Toshiba se coupe un nouveau bras

17 mars 2016 à 16h18
0
Toshiba continue de vendre ses actifs qu'il juge non-stratégiques. Après avoir réduit ses ambitions sur le marché PC en Europe, puis cédé ses activités dans le domaine médical, la firme nippone est obligée de lâcher du lest. Dans ce cadre, elle vient d'annoncer que son concurrent chinois (Midea) reprendra sa branche dédiée à l'électroménager.

Le montant de l'opération n'est pas connu mais l'écart entre les deux groupes est patent. Lorsque Midea génère 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires, Toshiba et sa division électroménager n'en totalisent que 2 milliards. Cette dernière fait donc indubitablement partie des activités en perte significative de vitesse depuis plusieurs années.

Toshiba va poursuivre dans les prochaines semaines sa revue d'effectifs. Prochainement, les activités PC et semi-conducteurs devraient subir les conséquences de cette restructuration majeure. Quant à la division en charge des mémoires flash, elle devrait être épargnée par cette mesure d'envergure. Au total, environ 10 000 salariés devraient être licenciés dans les prochains mois.

0258000006647850-photo-logo-toshiba.jpg


A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top