Il crée et programme une Porte des étoiles de Stargate SG-1 avec un Raspberry Pi

08 novembre 2020 à 15h30
22

C'est à l'aide d'une imprimante 3D et d'un nano-ordinateur qu'un fan de la série iconique est parvenu à reproduire les principaux mécanismes de la fameuse Porte des étoiles. Bluffant.

Kristian Tysee, fan de la série Stargate SG-1, a bluffé son monde. Au terme de 18 mois de travail, le passionné a réussi à présenter son propre prototype de la Porte des étoiles, faite de fils, de plastique, de LED, de vis, de broches, d'un miroir en plexiglas et d'un… Raspberry Pi. Ici, la patience, l'imagination et l'ingéniosité ont franchement fait bon ménage, car la structure construite par Kristian n'est pas une simple décoration. Elle fonctionne ! Enfin… pas au sens où vous l'imaginez.

(© Kristian Tysee)

Tablette, base, DHD, porte et même vortex, tout y est !

« Chevron 1, enclenché… Chevron 2, enclenché… ». Tout bon fan de Stargate SG-1 (et du film Stargate) s'est déjà imaginé prononcer cette phrase dans la vraie vie, comme si la Porte faisait partie de notre patrimoine, au temps de la diffusion de la série. Kristian Tysee est désormais capable de s'offrir ce « trip ».

Kristian a pensé à tout. Grâce à l'impression 3D, au maniement de l'électronique, à de la programmation et à un peu de bricolage, il a construit tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement de la Porte des étoiles.

D'abord, le fan a fabriqué la tablette de données Goa'uld, tablette qui dans la série permet de stocker des données écrites pour ensuite les retranscrire. Il suffit ensuite de les lire à l'aide d'un galet, qui survole la tablette.

À gauche, la tablette Goa'uld ; à droite, la base de la structure (© Kristian Tysee)

Il a bien entendu fallu construire la base pour donner l'illusion qu'elle est faite en pierre, et que le Chapaï (le nom que les Goa'ulds et les Jaffas donnent à la porte) repose bien sur une structure. Puis ce fut au tour de la porte, avec tout ce que cela incombe : ponçage et limage de la structure, multiples couches de peinture, etc.

Kristian Tysee livre tous ses secrets de fabrication

C'est grâce à l'impression 3D que Kristian a pu achever la porte, qui ici mesure 39 cm de diamètre. Ce passionné a évidemment pensé aux sept chevrons, correspondant aux « morceaux » de coordonnées devant être entrés pour rejoindre sa destination, mais aussi aux roulements à billes qui permettent la rotation de la structure, symbole après symbole. Le vortex, lui, élément naturellement le plus délicat à imiter, est très convaincant grâce aux bandes LED et au miroir en plexiglas. Pour l'anecdote, Kristian indique avoir d'abord essayé avec une plaque de verre, mais celle-ci s'est fissurée.

© Kristian Tysee

Notre fabricant de porte, peut-être un descendant des Anciens d'ailleurs (la race connue pour avoir créé la Porte des étoiles), a même pensé au DHD (Dial-Home Device), cet appareil qui permet d'entrer les coordonnées de la planète que l'on souhaite rejoindre par la porte, remplacé par un ordinateur dans la base de Cheyenne Mountain dans Stargate SG-1. Kristian a en tout cas reproduit à la perfection le tableau de commandes que l'on retrouve sur la plupart des planètes, jusqu'à illuminer chacun des cartouches nécessaires à la composition des coordonnées.

Le DHD de la porte, activé à gauche ; non-activé à droite © Kristian Tysee

Si au départ il pensait que la tâche serait complexe d'un point de vue programmatique (pour relier le tableau à la porte), il a finalement réalisé que le DHD n'était rien de plus qu'un clavier rond avec 39 boutons, et a associé une lumière individuelle à chaque bouton. « Un clavier a déjà plus qu'assez de boutons, tous connectés au Raspberry Bi via le port USB… De cette façon, je n'ai eu besoin que d'un seul fil USB pour les boutons et de quatre fils pour les lumières. J'ai commencé par démonter un vieux clavier Dell qui traînait » a-t-il précisé.

Toujours piloté par un Raspberry Pi, soigneusement caché dans la base, le vortex de la porte se referme automatiquement au bout de 38 minutes, exactement comme dans la série. Encore un détail auquel Kristian Tysee a pensé. Préparez-vous pour le voyage !

La bête est bien cachée ! (© Kristian Tysee)

Pour tout savoir sur la fabrication de cette Porte des étoiles plus vraie que nature, et pourquoi pas essayer de fabriquer votre propre exemplaire, on vous invite à visiter le site de Kristian Tysee, thestargateproject.com. Tout y est expliqué ;)

Modifié le 08/11/2020 à 20h10
22
22
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le Xiaomi Redmi Note 9 Pro 128 Go à prix choc pour les Hottes Days chez AliExpress
Xpeng P7 Wing : la berline chinoise électrique de luxe qui veut détrôner la Tesla Model S
RED by SFR : le forfait mobile 100 Go au prix de celui de 80 Go 🔥
Offrez une montre connectée Huawei Watch GT pour moins de 100€ sur Amazon
Bons plans de Noël : 7 offres à saisir chez Cdiscount avant le Black Friday
OneWeb, le concurrent de Starlink, renaît de ses cendres
Idée cadeau pour Noël : ces Hauts-Parleurs 2.1 Logitech Z333 à prix Black Friday chez Amazon
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech à saisir ce lundi soir
Bon plan Fnac : deux SSD Samsung en promotion avant le Black Friday
Test iPad Air (2020) : à deux doigts de passer Pro
Haut de page