Le gouvernement US met la pression sur un câble sous-marin reliant Los Angeles à Hong Kong

10
Pacific Light Data Communication PLDC
Crédit Pacific Light Data Communication Ltd.

D'après une source du Wall Street Journal, le gouvernement américain envisage de bloquer la construction du PLCN (pour Pacific Light Cable Network), un câble long de plus de 14 000 kilomètres devant relier Los Angeles et Hong Kong.

Des problèmes concernant la sécurité interviennent alors que le câble, qui doit donner aux entreprises américaines un accès aux marchés asiatiques, est sur le point de s'achever.

Des raisons de sécurité nationale

La construction du PLCN est soutenue par Google et Facebook. D'ailleurs, l'essentiel du réseau est déjà installé au fond de l'océan Pacifique : il ne reste plus qu'à poser le dernier segment, long de 1 570 kilomètres tout de même, et devant prendre place dans le sud de la mer de Chine. À terme, le câble doit autoriser des bandes passantes plus conséquentes et des latences réduites. Le projet étant soutenu par ces deux géants, le câble installé doit aussi garantir une meilleure sécurité sur le Cloud de Google et pour les utilisateurs de Facebook.

L'ensemble du projet doit être terminé au début du dernier trimestre 2019. La société en charge de l'installation, PLDC, souhaite en effet commencer à proposer des services commerciaux avant la fin de l'année.

Mais d'après le Wall Street Journal, le département de la Justice américain (le DOJ) ne l'entendrait pas de cette oreille. L'organisme a fait appel à un ensemble d'agences rassemblées sous le nom de « Team Telecom », qui estime que l'installation du câble implique un danger pour la sécurité nationale américaine. Or, PLDC aura besoin de l'autorisation de Team Telecom pour achever le projet.

Crise politique contre enjeux économiques

Il peut sembler paradoxal que le gouvernement américain craigne pour la sécurité nationale alors que le câble doit assurer une plus grande sécurité des données de Google et de Facebook. Ces inquiétudes interviennent après les protestations de Hong-Kong, pointant notamment la main-mise du gouvernement chinois sur la région. Ainsi, la crise politique qui secoue Hong Kong depuis le début de l'été 2019 et le risque d'ingérence de la Chine sont probablement à l'origine des critiques de Team Telecom.

Si l'installation du câble est effectivement annulée, ce serait la première fois qu'une telle décision est prise au motif de la sécurité nationale. Les enjeux sont conséquents. Le communiqué de PLDC résume les visées des géants mondiaux en Asie : « en 2018, Google a ouvert sa nouvelle plateforme de Cloud à Hong Kong. Dans le même temps, Amazon a aussi lancé son nouveau AWS Direct Connect, dans la même ville ». Et PLDC d'ajouter : « En tant que cœur de l'Asie, Hong Kong n'est pas seulement un nœud majeur dans cette région du Pacifique. C'est aussi un nœud commercial international dans ce monde des économies orientées vers les services ».

Source : Tom's Hardware
Modifié le 31/08/2019 à 17h20
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
8
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le chinois Redmi, sous-marque de Xiaomi, lance sa première Smart TV
La production de la Polestar 1 électrique démarre en Chine
La NASA a enfin assemblé les deux parties de son James Webb Telescope
Google Chrome pourrait bientôt bloquer les notifications pop-up des sites web
Réforme de l'audiovisuel : une holding toujours en cours, mais Arte préfère garder son indépendance
Inside Bill’s Brain : le documentaire de Netflix, sur Bill Gates, a un trailer
L'Université de Cambridge crée une batterie de voiture rechargeable en 6 minutes
Géoblocage des clés Steam : Valve bien décidé à ne pas se laisser faire par l'UE
DiRT Rally est gratuit sur le Humble Bundle Store
🔥 Nouvelles promos sur les offres pCloud Famille 2 To lifetime à -70% pendant 10 jours
Haut de page