Sonos attaque son concurrent Denon pour violation de brevets

23 octobre 2014 à 19h11
0
Le spécialiste des systèmes audio attaque l'un de ses concurrents en justice. Sonos estime que Denon utilise sans autorisation 4 de ses brevets et que son dispositif est très similaire à celui qu'il développe.

00FA000007629365-photo-sonos-system.jpg
Sonos attaque la société D&M Holdings, propriétaire de la marque Denon. Le groupe reproche à son concurrent de violer pas moins de 4 brevets lui appartenant dans le domaine de l'audio sans-fil. La gamme Heos et son système de fonctionnement sont ainsi clairement en ligne de mire.

Au-delà de la stratégie de communication pratiquée par Denon ou même de la dénomination de ses produits (Heos 3, 5, 7 jugés proches des Play 1, 3, 5), Sonos accuse son concurrent de marcher sur ses plates-bandes. Le groupe invoque ainsi plusieurs brevets relatifs à la diffusion de musique dans plusieurs pièces, avec différentes sources.

La critique porte également sur la manière de contrôler le système de diffusion de musique (comme par exemple la gestion des niveaux sonores dans les différentes pièces) ainsi que sur la présence et la disposition de boutons sur la face supérieure des appareils Denon.

Dans une note, Craig Shelburne, co-fondateur de Sonos, dit accueillir : « les nouveaux venus qui apportent des idées fraîches et des innovations mais pas ceux qui copient simplement ce que nous avons inventé ». C'est pourquoi la justice du Delaware a été saisie et doit donner sa position sur cette accusation de violation de brevets.

Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top