Le gouvernement US met la pression sur un câble sous-marin reliant Los Angeles à Hong Kong

Benoît Théry Contributeur
30 août 2019 à 20h30
0
Pacific Light Data Communication PLDC
Crédit Pacific Light Data Communication Ltd.

D'après une source du Wall Street Journal, le gouvernement américain envisage de bloquer la construction du PLCN (pour Pacific Light Cable Network), un câble long de plus de 14 000 kilomètres devant relier Los Angeles et Hong Kong.

Des problèmes concernant la sécurité interviennent alors que le câble, qui doit donner aux entreprises américaines un accès aux marchés asiatiques, est sur le point de s'achever.

Des raisons de sécurité nationale

La construction du PLCN est soutenue par Google et Facebook. D'ailleurs, l'essentiel du réseau est déjà installé au fond de l'océan Pacifique : il ne reste plus qu'à poser le dernier segment, long de 1 570 kilomètres tout de même, et devant prendre place dans le sud de la mer de Chine. À terme, le câble doit autoriser des bandes passantes plus conséquentes et des latences réduites. Le projet étant soutenu par ces deux géants, le câble installé doit aussi garantir une meilleure sécurité sur le Cloud de Google et pour les utilisateurs de Facebook.

L'ensemble du projet doit être terminé au début du dernier trimestre 2019. La société en charge de l'installation, PLDC, souhaite en effet commencer à proposer des services commerciaux avant la fin de l'année.

Mais d'après le Wall Street Journal, le département de la Justice américain (le DOJ) ne l'entendrait pas de cette oreille. L'organisme a fait appel à un ensemble d'agences rassemblées sous le nom de « Team Telecom », qui estime que l'installation du câble implique un danger pour la sécurité nationale américaine. Or, PLDC aura besoin de l'autorisation de Team Telecom pour achever le projet.

Crise politique contre enjeux économiques

Il peut sembler paradoxal que le gouvernement américain craigne pour la sécurité nationale alors que le câble doit assurer une plus grande sécurité des données de Google et de Facebook. Ces inquiétudes interviennent après les protestations de Hong-Kong, pointant notamment la main-mise du gouvernement chinois sur la région. Ainsi, la crise politique qui secoue Hong Kong depuis le début de l'été 2019 et le risque d'ingérence de la Chine sont probablement à l'origine des critiques de Team Telecom.

Si l'installation du câble est effectivement annulée, ce serait la première fois qu'une telle décision est prise au motif de la sécurité nationale. Les enjeux sont conséquents. Le communiqué de PLDC résume les visées des géants mondiaux en Asie : « en 2018, Google a ouvert sa nouvelle plateforme de Cloud à Hong Kong. Dans le même temps, Amazon a aussi lancé son nouveau AWS Direct Connect, dans la même ville ». Et PLDC d'ajouter : « En tant que cœur de l'Asie, Hong Kong n'est pas seulement un nœud majeur dans cette région du Pacifique. C'est aussi un nœud commercial international dans ce monde des économies orientées vers les services ».

Source : Tom's Hardware
Modifié le 31/08/2019 à 17h20
10 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top