Bull présente les détails de son téléphone sécurisé sphone

Par
Le 03 octobre 2012
 0
Time Reversal Communications, ancienne division de Sagem et désormais propriété de Bull a levé un peu plus le voile sur son téléphone mobile sécurisé. Le sphone est destiné aux administrations publiques (gouvernements, ministères) ou aux professionnels nomades qui manient des informations sensibles.

Bull livre de plus amples détails au sujet de son téléphone censé protéger les communications de son utilisateur. Doté d'un système d'exploitation propriétaire de type RTOS, le sphone est compatible en 3G HSPA ainsi qu'en 2G EDGE. Pas de 4G pour l'instant mais il propose de faire passer une partie des communications via la VoIP, les autres (ne nécessitant pas de sécurité particulière) transitent, elles, via les réseaux traditionnels.

00fa000005443571-photo-sphone.jpg

Les données locales (annuaire, SMS, journal des appels, mémoire) sont chiffrées et les communications devant être protégées passent également par un système de chiffrement (AES 256 bits). Une entreprise peut ensuite décider d'accorder des droits précis pour un appelant en lui permettant, par exemple, de joindre seulement quelques personnes en particulier.

Le terminal embarque en outre une caméra 1,3 Mégapixels, un écran 2,2 pouces pour un poids de 95 g.

Bull n'entend toutefois pas s'arrêter à cet unique modèle de téléphone. Le groupe nous précise en effet qu'une version Android est en cours de développement et qu'elle devrait être proposée mi-2013. Ce smartphone intégrera ainsi des outils comme la messagerie mail et se basera sur un marché d'applications « sécurisé » destinés aux professionnels, développé par Bull. Pour préparer ce terminal sous l'OS de Google, Time Reversal précise que les couches basses du smartphones seront verrouillées. L'éditeur se fait ensuite fort de « modifier entre 40 et 50 % de la pile Android » afin d'y intégrer des fonctionnalités de sécurité.

00fa000005443517-photo-sphone-bull.jpg
0140000005443503-photo-sphone-bull-tranche.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Sécurité des données

scroll top