La France assigne Google et Apple en justice pour pratiques abusives

17 mars 2018 à 13h07
0
Bruno Le Maire a annoncé cette semaine qu'il souhaite « assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce de Paris » pour pratiques commerciales abusives. Le ministre français de l'Economie et des Finances estime que les deux firmes imposent des conditions inacceptables aux start-ups et développeurs français.

« L'inacceptable », d'après le ministre, vient de ce que les plateformes de vente d'applications telles que l'AppStore et le Play Store fixent des commissions de vente non négociables, récupèrent les données des utilisateurs et se réservent le droit de modifier unilatéralement les contrats passés avec les développeurs. Des pratiques qui créent un « déséquilibre significatif » en défaveur des start-ups et développeurs français, selon Bruno Le Maire.

Les développeurs « maltraités » par les GAFA

« Je considère que Google et Apple, aussi puissants soient-ils, n'ont pas à traiter nos start-ups et nos développeurs de la manière dont ils le font aujourd'hui, s'est indigné le ministre ce mercredi 14 mars. Tout ça est inacceptable. »

D'habitude discret lorsqu'il est impliqué dans ce genre de polémiques, Google a immédiatement réagi aux propos de Bruno Le Maire en précisant que le Play Store français a été développé en collaboration avec la DGCCRF et est « conforme à la législation française ».

App Store illus


Les apps mobiles, un marché en forte croissance

Le marché des applications a été particulièrement florissant ces dernières années : Apple a enregistré 11 milliards de dollars de chiffre d'affaires au 3e trimestre 2017, et Google un peu plus de 6 milliards. Et ces données ne prennent pas en compte les publicités présentes dans les app stores.

On estime qu'à fin 2018, le marché des applications pèsera plus de 110 milliards de dollars.

Europe vs GAFA : pas un coup d'essai

Ce n'est pas la première fois qu'un pays européen assigne l'un des GAFA en justice. Les cas de plaintes pour pratiques illégales ou position dominante sont même assez nombreux. Ainsi, Amazon est en ce moment même dans le collimateur de Bercy pour « déséquilibre significatif dans les relations commerciales ». Google a été condamné l'année dernière à payer une amende de 2,42 milliards d'euros pour avoir favorisé son service Google Shopping au détriment des e-commerçants.

La Commission européenne doit présenter fin mars un projet de taxe (à hauteur de 2%) sur les revenus des GAFA. Bruno Le Maire a ajouté au micro de RTL : « Nous |obtiendrons la taxation| je l'espère depuis la fin de l'année 2018, pour une application en Europe début 2019. » Affaire à suivre.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top