Blocage des sites terroristes : le rapporteur témoigne pour la première fois

0
Alexandre Linden, la « personnalité qualifiée » désignée en janvier 2015 pour superviser le blocage des sites faisant l'apologie du terrorisme, a fait part de ses premières impressions ce matin. Dans les bureaux de la CNIL, il a tenté de faire comprendre en quoi a consisté son travail depuis quelques mois. 312 demandes de blocage de sites, 1439 demandes de retrait de contenus et 855 demandes de déréférencement d'adresses électroniques.

La loi relative à la lutte contre le terrorisme permet le blocage administratif de sites ou le retrait de contenu sur les réseaux sociaux. Au 29 février 2016, 25 séances de vérifications du travail de l'Office (OCLCTIC) ont été tenues par Alexandre Linden, dont 9 depuis les attentats du 13 novembre. Le seul vrai désaccord d'appréciation aurait concerné une photographie post-attentats de l'intérieur du Bataclan : pour Linden, il n'était pas justifié de retirer l'image de tous les sites qui la diffusaient. Il nous explique que c'est le contexte qui détermine le caractère apologétique d'un contenu : « ce n'est pas la même chose de voir la photo dans un article de journal et jointe à des commentaires sur les "mécréants". »

Le système, destiné à être pérenne, présente pourtant des lourdeurs logistiques qui devront être repensées. Selon les proches collaborateurs de Linden, la supervision des contenus signalés par l'Office s'est faite dans les locaux mêmes de la CNIL, pour préserver l'indépendance des deux parties. Mais cela n'a pas été sans complexifier notablement la tâche, au vu des capacités informatiques requises pour ce type de manœuvre et dont la CNIL est pour l'heure dépourvue. Un accès direct au système de l'Office serait donc prévu.

08414474-photo-linden.jpg
Alexandre Linden


Autre défaut relevé par le rapporteur : les sites pédopornographiques - qui font aussi partie intégrante du processus de blocage - sont très vite recréés sous un nouveau nom, après avoir été déréférencés ou bloqués. 98,6% de ces sites font pourtant de nouveau l'objet d'une requête des internautes après leur suppression, et seulement 1,4% des sites faisant l'apologie du terrorisme.

« J'essaie de conserver mon œil de magistrat »

Se refusant à entrer dans le détail du type de contenu des 312 sites signalés, Alexandre Linden fera pourtant le récit d'une forte impression : marquant une longue pause et changeant de ton, il rapporte qu'au terme de tous ces visionnages, l'image de ces « mises en scènes » très poussées le laisse perplexe. « Elles me ramènent immanquablement à l'esprit l'image inquiétante des troupes armées du film "Alexandre Nevski". »

Extrait du film Alexandre Nevsky d'Eisenstein.


Après les chiffres et les résultats, Alexandre Linden s'est dit passablement troublé par les contenus visionnés, et a réaffirmé l'importance d'intégrer à la loi la désignation d'un suppléant à son poste.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top