Huawei : aucune preuve d'espionnage, dit la Maison Blanche

Thomas Pontiroli
19 octobre 2012 à 15h56
0
Une enquête de 18 mois menée par plusieurs agences de renseignements américaines indique n'avoir trouvé aucune preuve montrant que l'équipementier télécoms Huawei menait des opérations d'espionnage. Il a en outre trouvé des failles, et recommande de ne pas utiliser ses produits dans les infrastructures de cœur de réseau.

00C8000005455185-photo-huawei.jpg
Dix jours après la publication d'un rapport de la Commission du renseignement du Congrès américain, accusant les équipementiers télécoms Huawei et ZTE de complicité avec l'État chinois menant à des opérations d'espionnage, la Maison Blanche livre des conclusions moins alarmantes. Dans un rapport dont Reuters a eu connaissance, l'administration affirme qu'aucune preuve formelle n'a permis de déterminer que Huawei a espionné ses clients américains.

L'enquête, menée pendant 18 mois grâce aux services de plusieurs agences de renseignements auprès de 1 000 clients en équipements télécoms, a toutefois relevé plusieurs failles. Des vulnérabilités pouvant être exploitées par un utilisateur malveillant, indique le rapport, et dont les experts n'ont pas réussi à déterminer si elles étaient volontaires ou non.

En ce sens, ce rapport confirme les craintes du Congrès qui recommandait notamment de ne pas utiliser les équipements Huawei (et ZTE) pour les infrastructures de cœur de réseaux, jugées critiques. Pour ces raisons, la Maison Blanche préconise également de ne pas recourir aux routeurs Huawei.

Cette nouvelle enquête a le mérite de pondérer le scénario largement répandu selon lequel Huawei nourrit des velléités d'espionnage, en introduisant des portes dérobées dans ses produits. Une technique qui lui permettrait de garder un œil indiscret sur les activités de ses clients, pour possiblement faire remonter des informations stratégiques auprès des autorités chinoises.

Concernant la crédibilité de cette nouvelle enquête, une source proche du dossier interrogée par l'agence de presse a expliqué qu'au sein du gouvernement américain, plusieurs membres souhaitaient « vraiment obtenir des preuves d'espionnage ». Pour lui, cela signifie que « les enquêteurs en auraient bien trouvé si elles avaient existé ». De son côté, l'équipementier chinois a naturellement répondu ne pas être étonné que la Maison Blanche n'ait trouvé aucune preuve l'accusant d'espion.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
OnePlus dévoile OnePlus TV, sa marque de TV connectée

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top