Watson, le supercalculateur d’IBM, va aider Apple dans la santé

01 juin 2018 à 15h36
0
IBM fait d'une pierre deux coups. Le groupe annonce que son supercalculateur Watson va être utilisé pour traiter les données collectées par Apple dans le cadre de ses programmes HealthKit et ResearchKit.

IBM et Apple renforcent leurs liens. Le groupe de Ginni Rometty annonce que le supercalculateur maison, baptisé Watson, va être utilisé par Apple pour trier et traiter les données transmises par les applications HealthKit et ResearchKit. Dans ce cadre, IBM précise qu'il entend créer une nouvelle division, Watson Health, dont la tâche sera d'exploiter les informations ainsi obtenues.

0190000007944641-photo-keynote-apple-2015-spring.jpg


Pour rappel, lors de sa dernière conférence, Apple a levé le voile sur l'initiative ResearchKit, une collaboration entre la firme et des centres de recherche et de médecine américains. Apple va recueillir, avec leur consentement, des informations sur les patients utilisant les applications de santé présentes sur l'iPhone. L'objectif pour le groupe est alors de mettre au point de nouvelles études sur des cas médicaux tels que sur l'asthme, le cancer du sein, les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou bien encore la maladie de Parkinson.

IBM et Watson vont donc agréger et analyser ces données afin de dresser un bilan général de la santé d'un utilisateur. Ces informations pourront par la suite être reprises par les unités de recherche en médecine.

IBM et Apple davantage main dans la main

A l'été 2014, Ginni Rometty et Tim Cook, les PDG d'IBM et Apple formalisaient un partenariat visant à créer plus d'une centaine d'applications métiers dédiées aux entreprises. L'accord prenait également en compte l'optimisation de services sur le cloud d'IBM pour iOS, en matière de gestion des appareils, de la sécurité, de l'analyse de données et de l'intégration des appareils mobiles.

Leur accord vient s'étoffer à présent d'une nouvelle brique de services. De son côté, Watson n'en est pas à sa première collaboration dans le domaine de la santé. Le supercalculateur opère déjà un travail de tri des informations et de diagnostic auprès de la clinique de Cleveland et de l'Université Case Western Reserve.

A lire également
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Michelin prend le virage du numérique et rachète en partie Allopneus
Opera Mini fait peau neuve sur Android en version 8.0
GTA V sur PC : AMD propose des pilotes à son tour
Bon Plan : une GeForce GTX 970 Asus à moins de 330 euros
Cyanogen 12 disponible pour le OnePlus One
Sharp : un écran de smartphone 5,5 pouces 4K avec une densité de pixels record
Interpol, Microsoft, Kasperky et Trend Micro ferment le botnet Simda
Pony Express : un nouveau Doodle jouable chez Google
Bon plan : un NAS Netgear RN10200 à 99 euros
Microsoft Nano Server : une version allégée de Windows Server
Haut de page