Watson d’IBM va remplacer des employés d’un assureur

07 janvier 2017 à 17h16
0
Alors que les robots sont déjà arrivés dans les usines depuis des décennies, afin de réaliser les tâches les plus simples mais aussi de plus en plus complexes, l'Intelligence Artificielle reste peu utilisée pour effectuer des tâches réalisées par des cadres.

Au Japon, toutefois, un assureur va remplacer certains de ses employés par une Intelligence Artificielle, et pas n'importe laquelle : Watson, l'Intelligence Artificielle développée par IBM. Une décision qui vise à faire faire des économies à l'entreprise.

Watson va reprendre le travail d'une trentaine d'employés

L'assureur spécialisé dans la santé Fukoku Mutual Life va réaliser un changement radical dans ses équipes. Comme le rapporte le journal britannique The Guardian, le groupe va remplacer 34 de ses employés, qui ont des tâches estimées comme étant redondantes, par l'intelligence artificielle Watson. Une décision qui va coûter assez cher : 1,1 million d'euros pour installer le superordinateur.

Ce dernier devrait coûter environ 100 000 euros par an en entretien et frais divers mais, au final, Fukoka Mutual Life estime que les économies seront de près de 1,6 million d'euros par an. Si l'expérience est réussie, la tendance de remplacer les hommes par des intelligences artificielles pourrait rapidement se répandre au Japon, où le vieillissement de la population commence à poser problème en entreprise.

1770000008210664-photo-intelligence-artificielle-artificial-ai-ia-ban.jpg


Watson va calculer les montants des remboursements

Le travail de Watson ne concerne pas encore des prises de décision, bien que certains projets allant en ce sens ont déjà été réalisés. Chez Fukoka Mutual Life, le superordinateur d'IBM va calculer les montants des remboursements des clients. La firme ne va toutefois pas lui faire une confiance aveugle : tout montant devra être revérifié par un employé senior avant d'être validé.

Les entreprises qui s'intéressent à l'intelligence artificielle pour remplacer ou seconder les employés sont nombreuses et même le gouvernement japonais voudrait s'y lancer, afin de faire réaliser à des ordinateurs les tâches les plus répétitives de l'administration, comme les réponses à certains courriers.

Comme le rappelle The Guardian, d'ici 2035, selon une recherche de l'Institut Nomura de Tokyo, 50 % des emplois actuels du Japon pourraient être réalisés par des robots et des ordinateurs.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

6 mois, 2,5 Tb/s de données : Google dévoile une attaque DDoS extrême 3 ans après
GM va faire rouler des voitures autonomes sans conducteur à San Francisco
BMW déploie une grosse mise à jour et offre Android Auto à plus de 750 000 propriétaires
Raspberry Pi : une carte d'extension offre la 5G au mini-ordinateur
Le disque dur externe Western Digital 2 To à moins de 70€ 🔥
Microsoft aide une ONG à nettoyer les océans grâce au machine learning
Bon plan antivirus : Norton 360 Deluxe passe sous la barre de 35€
En Chine, Auchan cède sa filiale SunArt à Alibaba pour 3 milliards d'euros
Test Amazfit ZenBuds : des écouteurs pour dormir sur ses deux oreilles
L'opérateur RED by SFR casse les prix sur ses forfaits mobiles 4G
scroll top