Cyber-Monday : le ménage des sites continue aux Etats-Unis

le 28 novembre 2011 à 16h27
0
Le jeu du gendarme et du voleur continue entre les autorités et les sites qui vendent des contenus contrefaits. 130 sites ont ainsi été fermés par le département de la Justice et les autorités de protection des frontières et de l'Immigration (ICE).

00FA000004008530-photo-ice-blocage-sites-us.jpg
Les organismes chargés de lutter contre la vente de contrefaçons ont une nouvelle fois mis en indisponibilité de nombreux portails proposant ces produits. Le site Torrentfreak a ainsi comptabilisé pas moins de 130 sites désormais inaccessibles. La plupart d'entre eux proposaient des vêtements ou maillots d'équipes de sport. Seul autocd.com semblait s'être spécialisé dans la vente de logiciels piratés.

Depuis plusieurs années, la stratégie américaine en matière de lutte contre la vente de produits contrefaits se concentre sur la fermeture de sites clairement identifiés. En février dernier, nous avions rencontré Erik Barnett, vice-directeur adjoint du bureau de l'Immigration et des mesures douaniers aux Etats-Unis. Il estimait que des actions de grande envergure sont la clé de la réussite. Preuve en est, la fermeture de sites marchands lors du cyber-Monday, journée où les américains font de nombreux achats en ligne.

L'édition de cette année ne déroge pas à cette règle. Ce plan d'attaque a pour objectif d'éviter que les consommateurs ne soient induits en erreur sur la qualité d'un produit et tombent facilement sur ces sites. Malgré cette action très visible (le logo des autorités est affiché en page d'accueil), il arrive que ces portails réapparaissent quelques jours après avec un nom de domaine différent.

Cette règle du gendarme et du voleur pourrait néanmoins faire partie du passé si les Etats-Unis adoptent une nouvelle législation sur le sujet. Un projet de loi est actuellement en discussion. Le SOPA (Stop Online Piracy Act) promet de tacler les plateformes au portefeuille en obligeant les moteurs de recherche mais également les organismes de banque (notamment Paypal) à collaborer avec les ayants droit.

Seized
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
Télescope : ce qu’il faut savoir pour débuter et choisir un modèle
scroll top