La livraison en une heure d'Amazon déplaît fortement à la mairie de Paris

20 juin 2016 à 11h10
0
La mairie de Paris peste contre Amazon et sa livraison en une heure. Elle craint les effets de ce service sur les commerçants de la ville et évoque une concurrence déloyale.

Depuis jeudi dernier, le géant du commerce en ligne offre la possibilité de livrer des produits frais (et quelques autres références de son catalogue) en moins d'une heure pour ses clients Amazon Premium. Ce service concerne la ville de Paris et 21 communes de la petite couronne. Amazon est ainsi capable de livrer quelque 18 000 produits en une heure contre 5,9 euros, ou en deux heures, et ce, gratuitement. Une distribution particulièrement rapide rendue possible par la présence, dans le 18e arrondissement de la capitale, d'un entrepôt de 4 000 m².

Voir à ce sujet : Amazon Prime Now : des produits frais livrés en 1 h à Paris

Si les consommateurs peuvent être conquis par cette proposition, ce n'est pas du tout le cas de la mairie de Paris, qui voit d'un très mauvais œil cette nouvelle offensive d'Amazon. « De prime abord ça peut être une très bonne nouvelle de dire qu'il peut y avoir un nouveau service commercial, sauf que c'est un lieu de vente dématérialisé, qui n'a pas du tout les mêmes contraintes que tous les autres commerces aujourd'hui », regrette ainsi Olivia Polski, l'adjointe à la ville de Paris chargée du commerce, de l'artisanat, des professions libérales et indépendantes, sur France Info.

08477148-photo-amazon-livraison-une-heure.jpg

Les contraintes évoquées concernent les taxes ou les règles de non-concentration des commerces, des obstacles qui n'en sont pas pour Amazon et son service. Et l'adjointe de s'inquiéter également des nuisances générées par les allers et retours des livreurs autour de l'entrepôt d'Amazon, situé sur le boulevard Ney.

Anne Hidalgo, actuelle maire de Paris, s'est exprimée sur ce sujet, indiquant que selon elle, ce service pouvait « déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens ». Vent debout contre Amazon, elle promet d'être « intransigeante » avec la firme de Jeff Bezos et compte clairement surveiller de près cette activité sur plusieurs points, comme la qualité de vie des riverains du boulevard Ney, la pollution générée par les véhicules des livreurs ou encore la politique d'Amazon en termes de ressources humaines.

Anne Hidalgo en appelle d'ailleurs aux législateurs, afin de « définir, par la loi, des garde-fous en mesure d'éviter que de tels services ne viennent à constituer une concurrence déloyale à l'égard des commerçants et des artisans ».

À voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
À Los Angeles, un robot policier ignore une femme qui demandait de l'aide

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top