Lodsys : Apple défend ses développeurs iOS

le 24 mai 2011
 0
00FA000004159704-photo-apple-ios.jpg
Après la demande de l'EFF (Electronic Frontier Foundation) à Apple de défendre ses développeurs iOS contre les trolls aux brevets, Cupertino a vivement réagi, en exigeant de Lodsys qu'il cesse ses menaces d'attaque en justice.

« Arrêtez d'embêter nos développeurs, » a répondu en substance Apple à Lodsys, un troll au brevet qui s'en prend aux éditeurs d'applications sur l'écosystème iOS. Bruce Sewell, vice-président d'Apple en charge des questions juridiques, s'est fendu d'une lettre à Mark Small, PDG de Lodsys. Celui-ci est à l'origine de plusieurs demandes à des développeurs iOS, pour qu'ils prennent des licences sur des technologies brevetées par son entreprise, relatives au paiement in-app.

Mais pour Bruce Sewell, il s'agit d'un « malentendu étant donné les licences d'Apple et la façon dont les produits d'Apple fonctionnent. J'espère que les informations complémentaires fournies seront suffisantes pour que vous mettiez fin à vos menaces aux développeurs d'applications et que vous cessiez toute menace future envers les clients et partenaires d'Apple. » Plusieurs blogs américains - Techcrunch en tête - relèvent avec une pointe d'ironie que c'est ce qui arrive lorsqu'on s'en prend à des entreprises qui ont les moyens de se payer une armada de conseillers juridiques.

L'affaire ne devrait pas s'arrêter là pour autant. Le statut de troll aux brevets de Lodsys est connu, mais il a toujours la possibilité d'aller vers un tribunal réputé favorable à ce type de demandes - le fameux quatrième district du Texas. Pour Apple, le fait que les applications soient développées avec ses propres technologies, sur son environnement iOS, fait qu'il n'y a pas à tergiverser : les licences Apple s'appliquent. Pour Florian Mueller, un activiste du monde du logiciel libre connu pour ses analyses et éditeur du blog FOSS Patents, Apple a raison (en anglais). Mais la voie judiciaire n'est pas fermée pour Lodsys, qui n'a pour l'instant pas réagi à la lettre d'Apple. Plus tôt ce mois-ci, il avait néanmoins affirmé dans un billet laconique qu'Apple avait des licences, mais qu'elles ne s'appliquaient pas.

Lodsys Final May 23 2011
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Technologies numériques : l'IUE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
scroll top