Obama dévoile sa proposition de loi sur la cyber-sécurité

le 13 mai 2011 à 18h36
0
L'Administration Obama vient de proposer un nouveau texte de loi destiné notamment à renforcer les sanctions en cas d'intrusion informatique. Des mesures d'incitation au renforcement de la sécurité sont également au programme.

00A0000002547962-photo-barackobama-com.jpg
Dans un communiqué, le président des Etats-Unis Barack Obama rappelle l'importance non seulement du réseau informatique mais également des réseaux électriques ou critiques (SCADA) des Etats-Unis. Le dirigeant souhaiterait donc renforcer non seulement la capacité défensive de son pays mais inciter les professionnels à mieux se sécuriser.

Obama précise qu'il « est devenu évident que notre pays ne peut pas complètement se défendre face à ces menaces si certains champs de notre dispositif législatif en matière de cybersécurité ne sont pas adaptés. Les failles de notre cybersécurité qui touchent l'administration et nos infrastructures clé constituent des menaces pour notre sécurité nationale, publique et économique ».

Concrètement, le projet s'articule autour de 4 points majeurs. Tout d'abord, la protection des internautes américains. La Maison-Blanche indique vouloir « simplifier et standardiser le patchwork législatif de 47 états » en matière de notification en cas de vol d'identité. A ce jour, les lois sont effectivement différentes selon les états et une société qui perd des données nominatives aura des obligations diverses en fonction de la loi fédérale applicable.

En outre, le projet souhaite mettre en place des sanctions plus fortes à l'égard d'auteurs d'infractions informatiques (Computer crime). Précisément, le texte de loi vise à « synchroniser » les sanctions pour intrusion informatique avec celles prononcées pour des motifs de corruption en bande organisée.

Une loi pour les réseaux SCADA ?

Concernant, la protection des réseaux informatiques et des infrastructures critiques (appelées également SCADA), Barack Obama souhaite qu'une société ou organisation puisse demander l'aide du gouvernement fédéral pour se protéger en cas d'attaque ou d'intrusion informatique. De même, il indique vouloir mettre en place un système volontaire de partage d'informations entre secteur privé et public afin d'identifier plus facilement les nouvelles menaces mais également les malwares les plus dangereux.

Concernant les réseaux à proprement parler, le président américain précise qu'il est nécessaire « d'identifier les infrastructures critiques clés afin d'identifier quelles peuvent être leurs principales menaces ». Chaque opérateur utilisant un de ces réseaux pourrait ainsi être obligé de faire appel à un tiers référent capable de réaliser des audits complets sur l'état de son infrastructure.

La loi propose donc, en plus des deux points évoqués, de renforcer la sécurisation des administrations et organismes publics tout en prenant garde à ne pas empiéter sur les libertés individuelles des internautes...

L'administration américaine espère ajouter une couche supplémentaire à sa législation en matière de protection informatique. Pour rappel, en dehors du fait que la cyber-défense est considérée comme un des 4 piliers de la politique stratégique américaine, le président démocrate a déjà fait voter plusieurs textes qui vont dans le sens d'une meilleure sécurisation des réseaux.

Par exemple, en 2009, le président américain avait déjà tenu à rappeler que les Etats-Unis n'avaient pas assez investi dans les « infrastructures digitales ». Il considérait alors ce statu quo comme inacceptable.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Firefox : WebRender (et ses 60 img/s) sera déployé dès la version 67
Red Dead Online : des amoncellements de chevaux morts apparaissaient sur la map
Jaguar Land Rover a enregistré une perte record de 3,6 milliards en 2018
Google déploie la nouvelle interface utilisateur de ses Smart Display
Insolite : un robot pour vous frapper quand vous jouez en VR (c'est plus réaliste!)
Bientôt des places de parking exclusivement réservées aux véhicules propres ?
VivaTech 2019 - Qwant et Microsoft s'associent pour rivaliser face à Google
Dota 2 : éviter les joueurs toxiques pourrait bientôt impliquer un abonnement
Spotify va tester son premier accessoire à destination des voitures
⚡ Bon plan : Ausdom Casque Bluetooth Réduction Bruit Active à 34,99€ au lieu de 49,99€
Test Rage 2 : un monde ouvert générique, prétexte à un FPS enivrant
Wing, la compagnie de drones d'Alphabet, va débuter ses premières livraisons en juin
AMD : certaines spécifications des puces EPYC 64 & 32 Cores en fuite
La définition d'un kilogramme change à partir d'aujourd'hui
Malgré le blocage américain, l’Europe ne veut pas exclure Huawei
scroll top