Brevets : Lodsys attaque et joue la provocation contre Apple

le 03 juin 2011 à 15h34
0
00FA000004159704-photo-apple-ios.jpg
Après la polémique soulevée par les menaces de Lodsys contre les développeurs Apple, le troll aux brevets en remet une couche. Il se contentait de menacer, le voici qui entame une action en justice, et qui joue la provocation, en promettant de verser 1 000 dollars à chaque développeur attaqué si le tribunal le déboute.

Jusqu'ici, Lodsys s'était contenté d'envoyer des lettres aux développeurs iOS, qui, selon lui, enfreignaient son droit sur la propriété intellectuelle. Lodsys estime qu'ils utilisent des technologies brevetées par lui (en l'occurrence, un bouton permettant de lancer une mise-à-jour au sein de l'appli). Apple défend cependant les développeurs, et estime que puisqu'il fournit les technologies en question, et qu'il paye des licences, Lodsys ne peut pas les attaquer. Mais Lodsys n'est pas de cet avis. Après les menaces, il est donc passé à l'action en justice.

Lodsys a donc attaqué plusieurs développeurs devant les tribunaux. Même s'il est reconnu comme un troll aux brevets, il affirme être dans son droit, et pense que le tribunal lui donnera raison. Il joue même la provocation face à Apple, qui l'avait enjoint d'arrêter « d'embêter (ses) développeurs. » Lodsys a ainsi promis de verser 1 000 dollars à chaque développeur s'il perdait ses procès.

Mais peut-il les perdre ? Certes, Lodsys est une de ces entreprises honnies par le monde des technologies outre-Atlantique, qui bénéficient de brevets soit trop vagues, soit inutilisés dans les faits. Mais ce statut de troll ne présage en rien l'issue du procès. Par exemple, Lodsys pourrait attaquer devant une cour qu'il jugera favorable au droit des brevets - que d'autres estimeront laxiste. Il en existe plusieurs, la plus connue étant la quatrième chambre du district Est du Texas.

Lodsys n'a pas précisé quel tribunal avait été saisi. Fidèle à sa stratégie, il a annoncé la plainte dans un billet de blog, où il explique avoir une lettre adressée à Apple pour justifier sa position. Il dit cependant ne pas la produire publiquement, car elle contiendrait des informations obtenues sous le sceau de la confidentialité auprès d'Apple, mais autorise ce dernier à la publier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Kodi 19 : nom de code Matrix
Play Store : une app qui cliquait automatiquement sur la pub a été découverte
Tesla : la prochaine génération de batterie sera taillée pour tenir 1,6 million de km
Pour payer son deal avec Qualcomm, Apple hausserait de 9 dollars le prix de ses iPhone
Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
scroll top