Brevets : Google et Samsung s'allient pour 10 ans

Guillaume Belfiore
Lead Software Chronicler
27 janvier 2014 à 08h16
0
Alors que les marchés du smartphone et de la tablette sont rythmés par les diverses plaintes pour violations de propriétés intellectuelles, Google et Samsung annoncent avoir signé un accord de dix ans.

00B4000006813166-photo-google-logo-gb-sq.jpg
Afin de mieux se prémunir contre les dépôts de plaintes de leurs concurrents respectifs, Google et Samsung ont décidé de renforcer leur partenariat, lequel inclut désormais le partage de leurs propriétés intellectuelles.

Qu'il s'agisse du multipoint, de l'ergonomie du système, des technologies de synchronisation, de l'usage des différents capteurs ou encore des composants de l'appareil photo, plusieurs des éléments fondamentaux constituant le smartphone ou la tablette se sont trouvés au cœur de diverses discordes juridiques. Dans ce contexte très concurrentiel, Google s'est alors rapproché de son principal partenaire Samsung, lequel détiendrait aujourd'hui plus de 80% du marché Android.

Dans un communiqué officiel, Samsung rapporte les propos d'Allen Lo, responsable des propriétés intellectuelles chez Google, lequel affirme : « nous sommes ravis de nous joindre à cet accord de brevets transverses avec notre partenaire Samsung (...) en travaillant sur de tels partenariats, les sociétés peuvent réduire les contentieux et se concentrer davantage sur l'innovation ». Pour Seungho Ahn, directeur du centre des propriétés intellectuelles chez Samsung, il s'agit de montrer l'exemple « au reste de l'industrie » qu'une coopération vaut mieux qu'une confrontation.

007D000005376132-photo-samsung-logo-sq-gb.jpg
Par le passé, Samsung a notamment dû faire face aux dépôts de plaintes d'Apple aux États-Unis, en Asie ainsi qu'en Europe. Google, ainsi que plusieurs fabricants Android - dont Samsung - se trouvent actuellement en ligne de mire du groupe Rockstar Bidco, une société fondée par Microsoft, Apple, Sony et BlackBerry au lendemain du rachat groupé des brevets de Nortel. De son côté Microsoft pointant plusieurs infractions à ses technologies, a négocié divers accords avec les partenaires de Google afin de percevoir quelques dollars sur chacune des ventes de leurs terminaux.

Afin de mieux se positionner, Google avait effectué le rachat de Motorola Mobility en août 2011 pour 12,5 milliards de dollars et plusieurs spécialistes s'accordent à penser que cette initiative visait principalement à récupérer les divers brevets du spécialiste de la mobilité.

Le rapprochement entre Google et Samsung inclut le partage de leurs technologies déposées respectives mais également les brevets qui seront validés au cours des 10 prochaines années. Notons au passage que les deux sociétés ne semblent pas avoir restreint cet accord au seul domaine des terminaux mobiles.


Guillaume Belfiore

Lead Software Chronicler

Lead Software Chronicler

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page