Kim Dotcom remet en ligne le site de Mega avec un domaine néo-zélandais

0
Malgré les difficultés rencontrées en fin de semaine dernière, le site de Mega, le nouveau futur service d'hébergement en ligne de Kim Dotcom, est enfin accessible. L'adresse Me.ga laisse néanmoins place à un nom de domaine moins original.

Il y a d'abord eu le Gabon - pays d'origine de l'extension de domaine .ga - qui ne voulait pas que Kim Dotcom puisse utiliser l'adresse Me.ga pour son nouveau service. Puis, quelques heures plus tard mercredi dernier, ce sont des hackers qui ont redirigé l'adresse vers leur compte Twitter. Inutile de préciser que l'arrivée sur la Toile du site de Mega, composé pour l'heure d'un simple teasing, a beaucoup fait parler d'elle.

01F4000005513319-photo-mega.jpg

Mais ces mésaventures n'ont pas empêché Kim Dotcom d'annoncer lundi soir la (re)mise en ligne du site de Mega. « La Nouvelle-Zélande sera le foyer de notre nouveau site : Mega.co.nz » a-t-il déclaré sur Twitter. Une plateforme « alimentée par la légalité et protégée par la loi » a renchéri le fondateur de feu Megaupload.

Une URL certes moins classe que la précédente, mais qui devrait garantir à Mega une exposition sans risque sur la Toile, puisque la Nouvelle-Zélande se montre particulièrement amicale vis-à-vis du magnat du Web. Pour l'heure, le site de Mega s'avère très sobre, confirmant une ouverture le 19 janvier prochain et proposant notamment aux développeurs de s'inscrire à une alerte pour accéder aux APIs du service quand elles seront disponibles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SAP 360 : SAP fait le tour du CRM et du Big Data
Google Play Musique désormais disponible en France
Free lance Les Sims Gratuit et Real Racing 2 sur Freebox Révolution
Brevets : la justice britannique sanctionne la mauvaise volonté d'Apple
John McAfee est suspecté de meurtre en Amérique centrale
Nikon S800c : le premier compact sous Android !
Acer C7 Chromebook : un PC portable low cost à 200 dollars
Nexus 4 et Nexus 10 : disponibilité limitée sur Google Play
Zynga rachète November Software
Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon
Haut de page