Chine : 1ère opération réussie d’un robot dentiste

Alexandre PAULSON
30 septembre 2017 à 09h56
0
Samedi 23 septembre en Chine, un robot-dentiste a réussi la première pose d'implants dentaires sans aucune intervention humaine. La technologie pourrait permettre de rapidement combler la demande de soins en dentisterie du pays, qui souffre d'un manque chronique de spécialistes de la bouche.

Le robot-dentiste travaille à la fois plus vite et de manière plus précise qu'un dentiste humain. Son usage pourrait réduire les problèmes liés aux erreurs lors de la pose d'implants dentaires.

Opération dans les standards mondiaux



Il opère sans aucune hésitation, avec la dextérité de la machine. A ses côtés, le dentiste se trouve réduit au rang d'assistant, tout juste bon à changer les embouts et forets nécessaires à l'opération. Samedi 23 septembre, dans la ville chinoise de Xian, dans la Province du Shanxi, un robot-dentiste a mené avec succès une opération consistant à poser deux implants dentaires dans la bouche d'un patient.

L'opération a duré une heure. Et au final, la machine l'a achevée dans les standards mondiaux, avec une marge d'erreur dans la pose des implants de l'ordre de 0,2-0,3 mm. Ce robot-dentiste, qui va sans doute faire beaucoup parler de lui, a été développé conjointement par l'Hôpital Militaire chinois et l'Institut de robotique de l'Université de Beihang, basé à Pékin. Il ouvre des perspectives inédites dans un pays qui souffre d'un manque chronique de dentistes qu'il ne parvient pas à rattraper.



Un robot pour compenser le manque de dentistes



Il est de notoriété publique en Chine que l'on se porte mieux loin de son dentiste : les erreurs médicales, en particulier lors de la pose d'implants, sont très fréquentes, par faiblesse de la formation des dentistes à l'implantologie (c'est une discipline à part entière de la dentisterie en France), mais aussi du fait de la piètre qualité des implants produits en Chine. Le mal de dents est ainsi un problème national en Chine : 400 millions de Chinois souffrent de leur dentition et auraient besoin d'implants.

Le robot-dentiste, lui, a travaillé en modélisant en 3D les implants qu'il a ensuite posés sur sa patiente. La machine se révèle très habile pour évoluer dans l'espace confiné de sa bouche. Elle s'adapte de surcroît aux mouvements, même infimes, mais inévitables de la patiente. La Chine est le premier pays à autoriser la délégation totale de l'acte opératoire à un robot, mais de nombreux pays ont déjà validé leur recours en tant que chirurgien-assistant, comme le robot Yomi en activité aux Etats-Unis.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top