Smartphones : Android surclasse la concurrence avec 80% du marché

08 août 2013 à 12h39
0
Android a accru encore sa domination sur le marché des smartphones au deuxième trimestre. Avec 79% de parts de marché, il surclasse iOS, à 13,2% et Windows Phone à 3,7%.

0104000005525541-photo-android-logo.jpg
Android accentue encore un peu plus sa domination sur le marché des smartphones, révèlent les dernières statistiques publiées par le cabinet IDC. Avec plus de 187 millions de terminaux vendus au deuxième trimestre 2013, il progresse de 73,5% sur un an. Mais surtout, ces résultats lui permettent d'investir près de 79% du marché dans sa globalité, contre 69,1% l'année passée sur la même période.

Au total, le marché des smartphones affiche une croissance de 52% sur un an, avec 236,2 millions de terminaux écoulés. La progression se vérifie également d'un trimestre à l'autre, avec une hausse des ventes de 9,3% par rapport au premier trimestre 2013.

Seul Windows Phone parvient à progresser aussi bien en termes de ventes que de parts de marché, toute proportion gardée. Les ventes de smartphones équipés de l'OS mobile de Microsoft ont bondi de 77% sur un an, avec 8,7 millions d'unités écoulées (4,9 au deuxième trimestre 2012).

Qui dit gagnants dit perdant(s). À ce petit jeu, iOS lâche du terrain sur le marché. Ses ventes ont bien progressé, avec 31,2 millions d'iPhone vendus au deuxième trimestre contre 26 millions en 2012, mais cette progression de 20% ne suffit pas à suivre la croissance du marché et celle d'Android. La part de marché de la firme de Cupertino s'effrite ainsi à 13,2%, soit plus de trois points de perdus sur un an.

Pour IDC, ce déclin des parts de marché correspond au non-renouvellement de l'iPhone depuis la sortie de l'iPhone 5 en septembre dernier. « En l'absence de nouveau produit depuis le lancement de l'iPhone 5 il y a bientôt un an, les parts de marché d'Apple sont vulnérables à la commercialisation de nouveaux produits. Mais avec un nouvel iPhone et une mise à jour d'iOS, Apple se repositionnera pour grappiller de nouveau des parts de marché », explique le cabinet.


Le marché s'est clairement resserré autour de ces trois acteurs, les seuls à avoir vu leurs ventes augmenter. Derrière, la sanction est rude. À commencer par Blackberry OS, dont le dernier opus Blackberry 10 ne permet pas au canadien d'inverser cette courbe des ventes n'en finissant plus de décroître. L'OS ne pèse plus que 2,9% du marché, contre 4,9% un an plus tôt. Avec 6,8 millions de smartphones écoulés, Blackberry se fait encore un peu plus distancer par Microsoft.

Plus loin, c'est l'effondrement. Linux ne subsiste plus qu'à travers ses 1,8 million de smartphones vendus (chute de 35% sur un an), tandis que Symbian, abandonné par Nokia, affiche 400 000 terminaux écoulés, une chute de plus de 92% sur un an. Pour ne rien arranger, la campagne de crowdfunding pour le Ubuntu Edge, après un démarrage en trombe, tourne désormais au ralenti.

Samsung domine allègrement le marché Android

Pour la première fois, IDC détaille le marché de chaque OS mobile. Pour Android, et ce n'est pas vraiment une surprise, Samsung reste le leader incontesté, avec 73,3 millions de smartphones vendus en trois mois et 39,1% de parts de marché. Il cède toutefois cinq points sur un an, pénalisé par une concurrence toujours plus forte et la multiplicité des acteurs en présence.

Autre fait marquant du classement, la présence dans le top cinq des trois fabricants chinois : Lenovo, Huawei et ZTE, dont les ventes dépassent pour chacun d'entre eux le seuil des 10 millions de téléphones intelligents vendus dans le monde. Le premier se distingue tout particulièrement avec une progression de 132% sur un an, à 11,4 millions d'unités.


Pas de marché Windows Phone sans Nokia, ou presque

Arrive le marché Windows Phone, que l'on sait d'ores et déjà accaparé par le finlandais Nokia, qui a tout misé sur l'OS de Redmond. Les chiffres avancés par IDC viennent de nouveau confirmer la tendance, puisque ses parts de marché s'élèvent à 81,6%, pour 7,1 millions de smartphones vendus. Soit une croissance annuelle de 73,2%.

Cette avancée ne permet pas à l'ancien numéro un de la téléphonie d'intégrer le top 10 constructeurs. La semaine dernière, Bryan Byniak, le vice-président de la firme, avait montré quelques signes d'impatience en attendant davantage d'efforts de la part de Microsoft pour enrichir le catalogue d'applications et faire évoluer plus rapidement l'OS.

Nokia ne laisse que quelques miettes aux constructeurs désireux de développer des produits sous Windows Phone. Samsung s'attribue modestement la deuxième place avec un million de smartphones. Le sud-coréen, qui avait développé des terminaux sous Windows Phone 8, ne semble toutefois pas convaincu par la pérennité de la stratégie.

Lors d'une interview accordée en mars dernier au Wall Street Journal, JK Shin, le chef de la division mobile, déclarait ainsi : « les smartphones et les tablettes basés sur un OS Windows ne se vendent pas très bien. Il y a une préférence pour Android. En Europe, nous constatons également une demande en berne pour les produits Windows ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Prix des ebooks : les éditeurs se liguent contre les propositions du DOJ
Fusion Publicis-Omnicom : un actionnaire porte plainte
Bitly for Feelings : des liens plus parlants pour redonner de l'intérêt au raccourcisseur d'URL
Mixbit : les fondateurs de YouTube dévoilent une nouvelle application vidéo
Google lance Android Device Manager, pour localiser son smartphone : comment l'utiliser ?
Ubuntu Edge : une campagne de financement au ralenti pour le smartphone de Canonical
BlackBerry : trois nouveaux dirigeants quittent le navire
Bon plan : un disque dur portable USB 3.0 de 1 To pour 58 euros
Instagram 4.1 s'ouvre aux productions vidéo professionnelles
Archos mise sur les tablettes à thème pour se refaire une santé
Haut de page