Marmitek relie Internet et votre réseau local à vos prises de TV avec MoCA

01 juin 2018 à 15h36
0
La dernière innovation de Marmitek rappellera des souvenirs à ceux qui ont connu les réseaux informatiques en anneau, avant la démocratisation du RJ45. Le spécialiste du multimédia et de la domotique a effectivement annoncé une solution permettant d'utiliser les prises d'antenne TV pour compléter un réseau IP.

0140000007104350-photo-logo-moca.jpg

Tout comme des adaptateurs CPL, les nouveaux produits de Marmitek permettent d'utiliser une infrastructure existante pour mettre des produits en réseau. Plutôt que le réseau électrique, la solution exploite en l'occurrence le réseau coaxial des antennes de télévision et de radio. Il rappelle en ce sens les anciens réseaux 10BASE2, prédécesseurs des réseaux 100 ou 1000BASE-T contemporains, si ce n'est qu'ici la télévision et le réseau IP cohabitent sur des câbles existants.

Baptisée IPTV Coax Pro, la solution de Marmitek se destine en premier lieu aux téléviseurs connectés, aux décodeurs et à tous les appareils connectés qu'on peut relier à un téléviseur. Il évite d'avoir à tirer un câble Ethernet au milieu du salon. Pour ce faire, on relie d'une part le premier nœud « Ethernet over Coax » à son modem-routeur à l'aide d'un câble RJ45 et d'autre part à une prise d'antenne murale. De l'autre côté on branche le second nœud, disposant quant à lui de quatre ports, pour effectuer l'opération inverse. On peut connecter plusieurs passerelles.

00F0000007104344-photo-marmitek-iptv-coax-pro.jpg
00F0000007104346-photo-marmitek-iptv-coax-pro.jpg

Les premiers adaptateurs MoCA accessibles aux particuliers ?

La distance maximale entre les deux nœuds est de 100 m, et le fabricant promet un haut débit à la hauteur des flux vidéos les plus exigeants, sans communiquer clairement le débit maximal. La fiche technique révèle que l'appareil repose sur le standard MoCA, qui n'était jusqu'à présent utilisé quasi que par certains opérateurs américains pour interconnecter les différents équipements d'un abonné. Ici c'est plus précisément la version 1.1, qui offre un débit maximal théorique de 175 Mb/s, qui est utilisée (et non la version 2.0 culminant à 1 Gb/s). De quoi diffuser la copie de sauvegarde d'un Blu-ray d'un NAS vers un lecteur multimédia, mais pas de quoi remplacer un véritable réseau Gigabit Ethernet.

Reste qu'à 170 euros le lot de deux passerelles, et à 90 euros la passerelle supplémentaire, le CPL sera dans la plupart des cas plus intéressant, à moins d'avoir une installation électrique inadaptée (vétusté ou disjoncteurs différents par exemple).

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Diffusion de catalogue : Neteven lève 3,6 millions d'euros
USA : il porte des Google Glass au cinéma et se fait arrêter par le FBI
Chris Poole, le fondateur de 4chan, annonce la fermeture de Canvas et DrawQuest
Info US de la nuit : le rêve de Rovio, les tweets de Carl Icahn, les hôtels de Groupon
Facebook teste un réseau publicitaire pour applications mobiles
Des produits innovants et pratiques.
Gestion des mobiles : VMware fait l’acquisition d’AirWatch
Face à Nest, Spark dévoile un thermostat connecté open source
L'hébergeur Strato revient en France avec des prix plancher
Filowz Sonomad : une enceinte mobile innovante (et made in France)
Haut de page