Tesla Model X : des défauts de jeunesse, tolérés par une clientèle "beta testeuse"

21 avril 2016 à 17h34
0
Après celui de la mise à jour logicielle ou celui de la version d'essai, Tesla emprunte encore un autre concept au monde de l'informatique, moins reluisant cette fois, puisque c'est celui des bugs de jeunesse.

Comme de nombreux jeux vidéo lancés prématurément et qui nécessitent plusieurs mises à jour avant d'être aboutis, le nouveau Model X souffre effectivement de nombreux défauts de jeunesse.

L'association de défense des consommateurs Consumer Reports, équivalent américain de l'UFC-Que Choisir, épingle le constructeur. Des adhérents de l'association et des membres du forum du constructeur émettent diverses plaintes.

Tesla Model X : une voiture prête en cas d'« attaque biologique »

0230000008404058-photo-tesla-model-x.jpg

Enfermés dehors

Les portes en particulier posent problème. Il arrive que les portes motorisées dites Falcon refusent de se refermer, ou au contraire qu'elles ne détectent pas et heurtent un obstacle. Il arrive aussi que la porte conducteur ne s'ouvre que de l'intérieur, certains propriétaires se sont ainsi retrouvés exclus de leur propre voiture. Une pièce bloque parfois les vitres électriques.

À propos de vitrage, le pare-brise souffre d'un défaut de conception : sa courbure spécifique provoque le dédoublement de certains reflets, tels que des feux ou des lampadaires. Les Américains parlent d'un phénomène de « double vision » qui déconcentre les conducteurs.

Cet hiver, en outre, il est arrivé que la climatisation soit incapable de réchauffer suffisamment l'habitacle. Certes, il est plus difficile de chauffer une voiture électrique qu'une voiture thermique dont la moitié du carburant s'envole en chaleur (une fraction seulement du carburant sert effectivement à propulser une voiture), mais ce n'est pas une excuse.

Enfin, un problème avec le dossier des fauteuils a déjà conduit au rappel de 2 700 véhicules.

Tesla Model X : un rappel de véhicules pour des sièges arrières défaillants

0230000008420894-photo-pare-brise-de-la-tesla-model-x.jpg

Des clients « beta testers » prêts à endurer des problèmes

Le salut vient de l'attention que Tesla porte à ses clients. Tous les clients interrogés par Consumer Reports louent la réactivité du constructeur. Il couvre les frais de remorquage jusqu'à 500 miles (800 km), et ses plateformes communes aux ingénieurs, aux usines et aux garages permettraient un déploiement rapide de solutions.

Tesla reconnait qu'« il y a des problèmes sur les premiers exemplaires produits », mais il affirme qu'« ils ne sont pas étendus ». Il assure en tout cas qu'il travaillera avec chaque client jusqu'à ce qu'il soit pleinement satisfait, et que « c'est l'une des raisons pour lesquelles 98 % de ses clients rachèteraient une Tesla ».

Quoi qu'il en soit, Consumer Reports rapporte que les clients de Tesla se qualifient d'early adopters (d'acheteurs précoces) et de beta testers, et qu'à ce titre ils sont prêts à endurer ce genre de problèmes. La bêta, encore un concept que Tesla emprunte au monde de l'informatique.

Sur le même sujet
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
scroll top