Cisco a attisé la "peur" contre Huawei auprès des industriels

0
Face à des prix attractifs de la part des équipementiers télécoms chinois, les acteurs américains du secteur, dont Cisco, craignent de perdre des marchés, et prennent les devants, à coup de propagande.

00C8000001642124-photo-cisco-logo.jpg
La sécurité nationale des États-Unis était au cœur de la décision du Congrès du 8 octobre, laquelle veut limiter les mouvements de Huawei et ZTE sur le sol américain. Pourtant, c'est aussi l'industrie locale qu'a voulu défendre ce rapport, largement influencé par les acteurs américains des télécommunications. Le Washington Post apprend ainsi que plusieurs membres du Congrès ont rapporté avoir subi d'intenses pressions de lobbyistes pour tenter de limiter le champ d'action de Huawei, sur fond de protectionnisme.

Le journal s'est même procuré un document de sept pages, intitulé « Huawei et la sécurité nationale », émanant de Cisco Systems, géant américain des équipements réseaux. Destiné aux entreprises des télécoms, ce texte « marketing » avertit sur « la peur que Huawei se propage dans le monde » et que « malgré ses démentis, Huawei a du mal à se dissocier de l'Armée de Libération de la Chine populaire et du gouvernement chinois ».

Selon certains analystes interrogés par le quotidien, cette manœuvre pour discréditer Huawei est symptomatique de « la peur qu'ont certaines entreprises américaines de ces sociétés chinoises » qui grâce à des coûts compétitifs réussissent à grappiller des parts de marchés dans les télécoms, « un secteur typiquement américain autrefois ». En effet, la société serait régulièrement pointée du doigt, au même titre que son compatriote ZTE, en raison des crédits « illimités » apportés par l'État chinois, indique Le Monde.

Huawei est réduit à la portion congrue aux États-Unis

00B4000005460309-photo-huawei-logo.jpg
« Huawei a réussi à prendre des parts de marché à Cisco en lançant voilà deux ans une division dédiée à l'équipement des entreprises, autrefois chasse gardée de Cisco », explique Roland Montagne, vice-président de la recherche à l'Idate, interrogé par le quotidien vespéral. L'homme ajoute que le groupe chinois « s'est aussi offert le luxe de priver l'équipementier américain d'un certain nombre de ses ingénieurs ».

Malgré tout, l'implantation de Huawei sur le sol américain reste modeste. Arrivé en 2001, le groupe possède quatre centres de recherches, emploie 1 700 personnes et a équipé les entreprises américaines pour 1,3 milliard de dollars en 2011, soit 4% de ses ventes. De son côté, Cisco emploie près de 39 000 personnes dans le pays, même si l'heure est aux réductions d'effectifs.

Pour le vice-président de la recherche de Gartner, Mark Fabbi, dans le Washington Post, « Huawei a obtenu beaucoup de succès à travers le monde et s'est révélé être un perturbateur, mais il y a un marché qu'il n'a jamais réussi à pénétrer, c'est celui des États-Unis ». Une impossibilité causée par des « lobbyistes qui ont très fortement incité les politiques à ériger des barrières ».

Le rôle, même mineur, de Huawei aux États-Unis, suffit à inquiéter le p-dg de Cisco, John Chambers, qui déclarait début 2012 que cette société représente sa « plus grande menace sur le long terme ». L'homme avait aussi ajouté que la firme chinoise « ne joue pas toujours les règles du jeu ».

Voir aussi : Cisco aurait rompu ses partenariats avec ZTE (MàJ)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top