La justice US inculpe les administrateurs du site de partage NinjaVideo (màj)

26 septembre 2011 à 11h08
0
Dans le cadre de l'opération « In Our sites », les autorités américaines viennent d'arrêter cinq personnes accusées d'avoir administré un site violant le droit d'auteur. La justice reproche également à NinjaVideo d'avoir tiré profit de ces partages de vidéos.

00FA000004008530-photo-ice-blocage-sites-us.jpg
Le gouvernement américain vient d'inculper trois administrateurs présumés ainsi que deux autres responsables du site de partage de vidéos NinjaVideo. Selon les charges requises, les auteurs du site auraient gagné plus d'un demi-million de dollars en trois ans en permettant la diffusion de copies illégales de films et de programmes de télévision.

En effet, NinjaVideo se rémunérait non seulement par la publicité mais proposait aussi de faire payer 25 dollars afin d'obtenir un compte Premium permettant d'accéder à un panel plus large de contenus (films, logiciels et livres numériques). Ce modèle économique aurait donc permis aux administrateurs du site fondé en 2008 d'accumuler des revenus conséquents d'autant qu'avant sa fermeture, le service accueillait jusqu'à plusieurs millions de visiteurs par mois.

Trois des personnes accusées auraient joué le rôle d'administrateurs du site. Selon Ars technica, les deux autres internautes visés par la justice auraient tenu le rôle de responsables des mises en ligne pour les Etats-Unis et pour l'Europe.

De leur côté, les Etats-Unis continuent de mener leur lutte contre les sites qui partagent frauduleusement du contenu culturel. En juillet 2010, les autorités de protection de la propriété intellectuelle (ICE) avaient fermé pas moins de 9 sites proposant de tels contenus. A l'époque, TVShack.net, PlanetMoviez.com, ThePirateCity.org, Movies-Links.TV, FilesPump.com, Now-Movies.com, ZML.com, NinjaThis.net et donc NinjaVideo.net avaient été clos.

Mise à jour : Matthew Smith, l'un des administrateurs de NinjaVideo a plaidé coupable pour certaines charges qui étaient retenues contre lui. Le fondateur de la plateforme (23 ans) reconnaît donc deux faits dont l'utilisation frauduleuse de droits appartenant à des tiers afin d'en tirer bénéfice. Par contre, sa peine ne sera connue qu'au mois de décembre confie Torrentfreak. Smith risque tout de même jusqu'à 5 ans de prison et 250 000 dollars d'amende. Les autres personnes jugées dans cette affaire devraient connaître leur sort en février prochain.

Version initiale de l'article publié le 13/09/2011 à 12h42
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top