouvoir

L'étude parue sur la plateforme PLOS ONE est bien plus pratique que théorique, et s'est décomposée en deux expériences. Premièrement, en mettant à disposition un robot mobile baptisé PR2 à une dizaine de testeurs handicapés moteurs. Et les résultats ont été probants : 80 % des participants ont été capables de manipuler à distance le robot pour attraper une bouteille d'eau et la porter à la bouche d'un mannequin.

Dans un deuxième temps, le PR2 a été équipé de l'interface en réalité augmentée. L'expérience a montré que les participants ont pu non seulement utiliser le robot pour des tâches quotidiennes, mais aussi « combiner » les mouvements du PR2 pour faire deux choses à la fois, comme « contrôler une machine à laver tout en utilisant une brosse ».

« Ce système est capable d'assister ses utilisateurs tout en leur donnant plus de pouvoir », explique Phillip Grice, l'un des premiers chercheurs ayant travaillé sur ce projet.

Voyager et interagir à travers les yeux de son robot

Ces résultants épatants sont avant permis par une interface capable de « commander le robot de façon complètement indépendante, à l'aide de simples mouvements de tête et d'une interface graphique intuitive », comme le déclare Evans, l'un des participants. L'interface « montre aux utilisateurs ce à quoi le monde ressemble à travers des caméras implantées dans la tête du robot » et permet ainsi à une personne handicapée de se balader dans sa maison à travers les yeux de son robot tout en contrôlant sa tête et ses bras.

Si ce système paraît aussi brillant qu'encourageant, reste que le prix et la taille du PR2 doivent être encore réduits pour que le produit soit démocratisé. Mais les résultats de cette recherche pourraient déjà être exploités aujourd'hui pour certains patients.
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top