Publicité : Adblock Plus donne des détails sur ses listes blanches

08 octobre 2013 à 13h11
0
L'éditeur du service de blocage de publicités Adblock livre des précisions quant aux publicités qui peuvent tout de même être diffusées malgré l'utilisation du bloqueur. Le service précise avoir reçu 777 demandes d'inscription dans ses propres listes blanches depuis 2011 et n'avoir accepté, au total que moins de 10% de ces requêtes.

00FA000006121100-photo-logo-adblock-plus.jpg
Adblock Plus donne davantage de précisions sur son fonctionnement. L'outil permettant de filtrer certaines publicités explique ainsi combien de demandes ont été formulées afin qu'il puisse laisser passer des réclames. Le bloqueur ajoute ainsi avoir reçu 777 candidatures provenant de professionnels souhaitant afficher leur publicités.

L'éditeur précise toutefois avoir rejeté la moitié de ces demandes car les contenus affichés n'étaient pas considérés comme « acceptables ». Il explique également qu'au total, 9,5% des demandes ont été validées depuis 2011.

Pour rappel, Adblock Plus permet de filtrer les publicités. Il ne s'agit pas d'un blocage total puisqu'il accepte certains contenus. Une polémique avait ainsi pris forme voilà quelques mois suite à la publication de plusieurs informations relatives au modèle économique d'Adblock mais également quant à ses ressources.

Des internautes reprochaient en effet à l'outil de recevoir des fonds émanant de géants du numérique, tel que Google. De son côté, Adblock Plus tenait à rappeler que sa communauté composée de 200 contributeurs actifs avait le fin mot pour valider ou non une publicité. Cette dernière pouvant alors être admise en liste blanche.

Suite à cette polémique, l'éditeur tente donc de faire preuve de transparence et précise que ces propos sont nés suite à un « grand malentendu portant sur le processus de la liste blanche ». Ben Williams, le porte-parole du groupe ajoute dans une note que « toutes les annonces doivent être approuvées, mais la liste blanche est un processus, et nous accompagnons chaque « whitelister » lors de chaque étape ».

Il rappelle également que, dans la majeure partie des cas, les échanges avec les « candidats » se font sans aucune compensation financière et que le seul argent obtenu par l'éditeur sert à faire fonctionner Adblock.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Allongé et endormi
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top