Microsoft, Apple, Sony, BlackBerry trainent en justice Google, Samsung, LG, Asus et Huawei

04 novembre 2013 à 08h12
0
Les brevets de Nortel Network sont au cœur d'une affaire de violation de propriétés intellectuelles de très grande envergure pouvant faire basculer le marché de la mobilité. En effet, suite à l'acquisition des brevets de l'équipementier, Apple, Microsoft et leurs alliés ont entamé des procédures judiciaires à l'encontre de Google ainsi que des plus grands constructeurs de smartphones.

00DC000003947440-photo-justice-marteau-sq-logo-gb.jpg
Après avoir déclaré l'état de faillite en 2009, le spécialiste des infrastructures de télécommunication Nortel avait décidé de mettre aux enchères son portfolio de brevets. Ces derniers ont été rachetés par un groupe baptisé Rockstar Bidco composé des sociétés Microsoft, Apple, BlackBerry, Sony ainsi que Ericsson et EMC.

Également intéressé par ces propriétés intellectuelles, Google s'était fait devancer par ses concurrents et, le mois suivant, déboursa plus de 12 milliards de dollars pour sécuriser les brevets de Motorola Mobility.

Pour 4,5 milliards de dollars, le groupe Rockstar Bidco a ainsi la mainmise sur quelque 6000 documents protégés par des droits de propriétés intellectuelles décrivant des technologies de connexion sans fil, de réseaux optiques, de gestion de données, de communication vocale ou encore de semi-conducteur.

Les nouveaux acquéreurs revendiquent désormais les technologies décrites dans ces brevets et viennent de déposer une plainte à l'encontre de Google mais également d'Asustek, HTC, Huawei, LG Electronics, Pantech, Samsung et ZTE, tous commercialisant des smartphones Android.

La plainte contre Google porte sur six brevets. Selon le magazine Ars Technica, qui rapporte l'affaire, ceux-ci décrivent un mécanisme permettant de retourner de la publicité à un internaute effectuant une recherche alors qu'il est connecté à Internet. Le réseau AdWords est directement ciblé.

Le groupe Rockstar estime que les fabricants de smartphones asiatiques listés ci-dessus ont enfreint plusieurs autres brevets, portant sur des méthodes de navigation au sein du système en fonction de l'écran présenté à l'utilisateur ou encore sur un centre de messages intégré.

Reste à savoir la manière dont Google et ses partenaires répondront à ces attaques. Rappelons que le géant californien avait initialement misé 900 millions de dollars pour l'obtention des brevets de Nortel avant de proposer 4,4 milliards de dollars pour leur acquisition.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top