Western Digital, affecté par les PC, vend moins de disques durs

Par Thomas Pontiroli
le 29 octobre 2013 à 13h34
0
Les ventes de Western Digital ont reculé au dernier trimestre même si le prix encore élevé des disques durs a relativement préservé ses profits. En parallèle, WD essaie de se renforcer sur le SSD de façon active.

0104000005047946-photo-western-digital-my-passport-500-go.jpg
Western Digital vend moins de disques durs ce qui n'est pas tout à fait étranger à la morosité qui sévit sur le marché des PC. Au premier trimestre de son exercice fiscal 2014, le leader de cette industrie, devant Seagate, a livré 62,5 millions de disques, c'est 1 million de moins que l'an passé à la même époque et loin de son record de 71 millions fin 2012.

Le chiffre d'affaires ressort à 3,8 milliards de dollars, en déclin annuel de 6%. Dans le même temps, WD a dégagé un bénéfice net de 495 millions de dollars. Si cet indicateur a baissé de 5% sur un an, il reste au-delà des attentes du marché notamment parce que l'américain a conservé des marges élevées : 28,6% contre 29,6% l'an dernier, alors que la société subissait encore les conséquences des inondations en Thaïlande.

Les disques durs à destination des ordinateurs portables ont reculé de 11% en un an, soit 3 millions d'unités en moins. Sur le trimestre, Western Digital a ainsi équipé 22,9 millions de notebooks. Le repli est moins sévère s'agissant des ordinateurs de bureaux, en baisse de 3% sur un an, ce qui représente 17,3 millions de PC. La branche électronique grand public a quant à elle progressé d'environ 6%, à 8,5 millions d'unités écoulées.

06801168-photo-wd-1q2014.jpg

La division qui concerne les disques durs externes a également progressé, de 7% à 6,1 millions de disques vendus. Enfin la branche dédiée aux entreprises est celle qui offre la plus forte progression sur un an avec 7,7 millions de disques durs livrés, ce qui représente un taux de progression de quelque 30% en douze mois. Si l'entreprise est l'un des relais de croissance potentiels de WD, le californien mise en fait surtout sur le SSD.

Western Digital a procédé à plusieurs acquisitions stratégiques dans cette industrie au cours des derniers mois (sTec, VeloBit ou encore Virident Systems). Un marché sur lequel la société est présente depuis 2009 mais où elle ne possède pas le même avantage que sur les disques durs mécaniques. En septembre, WD a réalisé seulement 106 millions de recettes sur les SSD aux entreprises, contre 70 millions l'an passé à la même époque.

Afin d'accompagner ces rachats et cette mutation de marché - provoquée notamment par l'essor des Ultrabook et des appareils mobiles tels que les tablettes et les smartphones -, Western Digital continue à maintenir un niveau d'investissement en recherche et développement élevé, à 401 millions de dollars ce trimestre.
Pour le prochain trimestre, la société ne livre pas ses anticipations de résultats.



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : IT business
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
scroll top