VLC souhaite déchiffrer les Blu-ray commerciaux

01 juin 2018 à 15h36
0
L'éditeur du logiciel permettant la lecture de nombreux formats numériques vient d'adresser une demande particulière à la Hadopi. Cette dernière doit donner son avis sur une autorisation de diffuser sous licence libre les codes de protection des disques Blu-ray AACS et BD+.

00DC000002328398-photo-logo-vl-c.jpg
A ce jour, VLC prend en charge partiellement les images de disques Blu-ray. En effet, le logiciel ne dispose pas de toutes les clés nécessaires à la gestion des verrous numériques associées à ce format. Selon Le Point, l'éditeur français souhaite remédier à cette situation en intégrant la totalité des clés permettant de déchiffrer l'ensemble des Blu-ray.

L'objectif de VLC est ainsi de permettre à ses propres utilisateurs de lire ces contenus depuis son logiciel Open Source. Toutefois, les verrous AACS et BD+ sont la propriété des industriels et de Sony, le père des disques à la face bleutée. Par principe, ce dernier n'a donc que peu d'intérêt à autoriser que des éditeurs utilisent ses clés numériques de protection (appelées également DRM).

De son côté, l'éditeur s'appuie sur l'article L.122-1 du Code de la consommation qui interdit de subordonner la prestation d'un service à celle d'un autre service. Ce texte consacre ainsi la notion d'interopérabilité même si elle entre en collision avec une autre notion majeure, la protection du droit d'auteur. Selon le site, la demande de VideoLAN a bien été transmise et le dossier est « en cours d'instruction administrative ». Les équipes en charge de ce cas ne devront toutefois pas trancher ce litige mais seront chargées de donner leur position sur le sujet.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

IBM passe DB2 et Infosphere en version 10
Dell rachète Clerity, spécialiste de la modernisation des systèmes
Firefox sur Windows 8 : premières images de l'intégration
Le chanteur de U2 investit dans Dropbox
RIM lance BlackBerry Mobile Fusion, qui gère iOS et Android
Instagram disponible sur Android
Piratage : Pastebin compte supprimer proactivement les
Affaire Cogent/Megaupload : pas d'infraction pour Orange
Mac : Western Digital propose un My Passport Studio 2 To
Google Maps : le trafic moyen étendu à tous les axes
Haut de page