Guerre des brevets : Samsung (re)passe à l'offensive contre Apple

26 septembre 2011 à 12h15
0
00FA000004520238-photo-ipad.jpg
Finie la défensive : Samsung a visiblement décidé de devenir agressif vis-à-vis d'Apple, en contre-attaquant dans les pays où la firme de Cupertino a obtenu des injonctions préliminaires contre l'entreprise sud-coréenne. Après l'Australie, c'est au tour des Pays-Bas d'être le théâtre d'une nouvelle bataille.

Miser sur la défensive n'a pas vraiment servi Samsung, dont le Galaxy Tab 10.1 est actuellement interdit à la vente en Allemagne et en Australie, et les smartphones Galaxy interdits de territoire aux Pyas-Bas. La firme sud-coréenne a donc décidé de contre-attaquer dans certains pays : après l'Australie, c'est donc aux Pays-Bas que Samsung vient de déposer une plainte pour violation de brevets à l'encontre des terminaux 3G d'Apple.

Fidèle à ses précédentes accusations, Samsung accuse toujours la firme de Cupertino d'utiliser sans autorisation des technologies sans fil contenues dans 4 de ses brevets. Des technologies en lien, entre autre, avec la gestion de la vitesse de connexion par les terminaux ciblés - l'iPhone 3GS, 4, et l'iPad 3G.

Selon un haut dirigeant de Samsung, Lee Younghee, qui a récemment parlé à l'Associated Press, cette offensive ne pourrait marquer que le début de la nouvelle stratégie de Samsung. « Nous allons poursuivre nos procédures d'une manière plus agressive à partir de maintenant » a-t-il déclaré. Selon lui, l'attitude passive de Samsung dans cette guerre de brevets venait principalement des partenariats établis entre les deux entreprises, la firme sud-coréenne étant l'un des principaux fournisseurs de composants d'Apple... jusqu'à maintenant. « Nous avons été très respectueux, et d'une certaine manière, passifs. Cependant, nous nous le serons plus désormais ». L'entreprise a également laissé entendre qu'elle attaquerait Apple en Corée du Sud dès la sortie de l'iPhone 5 sur le territoire.

Des déclarations auxquelles Apple a répondu en mettant en avant des arguments similaires, à savoir que Samsung aurait violé plusieurs de ses brevets. « Ce n'est pas un hasard si les derniers produits de Samsung ressemblent beaucoup à l'iPhone et à l'Pad, de la forme des produits à l'interface utilisateur, en passant par l'emballage. Ce genre de copie flagrante est mauvaise, et nous avons besoin de protéger la propriété intellectuelle d'Apple lorsque des compagnies volent nos idées » a déclaré l'entreprise.

Une ritournelle bien connue, en réalité, puisqu'elle n'a pas changé d'un iota depuis le début des hostilités en avril dernier. Samsung demande bien évidemment le blocage des ventes des produits ciblés aux Pays-Bas, mais on peut se demander si le tribunal local tranchera en faveur de Samsung dans cette affaire, alors qu'il a déjà déclaré coupable l'entreprise de violation de brevets le 25 août dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top